Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Un lecteur nous écrit

vendredi 18 octobre 2019 par rédaction

Sous le titre “Vous avez dit : Services municipaux !“, un Landais venant fréquemment à Lourdes depuis de nombreuses années nous écrit :

« De passage à LOURDES ce jeudi après-midi 3 octobre 2019, j’ai emprunté le Passage de l’Arberet. Rien de changé : la main courante sur laquelle je m’étais blessé en septembre 2017 [(voir mes courriels des 19/09 et 5/10/2018 (il y a un an)] attend sa prochaine victime.

Donc, deux ans après, les Services municipaux n’ont toujours pas agi. Les rampes supprimées auparavant (quelle année ?) avant ma blessure, n’ont pas été remplacées.

Peut-être qu’une nouvelle municipalité, qui se justifie face à la gestion actuelle, prendra le dossier à bras le corps et saura « manager » ses services, en tout cas mieux qu’actuellement ».

Courriel du 20 août 2018

Expéditeur : Dupin <pierredupin@aol.com>

Date : 20 août 2018 à 00:14:17 UTC+2

Destinataire : sg@ville-lourdes.fr

Objet : Blessure provoquée par matériel urbain

A L’ATTENTION DU MAIRE ADJOINT, chargé de là Voirie et de l’Urbanisme

VILLE DE LOURDES

Monsieur le maire-adjoint,

Au mois de septembre dernier, je me suis blessé en descendant le Passage de l’Arberet *.

En cause la rampe des escaliers.

En effet, alors que ma main glissait sur la frêle main-courante, elle a heurté une cassure de celle-ci qui ne se voyait pas avec évidence.

Lieu : entre le 4ème et 5ème palier.

J’ai emprunté de nouveau ce passage au mois d’avril et en juillet de cette année 2018 et n’ai constaté la moindre réparation, ce qui peut continuer à entraîner des blessures aux passants.

 J’espère, Monsieur le maire-adjoint, qu’ayant attiré votre attention, que vous ne tarderez pas à remédier à la situation.

*/ la blessure a été légère, mais aurait pu être grave en raison du tranchant.

===

NDLR. L’adjoint concerné Alain Abadie est visiblement long à la détente. Il est vrai qu’en cette période, l’affaire des Bancs de la Grotte occupe ses journées et hanterait, paraît-il, ses nuits.