Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Bruits et chuchotements...

vendredi 12 février 2010 par rédaction

Absence remarquée
La date du 11 février reste évidemment importante pour la ville de Lourdes. Chaque année, au premier rang de la messe internationale célébrée à la basilique Saint-Pie X, se trouvent les personnalités locales. Hier, une absence a été remarquée : celle du maire de Lourdes, M. Artiganave. La place lui était réservée aux côtés de José Marthe et Josette Bourdeu, conseillers généraux de Lourdes-Ouest et Lourdes-Est. Sa présence était attendue. Les adjoints et conseillers municipaux sur place ont été les premiers surpris de constater son absence. Aucune raison ne leur avait été fourni par l’édile en chef. Etait-il malade ? Non puisque vers 12h30, il était à la salle de réception de l’hôtel de ville pour accueillir et décerner la médaille de la ville de Lourdes à un maire d’une bourgade italienne. Réception pour laquelle était seul présent le tandem D(P)P - CG, les rédactrices préférées du premier magistrat. Les invitations aux médias avaient été soigneusement triées. Cela va devenir l’habitude dans notre ville fraternelle. En tout cas, l’absence « artiganavienne » à la messe du 11 février a suscité pas mal de commentaires. Aura-t-on droit à une explication puisque depuis plus de 40 ans (aussi loin que remontent nos souvenirs), jamais un maire de Lourdes n’avait manqué ce rendez-vous !

Présence commentée
Si l’absence du maire de Lourdes à la messe du 11 février a été commentée, par contre la présence aux abords des sanctuaires, sur la voie publique et les trottoirs, de femmes originaires, semble-t-il, de pays de l’Est, avec des bébés dans leurs bras a choqué les milliers de pèlerins car il faisait moins 5°, hier matin à Lourdes. C’est vraiment curieux qu’il n’y ait eu aucune intervention des autorités car ce « spectacle » relevait visiblement de la maltraitance à enfant.

Travaux à la CCPL
On a remarqué que depuis quelque temps des travaux étaient entrepris au rez-de-chaussée du siège de la CCPL (Communauté de communes du Pays de Lourdes). Il semble que l’on y aménage des bureaux. Mais personne n’est capable de dire pour qui et à quoi ils seront réservés. D’autre part, il est toujours question de construire un ascenseur pour rejoindre … le premier étage, comme on a eu l’occasion de le dire il y a déjà longtemps. Mais la dépense a été revue à la baisse. On ne parle plus de 80 ou 90 000 euros. La somme de 20 000 euros alimente désormais la rumeur qui descend du quartier du Monge. D’aucuns disent qu’à ce prix-là, ce ne sera pas un ascenseur mais plutôt un monte-charge (sic).

Hôpital : la « réa » ne ferme pas
Bonne nouvelle que nous sommes les premiers à annoncer : le service « réanimation » de l’hôpital qui devait fermer le 1er avril va poursuivre son activité. La fermeture de ce service aurait, pour beaucoup, signé l’ »arrêt de mort » du centre hospitalier de Lourdes. Cela donnait lieu à de vives polémiques entre partisans et opposants d’un hôpital commun Tarbes/Lourdes à Lanne.