Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

vendredi 10 décembre 2010 par rédaction

Ce soir, va-t-on savoir ?

Le 9 novembre dernier, dans notre rubrique « Bruits et chuchotements », nous évoquions une rumeur circulant dans la ville de Lourdes faisant état de virements dont auraient été destinataires la pigiste préférée du maire, D(P)P et sa copine CG œuvrant toutes les deux pour Arvima, marque choisie sans appel à la concurrence par Artiganave pour la réalisation du journal d’informations municipales « Vivre Lourdes » et du bulletin de la Communauté de communes du Pays de Lourdes. La rumeur faisait et fait encore état d’une somme de 1500 euros qui aurait alimenté les comptes de ces deux grandes (par la réputation ?) prêtresses de la communication. On aurait souhaité des explications du maire de Lourdes et président de la CCPL. On attend de lui qu’il fasse la lumière sur ce « bruit ». Jusqu’à présent, Super Arti –le « grand démocrate » - n’a pas dit : « c’est vrai » ni « c’est faux ». Eh bien, s’il n’y a rien de répréhensible comme l’affirme un haut responsable de l’administration communale lourdaise, pourquoi ne pas jouer la transparence ? Cela aurait le mérite d’écarter tout soupçon. Ce vendredi soir, se tient une séance du conseil municipal. Le « Chavezien » maire de Lourdes profitera-t-il de l’occasion pour apporter quelque éclairage sur ces prétendus virements ? Quant au fameux journal municipal, si nous avons bien compté, il n’en est sorti que deux. On attend le troisième avec curiosité. Mais que font nos deux plumitives ?

Aura-t-on droit au défilé de mode ?

Nous venons de le dire, il y a ce vendredi soir, à partir de 18h30, une séance publique du conseil municipal dont vous trouverez l’ordre du jour sur notre site même si Artiganave ne nous envoie plus rien. Ce soir, nous serons bien évidemment présent pour relater en direct cette soirée. Faudra-t-il coucher à la mairie (entendez par là dormir) pour être certains d’avoir sa place à la table de presse ? La dernière fois, la grille de la mairie était fermée à 18h et il fallait passer par le sous-sol pour accéder à la salle du conseil où D(P)P et CG s’étaient empressées d’y prendre quartier. Ce soir-là, notre duo de « choupa-choupinettes » (c’est ainsi que l’on appelle les amateurs des fameuses sucettes) s’était livré à un défilé de mode que nous avions filmé et mis en ligne. Cela avait visiblement régalé les internautes. Aura-t-on droit à la même prestation ? On est prêt à apprécier les déhanchements. Au fait, que sont devenues, les dizaines de photos prises ce soir-là ? Sur la presse locale quotidienne, on n’en a vu qu’une seule. Peut-être nourriront-elles les pages de « Vivre Lourdes » ?