Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Annulation de la protection fonctionnelle du maire de Lourdes : la conférence de presse des quatre co-requérants

mercredi 15 janvier 2014 par rédaction

En début d’après-midi, Gérard Merriot, rédacteur en chef de lourdes-infos.com, Bruno Vinualès, Philippe Subercazes, conseillers municipaux et Jean-Luc Laplagne, auteur du blog local "Les Esprits Libres" , ont tenu un point-presse suite à la décision du tribunal administratif annulant la délibération du conseil municipal du 7 février 2013 qui attribuait la protection fonctionnelle au maire de Lourdes. Maître Vincent Poudampa, du barreau de Bordeaux, défenseur des requérants, était présent pour apporter d’intéressantes précisions. Dans l’ordre, sont intervenus : Gérard Merriot, Philippe Subercazes, Jean-Luc Laplagne, Me Poudampa et Bruno Vinualès.

Gérard Merriot : J’ouvre cette conférence de presse en tant que co-requérant du recours exercé par les 4 personnes qui sont ici présentes : Bruno Vinualès, Philippe Subercazes, conseillers municipaux et Jean-Luc Laplagne. Ce recours avait pour objet de demander l’annulation de la délibération du conseil municipal en date du 7 février 2013 attribuant la protection fonctionnelle au maire de Lourdes pour des raisons que vous expliquera notre avocat Me Poudampa.

Si j’interviens c’est parce que le dossier de notre requête porte la mention Dossier n°_ Monsieur Gérard Merriot c. Commune de Lourdes. Pourquoi moi et pas les autres ? Je n’en sais rien. (Pour des raisons administratives, dira l’avocat)

Je m’étais associé aux trois autres requérants tout simplement parce que lors de ce conseil municipal du 7 février 2013, mon nom avait été cité par un élu et que la protection fonctionnelle allait permettre au maire de Lourdes de porter plainte en diffamation contre moi pour avoir publié un communiqué de Bruno Vinualès, jugé diffamatoire par le maire. Je rappellerai que ledit communiqué faisait suite à un incident survenu à l’hôtel La Solitude chez Bruno Vinualès, le 14 décembre 2012, lors de la soirée des employés communaux et de la communauté de communes du pays de Lourdes. J’avais été invité en bonne et due forme par le secrétaire du comité d’entraide, organisateur du repas, temps fort de cette soirée. Au bout d’un moment, le maire de Lourdes a exigé que je quitte la salle où était servi l’apéritif, alors que je photographiais comme cela se faisait chaque année, en pareille circonstance. Pendant ce temps, le maire prenait à partie Bruno Vinualès, lui reprochant de m’avoir invité. Ce qui était évidemment faux. L’incident n’est pas passé inaperçu. Plusieurs dizaines de personnes ont remarqué qu’il se passait quelque chose d’étrange. De là, allait s’ensuivre tout un engrenage d’événements avec plaintes, lettres recommandées avec demande de droit de réponse alors que ce même maire refuse de répondre à ma lettre ouverte et à mes lettres recommandées demandant à ce qu’il m’explique les raisons qui l’ont conduit à demander aux services de la mairie que lourdes-infos.com ne reçoive plus d’invitations, d’informations ou toute autre type de communication émanant de la ville de Lourdes. Et en conséquence de retirer ce média des fichiers municipaux.

Philippe Subercazes (audio ci-dessous) :

Jean-Luc Laplagne (audio ci-dessous)

Maître Vincent Poudampa (audio ci-dessous) :

Bruno Vinualès (audio ci-dessous)

Marc Laffitte