Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Echos…Bruits et Chuchotements

mercredi 22 janvier 2014 par rédaction

Sous pression !

Ce mercredi soir, ce sera sans doute la dernière séance publique du conseil municipal. On sait le maire très tendu. Sa garde rapprochée redoute beaucoup cette soirée car ils s’attendent à subir le feu nourri de l’opposition qui devrait être remontée comme une pendule après les événements intervenus récemment. Les sujets où Artiganave et ses trois ou quatre lieutenants seront mis sur le grill ne vont pas manquer. Sur qui va pouvoir compter le « démocrate » et sélectionneur médiatique de la mairie ? Peretto ! Azot ! Rebollo ! Christian Merriot ! Hier encore, l’un des quatre aurait répété sa prestation devant une glace (sic). 

Passe d’armes attendue sur la protection fonctionnelle

C’est évidemment l’annulation par le tribunal administratif de la délibération du conseil municipal du 7 février attribuant la protection fonctionnelle au maire de Lourdes qui devrait donner lieu à une explication « musclée ». Il sera rappelé au maire que la protection fonctionnelle avait pour but de faire supporter au contribuable lourdais le coût des procès intentés à ses opposants. Chose jamais vue sous une municipalité lourdaise. On saura peut-être quelles suites Artiganave compte donner au procès qu’il a intenté au TGI de Paris contre Bruno Vinualès, Jean-Luc Laplagne et votre serviteur. JPA va-t-il prendre ce soir l’engagement d’assumer les conséquences de l’annulation de cette délibération jugée illégale, qui est dorénavant censée n’avoir jamais existé ? Va-t-il s’engager à rembourser immédiatement l’intégralité des sommes payées par la commune au nom de sa protection fonctionnelle ? Si oui, pour quel montant et dans quel délai ? Renoncera-t-il à faire appel de la décision, même si c’est son droit, et (ou) de ne pas revoter cette protection fonctionnelle ? On rappellera que l’appel n’est pas suspensif. Cette annulation par le tribunal administratif est une première en France. Le maire de Lourdes finira-t-il son mandat (et peut-être aussi sa carrière politique) par cet exploit retentissant ? Réponse vers 21h ou 22h, voire plus tard ce mercredi. Vous saurez tout demain matin et peut-être ce soir.

Vote pour un siège à la CCPL

Ce soir, parmi les nombreuses questions figurant à l’ordre du jour, l’une attribuera un poste à l’opposition au sein du conseil communautaire de la Communauté de communes du pays de Lourdes. Cela aurait dû être entériné d’ailleurs lors du précédent conseil municipal. En principe, Josette Bourdeu sera seule candidate puisque Thierry Lavit et Isabelle Dumonteit qui se sont mis en marge de l’opposition ne postuleront pas. Au sein de la majorité, certains élus ont laissé entendre qu’ils voteraient blanc ou pour un autre candidat. Artiganave aura-t-il de l’autorité sur ses troupes pour qu’il n’y ait pas matière à polémiquer ?

ZAC d’Anclades : est-ce que ça va chauffer ?

Au chapitre de l’Urbanisme, nos édiles municipaux vont débattre de la modification simplifiée n°5 du Plan d’Occupation des Sols. Et il sera évidemment question de la ZAC d’Anclades où le « roi du quartier », Michel Rebollo, risque de passer encore de mauvais moments.

Fiscalité : la hausse prévue après les élections sera-t-elle évoquée ?

Les initiés savent qu’après les élections municipales la fiscalité locale devrait connaître des augmentations importantes. Seront concernés aussi bien les contribuables lourdais que l’ensemble des contribuables du pays de Lourdes. Artiganave va-t-il le reconnaître puisqu’il est doublement concerné : en tant que maire et en tant que président de la CCPL.

Quels sont les liens d’une certaine association avec la mairie ?

Autre sujet qui sera sans doute évoqué : quels sont les liens entre la mairie et une association qui fait fonction de société de protection ? Qu’est-ce qui explique la présence des membres de cette association lors de la venue de Miss France, du concert EWF, et lors de quelques autres manifestations ? Comment se fait-il que depuis deux ans on ne voit plus passer dans les décisions du Maire en Conseil municipal, les factures relatives à la protection et au gardiennage ?

Et la déclaration de candidature c’est pour quand ?

Le maire sortant est toujours candidat non déclaré. Ses futurs colistiers, notamment les nouveaux, ignorent toujours le jour et l’endroit où il va enfin dire qu’il repart pour un nouveau mandat et qu’il compte atteindre ses 31 ans d’élu municipal. Devant son silence, nous avons interrogé notre voyante, la désormais célèbre Mamouchka. Promis, juré, elle nous annonce la nouvelle en primeur. Depuis hier, elle lit dans la boule de cristal.

G.M.