Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Bruits et chuchotements...

lundi 8 février 2010 par rédaction

Le refus
Pas question pour nous de nous livrer à de l’acharnement systématique mais force est de reconnaître que le très « démocrate » maire de Lourdes nous donne souvent l’occasion de parler de lui. Pas toujours à son avantage, c’est bien vrai. Nos lecteurs se souviennent sans doute de l’une de nos dernières infos qui faisait état d’un passage au confessionnal d’adjoint(e)s au cours duquel JPA leur a dit son mécontentement, les invitant à ne pas se livrer à des interviews dans la presse, et surtout à lourdes-infos.com. M. Artiganave s’est appliqué à lui-même cette consigne puisque vendredi après-midi, il a refusé une interview à deux de nos collaborateurs tarbais, leur disant en substance : « Je vous aime beaucoup tous les deux mais le maire chavezien ne répondra pas à lourdes-infos ! ». Ce qui nous a inspiré le montage ci-dessous . Au passage, à moins qu’il n’ait changé d’avis (ce qui n’est d’ailleurs pas rare chez lui), on avait pu savoir quelques jours auparavant le fond de sa pensée sur le projet d’hôpital commun Tarbes/Lourdes lors de la réunion cantonale de la députée Chantal Robin-Rodrigo (PRG) à Barlest. Revoir cette vidéo. A défaut de leur maire, nos lecteurs lourdais auront eu droit aux commentaires du premier magistrat tarbais Gérard Trémège qui, lui, sait communiquer. Sans favoritisme et sans exclusive.

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

Un lieu accidentogène
On se souvient du dramatique accident qui a coûté la vie, il y a quelque temps, à une habitante de la cité Ophite fauchée par une voiture alors qu’elle traversait le boulevard d’Espagne dans un passage protégé. Un autre lieu qui présente des risques similaires nous a été signalé : c’est le passage protégé de l’avenue Alexandre Marqui situé à proximité de l’hôtel du Monge et qui permet aux piétons de rejoindre le garage Peugeot ou le Centre Leclerc. La semaine passée, une piétonne du quartier qui allait faire ses courses au centre commercial traversait le dit passage. Une voiture s’est arrêtée comme l’y contraint le code de la route. Elle a été percutée à l’arrière par le véhicule qui suivait. Un troisième véhicule roulant trop vite a doublé, frôlant la piétonne qui a eu la peur de sa vie. Il semblerait que ce ne soit pas la première fois que de telles choses arrivent . Il serait donc temps que des mesures soient prises pour alerter et inciter les automobilistes à une plus grande prudence.

Plaqué au sol et roué de coups
Un cafetier-restaurateur du centre-ville de Lourdes n’est pas près d’oublier cet après-midi de la semaine dernière où il a été agressé au square Charles de Gaulle, devant le palais des congrès. Pour une raison inexpliquée, il a été plaqué au sol et roué de coups. Il ne s’est aperçu de rien puisque l’agression est venue par derrière. Il a donc été incapable de fournir un signalement aux policiers. Cet endroit est fréquenté régulièrement par des SDF et leurs chiens. Rien n’autorise à penser toutefois qu’ils seraient à l’origine de cette agression qui a fait beaucoup jaser autour du marché.

Une nouvelle destination pour la Taverne de Bigorre
Le restaurant « La Taverne de Bigorre », situé au sud de la place du Champ-Commun, a été durant longtemps un des hauts-lieux gastronomiques de la ville de Lourdes. On se souvient surtout, pour les plus anciens, de l’époque où la famille Abadie l’exploitait . Aujourd’hui, l’établissement est fermé. Selon certains échos, il pourrait abriter prochainement une agence bancaire déjà implantée à Lourdes.