Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes : + 4,% d’augmentation des pèlerins organisés en 2016 par rapport à 2015

jeudi 2 février 2017 par rédaction

Ce jeudi matin, au Sanctuaire, s’est tenue une conférence de presse destinée à dresser le bilan de l’année 2016 et les perspectives 2017. Etaient présents : le Père André Cabes, recteur du Sanctuaire, Thierry Lucereau, directeur des opérations nommé à la fin du mois d’août 2016 par Mgr Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes.

Bonne nouvelle pour commencer : la fréquentation accuse, en 2016, une hausse de 4,2% des pèlerins inscrits par rapport à 2015, soit 573 049 pèlerins identifiés par le biais des pèlerinages organisés ((paroisses, diocèses ou autres groupes constitués...).

La courbe des pèlerins inscrits, en baisse depuis plusieurs années, repart donc légèrement à la hausse même si l’on ne comptabilise pas les pèlerinages qui ne viennent que les années paires comme le Frat ou les AFN (+0.5%). « L’année 2017 sera déterminante pour confirmer cette tendance positive », fait observer Thierry Lucereau.

Qui sont les pèlerins en 2016 ?

En croisant divers indicateurs (nuitées, transport, inscriptions...), il est possible de mieux cerner les tendances sur les pratiques du pèlerinage à Lourdes. Ces indicateurs confirment que près de la moitié des pèlerins viennent individuellement sans annoncer leur venue individuels (49%), pèlerinages diocésains 33%, agences (15%), chaînes (3%).

Les nationalités

On remarque la très forte progression des pèlerins du continent asiatique (+62% entre 2015 et 2016), qui devient la 4ème région du monde la plus représentée à Lourdes. La France représente 47% des pèlerins, suivie de l’Italie 19%, l’Espagne (7%), Grande-Bretagne (4%), l’Irlande (3%), la Belgique (3%), l’Allemagne (3%), l’Europe de l’Est (2%), l’Amérique du Nord (2%), les Pays-Bas (2%), la Pologne (2%), la Suisse (1%), le Portugal (1%) et l’Amérique du Sud (1%).

Une gestion maîtrisée

Thierry Lucereau, nommé Directeur des Opérations par Mgr Nicolas Brouwet, a succédé, courant 2016, à Thierry Castillo. Sa mission est la suivante :

revenir à l’équilibre financier. Ce déséquilibre a été causé par une augmentation régulière des charges depuis 2008 (environ 2,5% par an). Dans le même temps, les ressources corrélées aux pèlerinages organisés ont baissé.

• revoir l’organisation du Sanctuaire pour la moderniser et améliorer l’accueil des pèlerins.

• aider le Sanctuaire à diversifier ses offres, tout en conservant sa culture d’accueil.

Lors de ses voeux au personnel du Sanctuaire dans le journal interne de décembre 2016, Thierry Lucereau donnait déjà un bilan des premières actions : « cette année a aussi permis de réaliser la situation économique du Sanctuaire et de prendre les décisions nécessaires à son redressement (...). Nous en voyons déjà les premiers fruits qui sont encore naissants mais c’est un bon début qui sera à poursuivre tout au long de 2017 ».

ASSOCIATION DIOCÉSAINE

• L’année 2016 a été marquée par des mesures pour infléchir le déficit 2015, qui s’élevait à environ 2 millions d’euros.

L’Association diocésaine s’occupe uniquement des activités cultuelles. Son budget est d’environ 20 millions d’euros et ses recettes sont essentiellement constituées par les offrandes (quêtes, cierges, troncs,...), les dons et legs.

• Deux indicateurs sont d’ores et déjà encourageants : la baisse des dépenses et la diversification des ressources.

ASSOCIATION AVE MARIA

• Les comptes de l’association Ave Maria reviennent à l’équilibre.

L’Association Ave Maria créée en 1974, gère l’hébergement et la restauration au Village des Jeunes, dans les structures prévues pour les bénévoles et la restauration des malades à l’Accueil Notre-Dame.

L’E.U.R.L. « BASILIQUE DU ROSAIRE »

• La structure qui porte les activités de la librairie et la vente des médailles affiche un résultat positif de 200 000 €, en léger recul par rapport à 2015.

L’EURL Basilique du Rosaire, créée en 2000, regroupe les activités commerciales. Elle est principalement alimentée par l’activité de la librairie du Sanctuaire.

S.A.R.L DU SANCTUAIRE

• La S.A.R.L. du Sanctuaire termine son exercice 2016 avec un excédent de presque 50 000 €.

La SARL du Sanctuaire, créée en 1996, s’occupe de l’hébergement des malades dans les Accueils.

Situation économique fragile
mais les derniers indicateurs sont encourageants

« La situation économique du Sanctuaire reste fragile mais les derniers indicateurs sont encourageants. Le Sanctuaire fait des efforts pour rationnaliser son organisation et réduire ses dépenses. Il sait aussi pouvoir compter sur la formidable générosité et la fidélité de ses donateurs ».

Un plan d’action au service du rayonnement du Sanctuaire

Un nouvel élan

Grâce aux orientations épiscopales données par Mgr Nicolas Brouwet, les initiatives fleurissent au sein du Sanctuaire pour une animation plus dynamique, un meilleur accueil, un plus grand choix de propositions vers les pèlerins.

Une organisation interne mieux adaptée.

Sous l’impulsion de son nouveau directeur des Opérations, M. Thierry Lucereau, nommé par Mgr Nicolas Brouwet, le Sanctuaire réorganise ses services pour un meilleur accueil des pèlerins.

Sept pôles ont été constitués pour former un ensemble cohérent avec la mission d’accueil du Sanctuaire : « accueil-pèlerinages », « administratif », « ressources », « communication », « technique », « hébergement-restauration », « ressources humaines ».

Un plan d’investissement sur dix ans.

Les projets de travaux ont fait l’objet d’une étude des priorités, échelonnées sur les dix années à venir : Projet Grotte, Coeur de Lourdes ; rénovation de la basilique de l’Immaculée Conception ; projet « Place de l’Église » ; modernisation des infrastructures audiovisuelles ; amélioration de l’hébergement pour les personnes malades à l’Accueil Notre-Dame.

La maîtrise des dépenses et optimisation des ressources.

Un plan d’économie sur les frais généraux est en cours et porte déjà des fruits. La masse salariale du Sanctuaire représente 56% de ses dépenses. Afin de la maîtriser, les départs à la retraite ne sont pas remplacés et le surcroît d’activité est assumé par la polyvalence et la mobilité en interne. La diversification des ressources passe par la recherche de nouveaux donateurs, en particulier par les moyens numériques et en sollicitant des bienfaiteurs sur les grands projets d’avenir.

Le Sanctuaire, solidaire de son territoire.

La responsabilité sociale du Sanctuaire s’inscrit dans une démarche d’une plus grande proximité avec les acteurs du développement local. Cela se traduit par une collaboration, quand cela est possible, avec les entreprises locales et une participation accrue avec les institutions municipales, départementales et régionales.

Un plan de sûreté.

La sécurité est indispensable au bon accueil des pèlerins. Le Sanctuaire travaille en étroite collaboration avec les services de l’État pour optimiser la sécurité aux entrées, dans les lieux d’accueil, et pour développer les moyens audiovisuels de surveillance.

Un nouvel élan pour le développement du Sanctuaire

Soucieux d’être à l’écoute des pèlerins d’aujourd’hui, le Sanctuaire lance de nouvelles initiatives, plus adaptées aux pèlerins et aux visiteurs.

Un comité de développement

Constitué autour du Recteur, ce comité réfléchit et propose des pistes pour le développement du Sanctuaire et une meilleure promotion de son offre pastorale. Beaucoup de projets ont déjà été lancés ou sont en cours. On peut déjà citer :

• ouverture plus grande aux pays de l’Est, notamment à la Pologne.

• pérégrination des reliques de sainte Bernadette en Italie.

• une offre pastorale présentée sous forme d’un semainier afin de répondre aux attentes des visiteurs d’un jour.

• organisation d’évènements pour les familles.

• collaboration avec le sanctuaire de Fatima, à l’occasion de son centenaire.

• 20ème anniversaire de l’Accueil Notre-Dame.

Nouvelles communautés

De nouvelles communautés religieuses vont participer à la mission d’accueil et de prédication des chapelains de Lourdes, selon leur charisme. Ainsi, trois prêtres et deux séminaristes de la communauté Saint-Martin œuvrent directement auprès des pèlerins, ainsi que deux frères capucins en provenance d’Italie.

Un site internet redéployé

La version actuelle du site www.lourdes-france.org n’étant plus satisfaisante au regard des nouveaux usages du web, un nouveau site a été entièrement conçu et réalisé par les équipes du Sanctuaire. Cette évolution accompagne un changement plus large de la charte graphique du Sanctuaire.