Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

F.C. Lourdais XV : Michel Crauste renonce à la présidence et devient président honoraire

vendredi 19 juillet 2013 par rédaction

Le Football-Club-Lourdais XV a tenu ce vendredi soir une assemblée générale "partielle" puisqu’il faudra revenir en septembre prochain pour examiner et approuver les comptes financiers qui seront positifs, a déjà annoncé Jean-Pierre Armengaud, nouveau co-président (avec Jean-Caude Irigoyen) et expert-comptable.

Cette soirée aura été marquée par le retrait de Michel Crauste de la présidence. Il conserve les galons de président honoraire. Serge Sanguinet, qui avait démissionné en cours de saison de la co-présidence qu’il partageait avec Michel Crauste, s’est invité en cours de séance pour expliquer les raisons de sa démission.

Enfin, à noter l’intervention peu appréciée d’un plumitif qui règle depuis quelque temps des comptes avec le FCL sur un blog, où l’on manie l’injure, l’insulte, la diffamation, bien souvent sous couvert d’anonymat. Blog qui ne fait pas honneur, loin s’en faut, à leurs auteurs qui aiment visiblement se vautrer dans la fange. Et que dire de celui qui les "parraine" ?

normal'>Le rapport de
Michel Crauste

Vous le savez, à ce jour et depuis plus de deux mois
maintenant notre saison est achevée, et c’est avec une grande amertume que
j’effectue cette constatation car nous style='mso-spacerun:yes'> avions semble-t-il constitué cette année une
équipe de qualité capable de rompre 
avec l’absence de qualification dont depuis cinq ans maintenant le FCL
avait son habitude. Et c’est d’autant regrettable que certaines rencontres ont
révélé la capacité de notre équipe qui et à condition d’appliquer en chaque
circonstance la rigueur, le sérieux, la
conviction nécessaires aux victoires, était l’équipe digne de la qualification
dans notre poule aux côtés de Montauban et Nevers. Et je pense que parmi les
déviances majeures enregistrées en cours de saison, nous avons connu au sein du
Bureau Directeur des turbulences fâcheuses que vous connaissez et qui
concernent principalement la démission de Serge Sanguinet qui était élu
co-président à mes côtés, mais aussi la démission de Richard Bragagnolo, celle
de Philippe Rancoule, celle de Serge Duclos, tous les trois élus du Comité
Directeur.

Et je vous rappelle que ces démissions sont survenues à la
suite du refus du Bureau directeur qui, à une large majorité, n’a pas souhaité
accorder à Serge Sanguinet la présidence exécutive exclusive qu’il revendiquait
officiellement après l’avoir appliquée à sa façon pendant deux saisons en
effectuant des recrutements et leurs conditions pécuniaires parfois excessives
par rapport à des suppositions de recettes partenariales style='mso-spacerun:yes'> estimées largement au-dessus de la réalité.
Cette pratique découverte ,petit à petit, au fur et à mesure de la mise à jour
de preuves tangibles nous a permis d’estimer l’excès de confiance qu’il a
pratiqué pour accéder à son ambition essentielle : celle d’être le principal et
unique décideur du FCL.

Désormais retiré de ses responsabilités, Serge Sanguinet
nous a toutefois laissé le soin d’assumer ses erreurs qui nous mettent en face
d’obligations financières que nous avons dû régler face à la DNACG (organisme
de contrôle financier de la FFR)

Cependant et je tiens à vous rassurer quant à ces contrôles
financiers, car des partenaires en retard de règlement mais aussi des fidèles
dirigeants hommes de confiance et de parole nous ont maintenant apporté les
ressources dont nous avions besoin pour cette fin de saison.

Ainsi, cette saison achevée début avril, nous a proposé de
longs mois inactifs, sans éléments majeurs comme la suite du championnat pour
conforter et encourager nos partenaires et nos supporters.

Car et faut-il encore le rappeler et le répéter, les leviers
d’actions pour retrouver ou accroître notre crédibilité et augmenter nos
ressources ce sont : le jeu, les victoires, la qualification, la réputation,
l’ambiance, trop souvent hélas délaissées ou connues de certains qui ont oublié
que le rugby avant d’être un métier est un jeu où l’enthousiasme, la bravoure,
la fierté sont les éléments déterminants des succès et de la réussite.

Tous les joueurs ont maintenant été réglés, reçus et
entendus par Jean-Claude Dabancens, Responsable de la Commission Sportive,
Laurent Vignalet, membre du bureau Directeur, Chargé des affaires sociales et
Jean-Claude Irigoyen notre trésorier.

Tous trois, ils ont présenté nos intentions, nos projets aux
joueurs en leur proposant un contrat sportif que nous mettrons en oeuvre
désormais, et qui consiste à ne pas acquitter une indemnité ponctuelle fixe
mais plutôt de proposer au joueur un contrat d’objectif qui récompensera le
mérite du joueur et celui de l’équipe qui auront certifié le résultat défini en
début de saison.

A la suite de cette initiative qui régulera raisonnablement
les indemnités des joueurs suivant leur provenance et de leur niveau, le bureau
directeur a poursuivi son intention de mieux cibler ses dépenses et mieux
préciser et répartir les services et compétences pour affirmer et réaliser une
gestion et une communication de meilleur aloi.

Ainsi et parmi les
principales décisions prises, nous avons supprimé le poste de Directeur de la
Communication tenu par Eric Peyrègne, supprimé aussi le poste de comptable que
tenait Elodie De Luca et confié la comptabilité du Club à Jean-Pierre Armengaud
qui l’a aimablement acceptée, puisque le cabinet Derelle a décidé de ne pas
poursuivre la tenue des comptes du FCL. Et si la résolution concernant style='mso-spacerun:yes'> l’institution d’un règlement intérieur
destiné à épauler le bureau directeur que nous proposerons tout à l’heure est
une disposition que nous souhaitons pour améliorer la gouvernance du FCL, je
dois préciser ici combien nous apprécions au côté du bureau Directeur
l’engagement de l’amicale des anciens FCL. Dès à présent, elle s’est mobilisée
pour soutenir et aider le recrutement, la nation, et le suivi des jeunes. Elle
propose aussi de s’investir dans des actions partenariales ponctuelles. Et pour
animer le conseil de gestion que nous souhaitons créer pour soutenir le Bureau
Directeur, l’Amicale a d’ores et déjà désigné deux candidats éminents anciens
et de plus chefs d’entreprise : Pierre Massebœuf et Jean-Philippe Mounaix.

Ainsi, en réorganisant les responsabilités et les
compétences autour du bureau Directeur avec comme vous l’indiqueront les
aménagements que je vous présenterai pour approbation tout à l’heure, je sais
que nous concentrerons autour de nos
projets, une grande volonté et beaucoup d’ardeur avec des hommes de cœur et de
bon sens, sincères, convaincus et décidés qui veulent que le FCL relève la tête
et fasse honneur à sa réputation.

normal'>Le nouvel
organigramme du F.C. Lourdais

Co-présidents : Jean-Pierre Armengaud et Jean-Claude
Irigoyen.

Vice-présidents : Jean-Pierre Garuet et Michel Hauser.

Secrétaire général : Marc Laborde.

Secrétaire adjoint et intendant : Henri Dulau.

Trésorier : Jean-Claude Irigoyen.

Commission sportive : Jean-Claude Dabancens, chargé des
relations avec le comité directeur ; Christophe Ducasse, coordinateur
sportif.

Commission Formation des Jeunes : Lucien Manterola.

Commission des affaires sociales animée par Laurent Vignalet
qui sera aussi responsable de la cellule Recrutement.

Commission Marketing et Partenariat : Eric class=SpellE>Bézard et Jean-Pierre Lizon.

Commission Juridique : Marc Cazeils

Président honoraire : Michel Crauste dont les
prérogatives sont honorifiques sans exercer la fonction.

normal'> yellow;mso-highlight:yellow'>Michel Crauste met les points sur les i style='mso-bidi-font-weight:normal'> 115%;color:red'>

« Je veux ajouter
que le pas en arrière que j’effectue aujourd’hui ne signifie pas l’abandon de
mon engagement pour le F.C. Lourdais. Je reste disponible pour apprécier,
conseiller, pour intervenir en qualité de médiateur ou d’ambassadeur dans
toutes les démarches destinées à consolider et à améliorer les performances du
club.

Rassuré par les
sentiments, les agissements et les objectifs unissant les dirigeants qui au
cœur du bureau directeur prennent des orientations et des décisions parfois
difficiles voire périlleuses, j’ai la certitude qu’ils apporteront au club la
sérénité dont il a désormais besoin après les attaques sans vergogne dont nous
avons été l’objet, lorsque, sans scrupules et sans pudeur, la haine de certains
opposants s’est déversée pour salir ceux qui, honnêtement et généreusement,
maintiennent le club dans la dignité. Vous aurez ainsi compris que je réserve
mes ressources et l’expérience que me confèrent encore mes 79 printemps pour
apprécier et déterminer moi-même mes capacités d’actions et les objectifs
plutôt que d’être contraints par des voix dites amicales
 »

Le règlement intérieur (audio ci-dessous) (C’est nouveau au FCL. On le doit au notaire lourdais Marc Cazeils)