Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Commerce : vigilance rouge !

lundi 18 novembre 2013 par rédaction

Le 22 novembre 2013, la CDAC (Commission Départementale d’Aménagement Commercial) devra s’exprimer sur l’extension du centre Leclerc à Lourdes.(950m2 surface alimentaire et 1500m2 de galerie marchande).

Nous rappelons qu’au mois de juin, Lourdes et les vallées ont été touchés par des inondations d’une ampleur catastrophique. La collectivité nationale est intervenue pour soutenir une population sinistrée par ces évènements. Des effets collatéraux (liés à la baisse de fréquentation touristique et aux difficultés économiques des populations concernées) se sont immédiatement fait sentir : baisse des chiffres d’affaire, fermeture de magasins etc.

Nous attirons l’attention sur la situation exceptionnelle et difficile que subit le commerce de Lourdes et des vallées. La conjoncture économique défavorable fragilise encore plus ce secteur porteur et riche d’emplois stables. Des jeunes entrepreneurs, déjà malmenés par la crise continuent à relever le défi en créant leurs activités professionnelles dans le centre-ville tentant de conserver un tissu commercial suffisant pour les besoins de la population locale. Le syndicat s’engage auprès de ces jeunes et des commerçants pour passer ce cap difficile.

Les nouvelles orientations du Plan Local d’Urbanisme mettent en priorité la reconquête des friches immobilières et commerciales du centre- ville. Dans ce contexte, nous demandons au Maire de Lourdes, à José Marthe, Conseiller Général du canton concerné, ainsi qu’aux membres de la CDAC de surseoir à cette demande inopportune voire indécente.

Nous demandons également une suspension des autorisations d’extension dans les zones sinistrées tant que l’activité économique ne sera pas reconstruite.

La réalisation du centre commercial (+8000M2) sur le site de l’aquarium dont nous avons ralenti autant que nous le pouvions la création, peut devenir désormais une réalité et sème déjà suffisamment le trouble sur l’activité du centre-ville et des vallées.

Syndicat des commerçants

Nicole BOYER - Jacques BARZU