Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Echos... Bruits et chuchotements.

mardi 26 janvier 2010 par rédaction

La démission du maire de Bologne (Italie)
Pourquoi évoquons-nous ici cette démission qui fait grand bruit en Italie ? Tout simplement parce que de nombreux pèlerins de cette région de la péninsule italienne viennent chaque année à Lourdes et que d’autre part nous connaissons plusieurs Lourdais qui ont des attaches dans cette grande ville du centre-nord parfois surnommée "Bologne la rouge" et qui est depuis la seconde guerre mondiale un fief inexpugnable de la gauche jadis communiste, absorbée depuis 2009 par le Parti démocrate. Pour quelles raisons Flavio Delbono, c’est son nom, a-t-il rendu son tablier ? La petite amie tout simplement. Il lui est reproché son utilisation de fonds publics pour des voyages (et des largesses) avec sa petite copine de l’époque et ex-secrétaire Cinzia Cracchi, quand il était vice-président de la région Emilie-Romagne, entre 2003 et 2009. Empressons-nous de préciser que toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé en pays de Lourdes et alentour est purement fortuite...

Les vœux du maire et l’exclusion de Lourdes-Infos
Nous l’annoncions dans notre dernière rubrique "Bruits et chuchotements" en date du samedi 23 janvier 2010) , le maire de Lourdes allait annoncer une grande nouvelle lors d’un repas de presse auquel seraient invités les représentants de la presse lourdaise. Cet écho avait été mis en ligne avant même que nos confrères et pseudo-confrères aient reçu l’invitation. Depuis hier, la presse locale a reçu l’invitation pour vendredi sauf comme nous l’avions anticipé la rédaction de lourdes-infos.com, le média moderne le plus lu de Lourdes et du grand sud-ouest. Cela ne nous gêne absolument pas. Ça démontre le côté dictatorial du maire de Lourdes, de plus en plus inspiré par son modèle Hugo Chavez sur le plan de la communication. "Il faut carrément mettre hors circuit tous ceux qui nous font de l’ombre", lâche-t-on dans le dernier carré de ses fidèles. Et pourtant, il n’est pas si loin le temps où nous étions les "meilleurs" et où JPA nous confiait en aparté ses commentaires plutôt "acides" sur des confrères aujourd’hui en odeur de sainteté. Il n’est pas exclu que nous mettions prochainement en ligne certains fichiers audio "intéressants". Sans être présent, on sera sans doute en mesure de vous informer sur ce repas entre "amis".

Militantisme et journalisme
Les blogs et journaux d’infos en ligne fleurissent depuis quelque temps dans le paysage médiatique. Internet prend une importance grandissante dans la diffusion de l’actualité. Nous nous félicitons d’avoir montré le chemin à Lourdes et dans les Hautes-Pyrénées. Aujourd’hui, on voit donc apparaître des individus qui, armés d’un camescope, d’un appareil photo ou d’un magnétophone, se disent journalistes. Comme si le métier s’apprenait du jour au lendemain ! On peut être un excellent DJ, manipuler les consoles des platines, avoir une grande gueule et ne pas forcément répondre à l’éthique journalistique. Surtout lorsque cela se double d’un militantisme politique. Lourdes a vu sortir sur la toile deux sites d’infos : l’un est l’émanation de l’opposition municipale de gauche lourdaise, l’autre supporte inconditionnellement le maire de droite. Cela ne nous dérange absolument pas. Bien au contraire. La concurrence stimule. Et comme nous nous sommes placés d’entrée sous le signe de l’indépendance, cela s’avère chaque jour "payant". La preuve, jamais nos statistiques n’ont été aussi bonnes avec quelque 16 000 pages vues quotidiennement et plus de 80 000 pages lues en moyenne chaque jour. Reléguant très loin les autres...