Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
   
 
  
 

Sanctuaires : 150e anniversaire de la première procession mariale aux flambeaux

dimanche 1er septembre 2013 par rédaction

Samedi matin, le Père Horacio Brito, recteur du Sanctuaire de Lourdes, et les membres de l’Association pour la Mémoire du Père Marie-Antoine présidée par la Toulousaine Jacqueline Baylé, ont inauguré le buste (provisoire) du Père Marie-Antoine et la plaque commémorant les 150 ans de la procession, à l’arrivée du Chemin de Croix des Espélugues.

Cette inauguration s’est déroulée en présence de Mgr Robert Le Gall, archevêque de Toulouse, Mgr Jean Legrez, archevêque d’Albi, Mgr François Fonlupt, évêque de Rodez et du Père Hubert Calas, ministre provincial des Capucins de France. Parmi les personnalités lourdaises, on notait la présence de José Marthe, conseiller général du canton de Lourdes-Ouest.

La célèbre procession aux flambeaux, dont l’image est connue dans le monde entier, fut introduite à Lourdes dès 1863 par le Père Marie-Antoine, un capucin surnommé "le saint de Toulouse."

Pionnier des pèlerinages de Lourdes

Le Père Marie-Antoine vint à Lourdes pour la première fois après une mission à Saint-Gaudens qui se situe fin juin-début juillet 1858. Il y rencontra Bernadette qui venait de faire sa première communion (3 juin 1858), en juillet, avant la dernière apparition du 16 février 1858. Elle assista à sa messe et reçu de ses mains la communion. Il se lia aussitôt d’une grande amitié avec le curé-doyen de Lourdes, l’abbé Dominique Peyramale.

Il visita la grotte de Lourdes pour la première fois en avril 1862, à l’occasion d’une mission dans la vallée de la Neste. Entre-temps, le 18 janvier 1862, un mandement de l’évêque de Tarbes avait reconnu les apparitions de Lourdes autorisant le culte de la grotte, et se proposa d’y construire un sanctuaire. Avec le curé Peyramale, « nous prîmes ensemble, écrit le P. Marie-Antoine, des mesures pour favoriser les pèlerinages à la Grotte de Massabielle ». Effectivement, dès que les circonstances le lui permirent, il inaugura, à partir de 1869, l’interminable série de ces pèlerinages, d’abord de la région de Tarbes, puis le canton de Riscle dans le Gers (huit cents pèlerins, 27 avril) et l’année suivante, le 27 avril 1870, le pèlerinage à pied au départ de Montréjeau (cent cinquante kilomètres aller-retour pour deux mille pèlerins).

Il ne manqua pas une occasion d’aller à Lourdes ou d’y conduire des pèlerins. Beaucoup de ceux qui allaient à Lourdes avaient entendu parler de lui, sans le connaître cependant. Dès leur arrivée dans la ville mariale, ils se préoccupaient de savoir si le père Marie-Antoine était là, et où on pouvait le trouver.

Il devait prêcher 97 pèlerinages : il y prenait en charge les pèlerins dès leur arrivée. Il prêcha à la grotte, aux piscines, dans les églises, et il confessa jusqu’à épuisement.

Après avoir instauré à Rocamadour, la fête nocturne de la procession aux flambeaux, où « quelques étoiles du ciel semblent s’être posées sur la terre », il voulut l’inaugurer à Lourdes. Cependant, la procession aux flambeaux, toujours avec le P. Marie-Antoine s’imposa à partir de 1874 (14 septembre) et le pèlerinage de quatre mille hommes venus de Rodez.

C’est au mois d’août 1886 que le Père Marie-Antoine présida à l’érection du chemin de croix de Lourdes, 14 croix de bois massif furent portées par six cents pèlerins.
Pionnier des pèlerinages de Lourdes, c’est certainement à ce titre que Mgr Schœpfer lui offrit, au nom des Brancardiers de Lourdes, la statue de Notre Dame de Lourdes, qui avait été placée sur l’autel provisoire de la Basilique du Rosaire en 1891. Elle se trouve aujourd’hui à l’église Notre-Dame du Pech à Lavaur (81) restaurée en 2008 pour y accueillir un futur centre documentaire sur le Père Marie-Antoine.

Les interventions

Avant que Mgr Le Gall, archevêque de Toulouse, procède à la bénédiction du buste (provisoire) du Père Marie-Antoine, plusieurs allocutions furent prononcées. Nous les mettons en ligne (audio ci-dessous).

1 - Le Père Horacio Brito, recteur des Sanctuaires N-N Lourdes

2 - Jacqueline Baylé, présidente de l’Association pour la Mémoire du Père Marie-Antoine

3 - Le Père Hubert Calas, ministre provincial des Capucins de France

4 - Mgr François Fonlupt, évêque de Rodez

5 - Mgr Robert Le Gall, archevêque de Toulouse