Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Artiganave candidat aux législatives ?

lundi 26 septembre 2011 par rédaction

L’information, il y a bien longtemps que nous la gardions sous le coude. Ce n’est pas encore officiel mais ceux qui font encore partie de son premier cercle rapproché nous en ont fait la confidence : « Jean-Pierre va se présenter aux élections législatives ! ». Nous leur avons fait alors remarquer : « Est-ce qu’il est conscient votre copain des risques qu’il encourt ? » Lui qui , rappelons-le, n’a jamais osé se présenter dans un scrutin uninominal (Souvenons-nous des élections cantonales de Lourdes-Est après le départ de Philippe Douste-Blazy) entreprend ce que les observateurs politiques ne manqueront pas de qualifier « d’opération kamikaze ». Il veut tout simplement prouver aux instances parisiennes de l’UMP (il est, pour ceux qui l’ignoreraient, secrétaire départemental de ce mouvement pour le moins en perte de vitesse) qu’ « il n’est pas un dégonflé ».

Si son action en tant que secrétaire départemental est un mystère pour l’équipe de Jean-François Copé, il veut prouver que lui, au moins, il tient bien sa ville de Lourdes (sic), une emprise qui irait jusqu’à déteindre sur la circonscription. (Fichtre !). Il pense même qu’il fera mieux que Gérard Trémège pour lequel il n’a d’ailleurs pas mouillé la chemise dans la campagne des sénatoriales. On en veut pour preuve la visite qu’a faite le maire de Tarbes au conseil municipal de Lourdes, à l’issue de laquelle des élus de la majorité présidentielle attendaient qu’Artiganave les réunisse pour faire le point et leur précise ses consignes de vote. Les pauvres, ils attendent encore. On aura observé aussi qu’hier, les conseillers majoritaires lourdais s’étaient dispersés dans Tarbes et qu’il n’y avait chez eux aucune unité comme on a pu le constater avec d’autres secteurs du département . Artiganave n’a même pas daigné les inviter au restaurant comme de nombreux conseillers généraux l’ont fait pour les maires de leurs cantons ! Est-ce que cela était au-delà des moyens financiers de l’élu-assujetti à l’ISF ?

En tout cas, nous lui prédisons d’ores et déjà la grande claque et ce n’est pas son nouveau « dir’cab » qui va lui faire remonter la pente (A venir un petit article intitulé « Labordère : un mois de formatage »).

Dans cette prochaine élection législative, si tant est qu’il aille jusqu’au bout, il risque d’être un maire de Lourdes distancé dans sa ville par un concurrent de gauche , en l’occurrence par la députée sortante Chantal Robin-Rodrigo. Ça ferait plutôt désordre. Alors JPA : chiche ! Ne te déballonne pas ! Qu’on dispose au moins d’un sondage grandeur nature à deux ans des prochaines municipales. (G.M.)