Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Le comité de défense et de promotion de l’hôpital de Lourdes appelle à un rassemblement devant l’hôpital de Lourdes le 25 janvier à 10h30

samedi 23 janvier 2010 par rédaction

[bleu]USAGERS, SALARIES, ELUS[/bleu]

[rouge] Tous devant l’hôpital de Lourdes le 25 janvier à 10h30[/rouge]

Le comité de défense et de promotion de l’hôpital de Lourdes organise un rassemblement devant l’hôpital le lundi 25 janvier à partir de 10h30 à l’occasion de la venue à Lourdes et Tarbes de Messieurs Gauthier, directeur de l’ARH et Chastel, directeur de la nouvelle Agence Régionale de Santé (ARS). Un autre rassemblement organisé par nos amis de Tarbes aura lieu à 14h00 devant l’entrée de l’hôpital de Bigorre.

Le rassemblement de Lourdes a pour but de montrer aux responsables de l’organisation sanitaire de notre région l’attachement des usagers, des salariés et des élus à l’hôpital public de proximité qu’est
l’hôpital de Lourdes. Nous serons là bien sur pour dénoncer la fermeture annoncée des services de MCO (médecines, chirurgies, obstétriques) à Lourdes et leurs transferts vers Tarbes ou Lanne dans un hypothétique hôpital neuf. Mais nous serons surtout présents pour protester contre la fermeture de la réanimation de Lourdes, prévue pour le mois de mars. Cette fermeture qui peut avoir des conséquences graves sur la prise en charge de certains patients, risque aussi de fragiliser le
fonctionnement de la maternité et entraîner sa fermeture dans un avenir proche. Nous ne pouvons accepter cette décision prise uniquement pour des raisons économiques. Nous demandons donc au nouveau directeur de l’ARS de la suspendre et de donner des moyens supplémentaires afin d’assurer le fonctionnement normal de notre réanimation.

Sans occulter le coté financier, l’accès pour tous à des soins publics de qualité et de proximité devrait être au cœur de toutes réflexions concernant les réorganisations sanitaires et sociales de nos
territoires.

La santé n’est pas une marchandise et l’hôpital public n’est pas un supermarché.

Bruno Gay-Capdevielle
Président du comité de défense et de promotion de l’hôpital de Lourdes