Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Sur le PN 181, Josette Bourdeu prône un espace de vie sécurisé et apaisé pour les Lourdais

mardi 11 mars 2014 par rédaction

C’est à l’emplacement du PN 181, lieu symbolique de l’inertie du maire sortant sur un sujet qui continue à faire jaser, que s’est tenue, cet après-midi la conférence de presse de Josette Bourdeu, leader de la liste « Lourdes, Terre d’Avenirs » qu’entouraient plusieurs de ses colistiers. Alain Garrot, en première ligne dans la contestation qui a suivi cette fermeture coupant la ville en deux, a pris la parole pour refaire l’historique d’un combat que l’actuel locataire de l’hôtel de ville n’a pas daigné mener. (Audio ci-dessous) :


« La sécurité passe par 3 actions fortes et fondamentales »

« Il est du devoir du Maire et de la responsabilité des élus d’assurer le bien-vivre ensemble à Lourdes dans une cité sécurisée et apaisée », souligne Josette Bourdeu, pour laquelle la sécurité due aux Lourdais, tout en privilégiant le dialogue et la prévention, passe par trois actions fortes et fondamentales :

1) Réorganiser le plan de circulation afin de sécuriser tous les déplacements et la vie intra-muros ;

2) Lutter fermement contre toutes les incivilités ;

3) Procéder à un grand plan de nettoyage complet et régulier de la ville afin de permettre aux Lourdais de se réapproprier tous les espaces de vie commune et de bien-être.

 S’agissant de la circulation, la candidate à la mairie de Lourdes relève que « Lourdes pâtit de zones à risques aux alentours des écoles ». Et de développer : « Deux grands sujets nous préoccupent : la rue de Langelle au regard des écoles Massabielle et Honoré Auzon. A l’autre extrémité, le problème du ramassage scolaire des bus du Lapacca. Pour résoudre le problème de la dépose des enfants dans la rue de Langelle, notre projet est de mettre la rue Capdevielle à sens unique descendant dans le sens Langelle -Coustète. L’idée générale est de désengorger le plus rapidement possible ces 2 voies vers le boulevard du Lapacca qui est d’un plus grand gabarit et qui permet de se diriger vers différentes sorties de la ville. La sécurisation de nos enfants passe donc par une fluidification de la circulation autour des écoles, mais aussi la sécurisation de leur cheminement, et enfin par l’aménagement de parkings pour les autobus scolaires en bas de la rue Capdevielle à la Coustète ainsi qu’au Carrefour du Lapaca pour les autobus scolaires des 6èmes et de l’école primaire du Lapaca. Cet endroit étant particulièrement accidentogène, ces projets nécessaires seront étudiés en partenariat avec le conseil général et le syndicat mixte de transport « Le fil vert » auquel Lourdes est adhérente et dont de tels aménagements sont de sa compétence ».

Autres zones à risques : « des avenues notamment (avenues de Sarsan et Antoine Béguère) où la circulation est très rapide, et il est de notre responsabilité une fois de plus de réguler la vitesse et de la réduire par des aménagements adaptés ».

Les incivilités

Concernant les incivilités, pour les colistiers de « Lourdes, Terre d’Avenirs », elles n’ont pas été suffisamment prises en main jusqu’à présent :

- Inefficacité actuelle de la vidéosurveillance ; (Ecouter l’audio ci-dessous avec les commentaires de Philippe Subercazes)

- Insuffisance d’effectifs de la police municipale (seulement 4 policiers municipaux) ;

- Dans cette période très particulière que nous vivons durant le grand rassemblement des gens du voyage organisé dans le cadre des pèlerinages, il est de notre devoir de préserver au mieux la qualité de vie des Lourdais en usant de tous les pouvoirs de la ville afin d’encadrer réellement cet évènement ;

- Problèmes de mendicité organisée qui doivent être réglés avec l’appui de la police municipale afin que les mendiants ne perturbent pas la vie commerciale et touristique de Lourdes ;

- Problèmes récurrents des incivilités dans certains quartiers qui seront résolus en réactivant le conseil local de sécurité et de prévention, et en s’appuyant sur un partenariat efficace entre la police nationale et municipale.

« La sécurité passe par une ville propre et accueillante »

« D’une façon générale, poursuit Josette Bourdeu, la sécurité passe également par une ville propre et accueillante pour les Lourdais et les visiteurs leur permettant ainsi de se réapproprier tous les espaces de vie commune et de bien-être. Nous pouvons citer entre autres le bois de Lourdes où les Lourdais n’osent plus aller, le Béout qui est complètement abandonné, et le boulevard de la Grotte où par exemple les commerçants réclament à corps et à cris des conteneurs à ordures... Dès notre élection, nous mettrons en oeuvre immédiatement un grand plan de nettoyage complet de la ville grâce à la participation des équipes municipales que nous savons très actives et volontaires et désireuses de donner une autre image de leur ville. Au total, le ressenti actuel des Lourdais vis-à-vis de la sécurité et de la propreté est en corrélation avec l’état économique de notre ville. Et j’en veux pour preuve l’état du quai Boissarie 9 mois après les inondations, à l’aube d’une nouvelle saison, qui est indigne d’un accueil respectueux et sécurisé des visiteurs et pèlerins ».

Et Josette Bourdeu de conclure : « Le respect dû aux Lourdais et aux visiteurs, ainsi que la nécessaire redynamisation économique de notre cité, nous impose de reprendre en main fermement et rapidement l’état général de notre ville ».