Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Elections départementales : Sylvain Peretto et Marie-Noëlle Assouère (UMP) confirment leurs candidatures dans le canton de Lourdes 2

vendredi 26 décembre 2014 par rédaction

C’est à Tarbes, au siège départemental de l’UMP que Sylvain Peretto et Marie-Noëlle Assouère ont confirmé leurs candidatures à la prochaine élection départementale dans le canton de Lourdes 2 (ancien canton de Lourdes-Est auquel a été ajoutée la commune d’Adé). Pourquoi cette annonce à Tarbes et pas à Lourdes ? Sylvain Peretto l’explique par sa récente nomination au poste de chargé de mission départemental de l’UMP qui a été suivie d’un déplacement à Paris, le 13 décembre dernier, à l’occasion de la réunion des cadres du mouvement décidée par le nouveau président de l’UMP, Nicolas Sarkozy. Sylvain Peretto a voulu profiter de ce point presse pour parler du renouveau que Nicolas Sarkozy compte mettre en œuvre dans sa formation politique. Et pour montrer l’union qui se dessinait sur le plan haut-pyrénéen avec la formation centriste de l’UDI, il était entouré de Michel Azot, délégué départemental de l’UDI, conseiller municipal de Lourdes et de Michel Rebollo, conseiller municipal UDI de Lourdes. Etaient aussi présents : Caroline Estrade-Redonnet (UMP) et André Barréyat (UDI).

Evoquant l’action de Nicolas Sarkozy, M. Peretto indique que « C’est dans un esprit d’apaisement et de reconquête qu’il a exprimé sa vision d’avenir pour l’UMP. Sa volonté est de constituer un parti de rassemblement dans l’unité pour construire un vrai parti de militants ». Et de poursuivre : « C’est un parti de projets, un parti de propositions qui doit rapidement se mettre en place avec une équipe resserrée, de proximité, qui va animer cette nouvelle organisation. Rassemblés, déterminés et motivés sont les mots-clés de notre président pour faire un grand mouvement avec les secrétaires nationaux sur le terrain, proches des fédérations. Ce sera quelque chose de nouveau parce que jusqu’à présent nous ressentions que nous n’étions pas trop aidés et confortés dans nos fédérations par le siège. Aujourd’hui, le leitmotiv c’est que nos secrétaires nationaux seront sur le terrain et très proches des fédérations. C’est dans cette ambiance d’union et de dynamisme ainsi que de reconquête que nous avons partagé cette journée avec près de 600 cadres présents. Ce fut pour notre délégation l’opportunité de prendre contact avec l’équipe dirigeante ainsi qu’avec notre président national. Aujourd’hui le seul esprit qui règne dans notre mouvement c’est le rassemblement. Le mot maître c’est la reconquête avec un travail collectif. Voilà en quelques mots les grandes lignes de sa feuille de route qui sera la nôtre. Moi-même, depuis ma nomination, mon énergie est consacrée à l’action de terrain et ma candidature dans le canton de Lourdes 2 s’ inscrit dans cet objectif d’exemple et de dynamisme ».

Les élections départementales

« Ce qui était important pour nous c’était de chercher à créer les conditions les meilleures pour la droite et le centre. Notre méthode a toujours été celle du dialogue et du bon sens », souligne Sylvain Peretto, en abordant le sujet des élections départementales et plus particulièrement la situation lourdaise : « Nous, nous ne sommes pas sortants. Aujourd’hui, la conseillère générale en place est aussi maire de Lourdes, ce qui signifie pour nous que toute division pourrait nous conduire à la défaite. Nous avons donc trouvé avec nos partenaires UDI un accord. S’agissant du Modem 65, de son représentant Pierre Lagonelle et d’un éventuel rapprochement, on ne sait pas si le Modem 65 aujourd’hui est plus proche de la droite que de la gauche. Dans ce contexte, pour nous, les conditions ne sont pas réunies pour nouer des accords. Mais la porte reste ouverte ».

La stratégie

« En ce qui nous concerne, c’est une stratégie commune que nous allons mettre en place aujourd’hui. C’est la stratégie du rassemblement, de l’union, de l’alliance et c’est aussi chercher l’apaisement dans notre large famille politique ». Sylvain Peretto laisse entendre ensuite qu’il pourrait partager le mandat en cas de succès. « C’est aussi le partage d’un éventuel mandat. Il faut que vous sachiez que c’est une réflexion que nous avons menée depuis longtemps. Il n’y a pas de sous candidats ou de mauvais candidats. On ne pourra en parler qu’après avoir gagné et tant que l’on n’est que candidats à la candidature, c’est une question à laquelle on ne peut pas répondre car elle ne se pose même pas. C’est une hypothèse qui est tout à fait envisageable et qui serait inédite. En tout état de cause, pour nous ce qui prime dans notre candidature c’est la volonté de rassemblement et de victoire. Tout ceci passe avant nos ambitions personnelles. Michel Rebollo le montre bien en étant suppléant. Moi-même je ferai le geste dans ce sens parce que Michel Rebollo est un candidat légitime. Lui a déjà mené ce combat ».

Ces candidatures seront soumises à l’approbation du comité départemental de l’UMP qui devrait se tenir courant janvier. « Suite à ce comité départemental, nous serons en mesure de vous donner l’état des forces en présence. D’ores et déjà, le message que l’on veut faire passer c’est l’union, le rassemblement, le dialogue, la concertation et surtout chercher la meilleure formule pour gagner car nous nous attaquons à un canton difficile et nous avons besoin de tous. Pour que cela se fasse et réussisse, aujourd’hui ni querelle, ni égo. Il faut retrouver le plaisir et l’envie d’être ensemble et de travailler aussi ensemble. Pour incarner l’alternance, l’espérance, le groupe doit être solide. Au moment où beaucoup se divisent, pour nous c’est l’union sans aucune manœuvre ni arrière-pensée. L’union doit être le moteur pour un nouveau souffle ».

Michel Azot (UDI) : « Pour Lourdes, le devoir d’union
l’a emporté sur toute autre chose »

Michel Azot s’est ensuite exprimé en tant que délégué départemental de l’UDI. Il s’est félicité de se retrouver avec Sylvain Peretto. S’il y a eu des divergences entre eux deux ces derniers temps, « je voudrais dire que notre amitié n’en a jamais été affecté. Ça me fait plaisir de se retrouver dans une démarche de construction, voire de reconstruction et de reconquête », a-t-il noté.

La présentation des candidats

01 – Sylvain Peretto (AUDIO)

02 – Marie-Noëlle Assouère (AUDIO)

03 – Caroline Estrade-Redonnet (AUDIO)

04 – Michel Rebollo (AUDIO)

Questions – Réponses

La « bataille » pour la 5e place entre Sylvain Peretto et Michel Azot sur la liste du maire sortant lors des dernières municipales à Lourdes est-elle oubliée ? Réponse (AUDIO)

Les SMS de vos anciens compagnons de route ne sont toujours pas agréables avec vous. Qu’en pensez-vous ? Réponse (AUDIO)

Michel Rebollo, en n’étant pas candidat, est-ce que ce n’est pas un rêve qui s’envole ? Réponse (AUDIO)