Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
   
 
   
 

Tout écolo du flocon à la vague…..

lundi 12 avril 2010 par rédaction

L’Odyssée du flocon à la vague veut sensibiliser à l’environnement. Pour cela, il faut être exemplaire. C’est la raison pour laquelle aucune assistance n’est assurée par hélicoptère. Uniquement avec des moyens humains et des ânes sauf pour l’évacuation de blessés.

Le Village des Initiatives Responsables (VIR)
Un village était installé à Bagnères de Bigorre pour que les Partenaires de l’Odyssée puissent assurer une animation. Parmi les partenaires, nous trouvions : l’Agence de l’eau Adour-Garonne, la Fédération Léo Lagrange, l’Association Surfrider Foundation, l’Association Mountain Riders, Bilan Carbone® ADEME / Pur Projet / Alter Eco, les Fédérations Françaises Ski, Canoë/Kayak et Surf., l’Association Slow Food (Éducation à l’alimentation), plusieurs acteurs locaux, collectivités, association et Scolaires...

Avant la manifestation, des interventions en milieu scolaire ont eu lieu sur le cycle de l’eau et les problématiques environnementales à partir d’une mise à disposition d’un « pack » d’outils pédagogiques des partenaires de l’Odyssée à destination des enseignants de primaires, collèges, lycées et facultés. Pendant l’Odyssée, à partir du village, il y a eu des ateliers pédagogiques et des animations scolaires autour de l’éco-citoyenneté Comment devenir éco-responsable, le cycle de l’eau, les gaz à effet de serre, le recyclage des déchets, les macro-déchets, l’éducation à l’alimentation, produit locaux, de saison et différents labels, etc…

Un évènement entièrement éco-responsable
Le concept même de l’évènement est lié à une démarche globale qui tend vers le maximum d’éco-responsabilité. Mieux qu’une empreinte écologique réduite, les organisateurs font en sorte de laisser, post-événement, une empreinte positive. Le bilan carbone 2009 avait identifié les postes liés aux Transports et à l’Alimentation comme les plus impactants en terme d’émissions de Gaz à Effet de Serre (GES). L’ensemble de ces émissions a été entièrement compensé, grâce à la plantation de 1000 arbres au Pérou dans un programme de reforestation primaire géré par l’association Pure Projet.
Cette année encore, les organisateurs persistent dans cette démarche et continuent d’aller plus loin pour réduire l’impact et, sans doute, planter moins d’arbres. Ils ont privilégié les transports en commun ou l’auto-partage pour déplacer l’ensemble des équipes. Il a été fourni aux participants une nourriture locale, régionale, et de saison, grâce notamment au partenariat avec l’association Slow Food. Et enfin, dans le cadre de l’année mondiale de la biodiversité, il a été accordé une attention particulière à une espèce végétale menacée dans chaque milieu traversé.

[vert]Les actions éco-responsables[/vert]

Les espèces végétales menacées
Pour la partie des Hautes-Pyrénées de l’Odyssée il a été choisi deux espèces : le crançon des Pyrénées et le nénuphar jaune.
Le crançon des Pyrénées est une plante que nous trouvons notamment dans l’Adour de Lesponne, dans les torrents peu profonds.
Le nénuphar jaune est en danger dans Midi-Pyrénées. On le trouve sur le bord du lac de Lourdes dans des eaux peu profondes notamment sur les berges. Son danger principal est la vague notamment occasionnée par des activités de loisir.

Les ânes écolos et leurs limites….
Le choix des organisateurs était de redescendre les skis et chaussures à l’aide d’ânes. Il s’agit d’une moyen de transport traditionnel beaucoup plus économe en CO2 que l’hélicoptère. Si par le passé ce mode de transport était monnaie courante, chaque famille avait un âne ou un mulet, aujourd’hui, la situation est bien différente. La grande difficulté est de trouver un prestataire ayant des ânes habitués au travail, dressés pour cet usage et surtout disposant de bâts adaptés. La plupart des prestataires disposent de bât pour des activités touristiques à la journée, il est beaucoup plus difficile de trouver des bâts adaptés au transport de marchandises tel que des skis. Le savoir faire de la fabrication des bâts a disparu. Et nous ne parlerons pas des chemins dont certains posent problème pour les bêtes. Il est donc parfois difficile, voir impossible de revenir à des techniques anciennes vielles de 50 ou 60 ans.
Les bonnes idées écologistes ne sont pas toujours les meilleures.

Mountain Riders était là
Mountain Riders est une association spécialisée dans l’environnement montagnard. En menant des actions pragmatiques, en collaboration avec les acteurs, elle est à l’origine des éco-guides des stations et du matos, du bilan carbone des stations, de la charte des stations etc… et du ramassage des ordures dans les stations.
Les stations des Pyrénées sont concernées par cette dernière action. Le domaine du Tourmalet prévoit une telle opération le 26 juin et d’autres stations devraient suivre….

Louis Dollo

Interview de Laurent Burget (Mountain Riders)


Les compétiteurs en présence

Team Liza
Bixente Lizarazu
Peyo Lizarazu
Ludo Dulou
Pascal Bourricaud

Agence de l’eau
Stéphanie Barneix
Romain Mesnil
Nicolas Vergonzane
Pierre Chevalier

Région Midi-Pyrénées
Mathieu Crépel
Polo De Le Rue
Jean Réno Ducos de la Hitte
Julien Maguy
Christophe Malbe

Conseil Général des Hautes-Pyrénées
Wilfrid Forgues
Vincent Valéry
Bastien Montes
Marc Bruning

Annecy 2018
Karen Allais
Luc Alphand
Jean-Pierre Vidal
Benoit Fourneau

Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques
Pelizzaro Henri
Antoine Delpero
Stéphane Iralour
Tony Estanguet

Eco Rides
Pierre Agnès
Marixu Darrigrand
Stephen Lebot
Jorge Imbert

Fondation Nicolas Hulot - FNH
Eric Leroy
Erwann Jegousse
Delphine Gambaiani
Natanaelle Courtois

Ministère de l’Ecologie
Eric Loizeau
Neina Caprez
Emma Joly