Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Le sanctuaire Notre-Dame de Lourdes devient un sanctuaire national : qu’est-ce que cela change ?

mardi 10 novembre 2020 par rédaction

« Nommé délégué apostolique au sanctuaire de Lourdes en juin 2019, Mgr Antoine Hérouard s’est attelé à apaiser la situation sur place et à répartir les responsabilités. Son principal chantier est désormais de faire voter par les évêques français de nouveaux statuts pour faire de Lourdes un sanctuaire national », pouvait-on lire sur
la-croix.com le 14 août dernier. Ainsi que nous l’avons signalé ce dernier dimanche, les évêques de France réunis en assemblée plénière ont érigé le samedi 7 novembre 2020 le sanctuaire Notre Dame de Lourdes en sanctuaire national. Ce changement de statut doit être désormais officialisé par le Vatican.

Monseigneur Hérouard rappelle que le sanctuaire n’avait pas jusqu’à présent de statut canonique, ce qui a provoqué parfois des difficultés, notamment de ne pas savoir qui est responsable de quoi entre l’évêque, le recteur, les chapelains ou encore le directeur laïque. Jusqu’à présent, le sanctuaire avait un statut diocésain. Il devenait aujourd’hui difficile au diocèse de fournir des chapelains et de désigner un recteur pour faire fonctionner le sanctuaire comme cela a toujours été le cas dans le passé. Pour le délégué apostolique, Il est tout de même important de montrer que le sanctuaire de Lourdes appartient à cette terre de Bigorre et que les apparitions de la Vierge Marie n’ont pas eu lieu n’importe où.

Les statuts d’un sanctuaire national qui ont été votés par la Conférence des Évêques de France signifient que l’Eglise de France aura une responsabilité à l’égard de Lourdes et qu’elle va désormais s’engager un peu plus dans la vie interne et la gouvernance du sanctuaire.

Qu’est-ce qui va donc changer ? Pour le pèlerin, rien. En interne, un conseil épiscopal d’orientation sera mis en place. Il aura pour mission de donner les grandes lignes de l’activité du sanctuaire. Ce conseil sera présidé par l’évêque de Tarbes et Lourdes. Depuis le début de l’année, a été créé un conseil des affaires économiques du sanctuaire regroupant également des acteurs comme l’hospitalité et les directeurs de pèlerinage. Les rôles respectifs de l’évêque de Tarbes et Lourdes, du recteur, des chapelains, du directeur laïque et de l’ensemble des acteurs du sanctuaire ont été définis. Mgr Hérouard estime que l’équilibre de la direction sera ainsi mieux assuré. Il tient à rassurer ceux qui craignaient que le sanctuaire échappe à Lourdes et qu’il ne soit plus le sanctuaire du diocèse. Et de rajouter que le sanctuaire ne concerne pas que les Lourdais mais l’ensemble de l’église de France. Pour un changement de recteur par exemple, c’est le conseil permanent de la Conférence épiscopale sur proposition de l’évêque de Tarbes et Lourdes qui procédera à sa nomination. À noter que dans ce cas la priorité pourra être aussi donnée un prêtre du diocèse de Tarbes et Lourdes.