Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

“Pyrénées romaines, découvertes archéologiques”, une exposition à découvrir à la mairie de Lézignan

samedi 31 août 2019 par rédaction

En 2017, la ville de Tarbes a initié une démarche d’itinérance sur le territoire de l’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, avec l’exposition Voyage romantique dans les Pyrénées. Ce projet a été reconduit avec succès en 2018, avec une nouvelle exposition nommée Voyage dans les Pyrénées avec Louis Buffin.

Le principe vise à faciliter l’accès aux collections du Musée Massey au plus grand nombre. Ce n’est plus désormais le public qui se déplace au musée, mais le musée qui vient au public, pour « une culture à la rencontre de son territoire », selon le souhait de Gérard Trémège, Président de l’Agglomération et Maire de Tarbes.

En 2018, dans le cadre de la réflexion sur le renouvellement du Musée Pyrénéen, et à la suite de cette dynamique d’itinérance portée par le Musée Massey, les équipes des deux établissements se sont rapprochées pour coproduire une exposition temporaire nommée Vivre et rêver la montagne.

Le succès de cette collaboration réussie a préfiguré la signature d’une convention de partenariat entre les deux établissements muséaux. C’est une véritable émulation culturelle et patrimoniale qui permet la circulation des publics entre les deux villes et sur le territoire de l’Agglomération. En professionnalisant les équipes en place, il s’agit d’ouvrir l’accès à la Culture au plus grand nombre, tout en valorisant les collections de chacun des musées.

Dans cet esprit, le Musée Pyrénéen de Lourdes a répondu à l’appel à projet « Le musée sort de ses murs » initié par le Service des Musées de France pour la deuxième année consécutive. Au vu du caractère original du projet, de son ancrage territorial et des partenariats engagés avec le musée Massey de Tarbes, le Musée Pyrénéen a reçu le label national « Le musée sort de ses murs » au titre de l’année 2019. Ce label permet la réalisation concrète de quatre expositions hors les murs et d’un ensemble d’animations, outils de médiation auprès de tous les publics.

C’est ainsi que l’année 2019 a inaugué une itinérance des œuvres des deux musées de France des villes de Lourdes et Tarbes, autour de quatre expositions sur l’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, entre ethnographie, archéologique, beaux-arts et art contemporain. Au cœur de la ville de Lourdes, ce sont des œuvres uniques, dioramas, livres anciens, objets ethnologiques qui se laissent découvrir chez les commerces, restaurants et espaces publics.

La mise en commun des collections et des savoir-faire des deux équipes permet de proposer un panel d’expositions et de nouvelles actions de médiation auprès de tous les publics : habitants, touristes, familles et écoles.

Le programme 2019 des « Musées Nomades » débute avec deux propositions nées de cette collaboration : Habiter la montagne et Pyrénées romaines, découvertes archéologiques.

Habiter la montagne s’est tenue du 8 juin au 11 août à l’auberge du Castelloubon à Juncalas.

Pyrénées romaines, découvertes archéologiques sera à découvrir du 26 août au 6 octobre à la mairie de Lézignan.

Cette exposition s’inscrit dans la mise en valeur du patrimoine archéologique du territoire.

Elle est, l’occasion de découvrir, entre autres, le togatus de Lézignan.

C’est en 1846 qu’une découverte fortuite permit d’exhumer cette statue en marbre sans tête, d’époque gallo-romaine. Elle a rapidement constitué l’un des vestiges les plus spectaculaires de la présence romaine dans les Hautes-Pyrénées à l’époque impériale.

Le togatus est une statue en pied pourvue d’un creux entre les épaules afin d’y fixer une tête amovible, celle d’un empereur ou d’un dignitaire. Cette pratique permettait de faire l’économie d’un corps sculpté arborant la toge en substituant la tête du nouvel empereur au précédent.

Trop imposante (marbre de plusieurs centaines de kilos) pour être déplacée, c’est une reproduction photographique en taille réelle qui sera présentée à Lézignan ; l’original sera, pendant cette période, exposé en salle de lecture des Archives municipales (bâtiment 103, quartier de l’Arsenal à Tarbes).

Exposés avec cette reproduction, le bas-relief d’Attis, également découvert à Lézignan, appartenant aux collections des musées de Tarbes, une tête amovible, une tête de Mithra issues des collections du musée de Lourdes permettront de remettre en contexte la vie politique, sociale et religieuse de la Bigorre romaine des premiers siècles de notre ère.

Cette exposition sera également l’occasion de présenter l’archéologie, ses méthodes et ses pratiques dans les Hautes-Pyrénées à travers des panneaux pédagogiques prêtés par l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives d’Occitanie (INRAP).

Le vernissage

Le vendredi 30 août, en fin d’après-midi, a eu lieu à la mairie de Lézignan, le vernissage de cette exposition en présence de Chantal Moreira, maire de la commune, de Gérard Trémège, maire de Tarbes et président de la CA Tarbes-Lourdes-Pyrénées, Madeleine Navarro, adjointe au maire de Lourdes, Jean-Luc Boudartchouk, directeur adjoint de l’INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives d’Occitanie) pour Midi-Pyrénées, Catherine Lavit, inspectrice de l’académie des Hautes-Pyrénées (secteur Lourdes/Bagnères)

Ils ont dit...

Avant de passer la parole à Gérard Trémège, Chantal Moreira a souligné que l’un des grands projets du président de la communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées était de faire rayonner la culture sur tout notre territoire, de la porter dans les différentes communes.

Gérard Trémège

Madeleine Navarro

Jean-Luc Boudartchouk

Catherine Lavit