Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Les voeux au centre hospitalier de Lourdes

samedi 23 janvier 2010 par rédaction

Bruno Hourmat, le directeur du centre hospitalier de Bigorre et de Lourdes, est venu présenter ses vœux au personnel de Lourdes, le jeudi 21 janvier à 15h00. Tel le Souverain Pontife, ses premiers mots ont été « N’ayez pas peur ». « Après une longue série de directeurs lourdais, vous avez pour la première fois un directeur tarbais. Je vous répète, « n’ayez pas peur », car je suis extrêmement confiant sur l’avenir du groupe hospitalier Tarbes-Lourdes que nous allons constituer, « n’ayez pas peur parce que je ne suis pas venu avec une intention maligne qui consisterait à prendre dans la corbeille de fruits lourdaise les jolis fruits pour amener à Tarbes et laisser en déshérance cet établissement. Les premières semaines que j’ai passées ici m’ont démontré l’extrême qualité des organisations, et du personnel, et je mesure tout à fait les investissements humains de cet établissement au quotidien. Nous allons sortir de cette concurrence qui se produit depuis des années pour entrer dans cette alliance, afin de constituer un groupe hospitalier de service public fort dont ont besoins vos concitoyens des Hautes-Pyrénées. Dans un premier temps je me dois de rencontrer tout le monde et d’apaiser un certain nombre d’inquiétudes. Nous avons un certain nombre de difficultés budgétaires et opérationnelles, mais nous réorganiserons l’activité hospitalière sur le site de Lourdes. Nous avons des espérances de retour de praticiens qui sont des attentes fortes pour la population, pour la qualité du service. Nous allons accroître dans les prochaines semaines notre offre en ce qui concerne l’O.R.L et nous souhaitons fixer une activité sanitaire de qualité la plus large possible pour le site de Lourdes en gérant au mieux l’économie, les doublons. « N’ayez pas peur » tout le monde aura sa place dans l’hôpital futur et dans le groupe futur. On devra certainement les uns et les autres, pour une partie du moins avoir une plus grande mobilité entre les deux établissements, peut être avoir des responsabilités plus larges sur ces établissements, partager et échanger des tâches et des ressources, mais je voulais vous dire ma confiance dans la qualité des personnels et des engagements. Vous êtes des montagnards et moi un marin, et notre parcours, c’est comme lorsqu’on fait de la montagne pour la première fois, on ne le connaît pas. On peut avoir quelques moments de découragement en ne voyant pas le sommet. Est ce qu’on va arriver à Lanne ? On voit le sommet mais on ne sait trop comment y arriver, on aura la tentation de poser le sac, mais il faudra le porter encore, mais j’ai confiance en vous pour que nous arrivions au sommet sans difficulté. Je souhaite à l’hôpital de Lourdes et au groupe hospitalier Tarbes-Lourdes une bonne année 2010, et à chacun et chacune mes meilleurs vœux de santé, de prospérité, de bonheur, d’amour et de réalisation de vos projets ».

Jean-Pierre Artiganave, maire et président du conseil d’administration, répond que pour nous, montagnards, il est aussi difficile de naviguer en mer , parce que nous n’avons pas forcément de boussole. Je mettrai ces propos sous l’égide de l’orientation si vous me le permettez. Je voudrais vous souhaiter à toutes et à tous mes vœux les plus sincères, les plus chaleureux. Vous ici qui occupez une place au service des autres, il y a un moment où il y a un peu d’angoisse et d’incertitude et d’inconnu, et je voudrais vous dire que nous aussi, là où nous sommes, nous pouvons aussi partager les mêmes inquiétudes et incertitudes, voire parfois des soupçons. L’année 2009 a été une année difficile avec beaucoup de points de vue, notamment sur des questions auxquelles nous sommes attachés les uns et les autres, c’est d’abord avant tout le service public hospitalier en particulier, la santé publique. L’année a été difficile mais je crois que quelque part elle se termine peut être un peu mieux qu’elle a commencé dans une forme de consensus autour de la projection et de la perspective que représente un choix crucial pour le secteur hospitalier dans notre département, qu’est cet hôpital commun. Nous portons tous nos efforts, parfois compliqués vers ce projet parce que nous sommes persuadés que c’est la seule manière de faire évoluer favorablement nos questions de santé publique dans ce département. L’année 2010 sera une année cruciale dans cette affaire et j’espère qu’elle nous fera aboutir à un peu plus que des éléments qui sont dorénavant fondateurs. D’une coopération un peu forcée en 2009 entre Tarbes et Lourdes, nous avons fait quelques pas en avant essentiels que nous avons concrétisé avec la constitution d’un G.C.S. qui n’était pas une mince affaire. Il porte des éléments particulièrement essentiels dans sa capacité d’acheter du foncier et à concrétiser au-delà d’une étude qui sera longue sans doute, ce que sera l’hôpital central nouveau dans le département. Un directeur commun c’est une première, je me félicite que Bruno Hourmat soit là, vous verrez que c’est un homme de concret et de solidarité. Passez toutes et tous une excellente année 2010 ».

Henri Soulet