Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Fonds Européens - Martin Malvy : « L’enveloppe globale des fonds européens affectée à Midi-Pyrénées sera en hausse pour la prochaine période »

mercredi 9 octobre 2013 par rédaction

Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, a accueilli hier mardi 8 octobre à l’Hôtel de région, aux côtés d’Henri-Michel Comet, préfet de Midi-Pyrénées, 500 participants pour la concertation régionale sur les projets de programmes européens pour la période 2014/2020.

« La génération actuelle des programmes européens régionaux touche à sa fin. La préparation des prochains programmes pour 2014/2020 constitue un enjeu majeur pour notre région, a déclaré Martin Malvy. D’une part, parce que ces fonds constituent un levier décisif pour renforcer la croissance et l’emploi en Midi-Pyrénées, et d’autre part, parce que les Régions deviennent autorité de gestion de ces fonds.

L’Etat et la Région se sont mobilisés pour les préparer et pour mener des concertations exemplaires et uniques en France. Après une première concertation menée fin 2012 sur le diagnostic territorial et sur la Stratégie régionale de l’innovation, nous lançons aujourd’hui une seconde phase, portant sur les projets de programmes européens afin de définir les priorités à financer.

Je tiens d’ailleurs à saluer la large mobilisation des collectivités, représentants du monde économique, universitaire ou encore associatif.

Sur la période 2007/2013, 1,4 milliard d’euros de fonds européens a été affecté pour Midi-Pyrénées, a précisé le président de Région. Pour la période à venir, cette enveloppe globale sera en hausse. Mais il faut noter toutefois des évolutions dans leur répartition.

Pour le FEDER, nous redoutions une baisse de 58 % par rapport aux précédents programmes.

Nous avons notamment plaider pour la reconnaissance d’une exception midi-pyrénéenne. Midi-Pyrénées, selon des premiers critères retenus par l’Europe, devait en effet être classée « région plus développée » alors que seule la Haute-Garonne correspondait aux conditions de cette catégorie.

Avec l’ensemble des présidents de Régions nous avons proposé au Premier Ministre d’introduire une péréquation au niveau national pour corriger l’application stricte des critères européens. Et nous avons été entendus. Finalement, la baisse de notre enveloppe de fonds FEDER ne devrait être que de 5 %. Le FSE diminuera quant à lui également. Mais ces baisses seront compensées par une large augmentation du FEADER, dont la gestion reste toutefois à définir, car il est prévu pour l’instant que 75 % de ces crédits soient affectés automatiquement par le ministère de l’agriculture.

Nous avons donc encore du travail pour définir les priorités pour ces prochains programmes européens, a conclu le président de Région. Mais les services de l’Etat et la Région sont fortement mobilisés. Et la concertation lancée aujourd’hui nous permettra de dégager les axes prioritaires pour les 6 années à venir ».