Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
Accueil > L’ACTUALITE DE LOURDES > L’ACTUALITE DE LOURDES

L’ACTUALITE DE LOURDES

Articles de cette rubrique


La fake news des Pieds-Nickelés de l’Info ! (L’ACTUALITE DE LOURDES)

dimanche 2 août 2020 par rédaction

Lourdes Actu, le site amateur local né sous la mandature Bourdeu, administré par Subercazes, l’un des animateurs de la radio du Sanctuaire - Radio Présence –, qui a fait allégeance depuis la campagne municipale à Thierry Lavit et à son équipe, prétend, avec le transfert de l’inénarrable Anguera, chargé de seconder le très effacé Cuq, devenir le site info lourdais n°1. Nous aimons les défis. Mais quand on lit l’une des dernières infos de ce blog partisan, on peut tranquillement dormir sur nos deux oreilles.

En effet, quelques jours avant le dernier conseil municipal (vendredi 31 juillet 2020), on pouvait lire sous le titre « Lourdes : le sens alterné de circulation… revient… » : « Nous avons mené l’enquête et nous pouvons vous dire de façon sûre que ce dispositif sera en place à partir du dimanche 16 août ». Manque de bol, le maire Thierry Lavit a été obligé de désavouer, en conseil municipal (voir article précédent) nos deux « Hercule Poirot en herbe ». 



Conseil municipal : Extension de la zone de stationnement touristique payante (Rapporteur Philippe Ernandez) (L’ACTUALITE DE LOURDES)

dimanche 2 août 2020 par rédaction

Le 22 septembre 2017, le Conseil municipal s’est prononcé sur la refonte du stationnement sur voirie ainsi que sur sa tarification.

Par la suite plusieurs arrêtés municipaux sont venus réglementer le stationnement, en créant une zone touristique structurée en P1, P2 et P3 de part et d’autre des deux entrées principales des Sanctuaires.

En complément de la mise en place du dispositif de bornes rétractables dans la zone touristique, les stationnements payants du boulevard Rémi Sempé et de l’avenue Monseigneur Théas ont été supprimés.

Dans le cadre d’une réflexion globale sur la circulation, sur le retour au sens de circulation bi-alterné par quinzaine, il est proposé aux membres du Conseil municipal de remettre le stationnement payant le long du boulevard Rémi Sempé et de l’avenue Monseigneur Théas, de façon à leur faciliter l’accès aux Sanctuaires. (...)



Conseil municipal : Modalités de dépôt des listes pour l’élection des représentants à la Commission d’appel d’offres (CAO) et à la commission de délégation de service Public et de concession (L’ACTUALITE DE LOURDES)

dimanche 2 août 2020 par rédaction

Les conseillers municipaux ont décidé que les listes pour l’élection des représentants du Conseil municipal à la Commission d’appel d’offres (CAO) et à la Commission de délégation de service public et de concession seront déposées auprès du maire deux jours avant la séance du Conseil municipal à laquelle sera inscrite l’élection des membres du Conseil municipal à la CAO et à la Commission de délégation de service public et de concession.



Conseil municipal : Avenant n°2 à la convention de délégation de la compétence d’organisation des transports scolaires entre la CATLP et la Ville de Lourdes (rapporteur Philippe Ernandez) (L’ACTUALITE DE LOURDES)

dimanche 2 août 2020 par rédaction

Depuis le 1er janvier 2017, la Communauté d’Agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées (CATLP) délègue l’organisation des transports scolaires à la ville de Lourdes.

La convention qui lie la Communauté d’Agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées (CATLP) et la ville de Lourdes devait prendre fin au 31 août 2020.

Pour autant la Communauté d’Agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées (CATLP) qui doit adopter en 2020 un règlement des transports scolaires, et vise à l’harmonisation des transports scolaires au plan du territoire, sollicite un délai supplémentaire pour mener à son terme cette organisation nouvelle.(...)



Conseil municipal : indemnités de fonction des élus (L’ACTUALITE DE LOURDES)

dimanche 2 août 2020 par rédaction

Conformément à l’article L.2123-24-1-1 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT) créé par la loi n°2019-1461 du 27 décembre 2019 relative à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique, le Conseil municipal est informé chaque année avant l’examen du budget de l’état de l’ensemble des indemnités perçues par ses élus (maire, 8 adjoints et 11 conseillers municipaux délégués) :

Thierry Lavit a répété que la porte était ouverte à tous les conseillers municipaux et à tous les citoyens pour consulter les chiffres. Marie-Laure Pargala (minorité) lui a rappelé son engagement à donner le montant du salaire, primes comprises, de sa directrice de cabinet. Il a répondu qu’il y avait une nette diminution par rapport au prédécesseur, se refusant toutefois de donner le pourcentage de diminution, se contentant de dire que de 4375 bruts mensuels, cela donnait approximativement pour celle qui avait porté sans succès les couleurs de la République En Marche aux législatives de 1997, 3000 euros nets par mois.



Conseil municipal : participation à la journée mondiale du nettoyage - World Cleanup Day (Rapporteure : Cécile Prévost) (L’ACTUALITE DE LOURDES)

dimanche 2 août 2020 par rédaction

Dans le cadre d’une démarche éco responsable et de développement durable, la Ville de Lourdes s’engage dans la transition écologique.

« Cette évolution doit nous aider à renouveler nos façons de consommer, de produire, de travailler et de vivre ensemble pour répondre aux grands enjeux environnementaux, ceux du changement climatique, de la rareté des ressources, de la perte accélérée de la biodiversité et de la multiplication des risques sanitaires environnementaux, précise la rapporteur. Cette dynamique de sensibilisation est née en 2008 en Estonie au travers d’un mouvement bénéficiant désormais d’une grande aura internationale et présent dans 113 pays, le « World CleanUp Day ». (...)



Conseil municipal : Labellisation d’une Maison France Services à Lourdes (rapporteure Marie-Henriette Cabanne) (L’ACTUALITE DE LOURDES)

dimanche 2 août 2020 par rédaction

La dissolution de la Maison Commune Emploi Formation du Pays des Vallées des Gaves (MCEF PVG) a libéré un espace d’accueil et des bureaux au rez-de-chaussée du bâtiment communal, 22 avenue Maréchal Joffre situé au centre-ville de Lourdes,

Des parties de ce bâtiment continuent d’être occupées par Pôle Emploi, la Caisse d’allocations familiales (CAF), le Centre d’information et d’orientation (CIO), la Mission Locale et son service Garantie jeunes, le Centre interinstitutionnel de bilan de compétence (CIBC), Entraide services et l’École régionale du numérique, et des permanences du CDAD 65.(...)



Conseil Municipal : Retrait de l’ordre du jour de la délibération n°16 concernant l’autorisation de programme du pont Peyramale (L’ACTUALITE DE LOURDES)

dimanche 2 août 2020 par rédaction

Pour la construction du nouveau pont Peyramale, telle que l’avait l’envisagée la municipalité Bourdeu dans les derniers temps de sa mandature et qui semblait avoir dans la foulée l’aval de la municipalité Lavit, une marche arrière s’est imposée car l’analyse du projet a fait apparaître dans un premier temps un surcoût de 15%, auquel il faut ajouter 500 000 euros HT pour la démolition de l’actuel pont, ce qui porte l’opération à environ 3 millions HT. « Nous sommes tombés des nues ! », fait observer Thierry Lavit qui ajoute “que nous ne sommes plus à 6 mois près”. D’autant que ce pont terminé serait plutôt ringard, une conception d’une autre époque (des années 1970). Il a sollicité l’expertise de Sylvain Peretto, en raison de sa profession d’architecte, lui demandant s’il acceptait d’apporter son expertise. Ce que celui-ci a accepté. (Audio ci-dessous)



Faut-il engager des dépenses pour filmer chaque séance du conseil municipal ? (L’ACTUALITE DE LOURDES)

dimanche 2 août 2020 par rédaction

Avant d’entamer l’ordre du jour, le maire de Lourdes Thierry Lavit a informé l’assemblée qu’il lui avait été demandé (par qui ?) que le conseil municipal soit filmé dorénavant. Cela n’est pas neutre car cela représente un coût. De 1500 à 800 euros, chaque séance ! Marie-Christine Assouère, au nom de l’opposition, tout comme Sylvain Peretto, estime que cela n’est pas nécessaire et que cela est un mauvais signal envoyé aux associations dont les subventions vont être diminuées de 25% ? Ecouter l’audio ci-dessous :



Un conseil municipal plus serein, dominé par les compétences des dames de la minorité mais aussi par l’assurance et l’autoritarisme du nouveau maire de Lourdes (L’ACTUALITE DE LOURDES)

samedi 1er août 2020 par rédaction


Ça change de l’époque bourdeusienne où les conseils municipaux ressemblaient trop souvent à des foires d’empoigne. Cette fois, au contraire, les 3h30 qu’a duré hier la séance publique ont permis de constater que la minorité (ou l’opposition) n’entendait pas faire de la figuration et tomber non plus dans une polémique stérile. Difficile de rivaliser en effet avec l’argumentation de Marie-Christine Assouère et de Marie-Laure Pargala lors de leurs interventions. Au point que même Thierry Lavit, le « boss » comme il aime se qualifier, a proposé d’abord à Sylvain Peretto de venir apporter son éclairage en ce qui concerne la réfection du pont Peyramale dont le dernier projet retenu par la municipalité précédente ne donne pas satisfaction. Tout comme le maire qui ne donne pourtant pas dans la modestie a réitéré ses propositions à l’endroit de Marie-Christine Assouère de rejoindre les services de la mairie où l’attend, si elle veut, un poste de DGS ou de DRH. Mais de cela on en reparlera. Pour notre part, il va falloir trouver le moyen de calculer le nombre de fois où le premier magistrat utilise le « je », le « moi je », le « j’ai ». Il faut lui reconnaître son assurance. A l’écouter, avec lui, aucun doute : Lourdes va se redresser. Acceptons-en l’augure. Et comme il le dit aussi : « S’il échoue, il accepte d’avance d’être « remercié » à son tour par les électeurs ».

Nous reviendrons dans les jours qui viennent sur le contenu de ce conseil car il y a beaucoup de choses à dire et à écouter…

G.M.