Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 

Fête dans les murailles de l’Ossau

mercredi 5 septembre 2012 par rédaction

Habituel rendez-vous des alpinistes pyrénéens, la 4ème édition des rassemblements des groupes espoirs jumelé à la fête de la fissure Passe-Murailles s’est déroulée les 31août, 1 et 2 septembre au refuge de Pombie. Plus de cent personnes étaient présentes samedi soir au repas organisé par les gardiens Karine, Léon et leur équipe.

Le massif de l’Ossau se prête bien à ce genre de manifestation : site unique en France, il concentre plus de cent itinéraires d’escalade d’envergure, souvent de bon niveau. De plus, l’accès est rapide en une heure et demie depuis la voiture, les itinéraires sont complexes et l’équipement à demeure est très restreint.

D’un côté, les équipes espoirs Midi-Pyrénées, Aquitaine FFCAM, Pyrénées FFME, le groupe promotion Hautes-Pyrénées profitent d’un terrain de jeu de haut-niveau. Ils sont encadrés par des guides de haute-montagne et des instructeurs fédéraux. Malgré le froid et le vent du Nord, de nombreuses voies TD et ED (très difficile et extrêmement difficile) ont été réalisées : dièdre de l’Orchis, Mailly, Flipp Matinal, Eliminator, Sud-Est classique et directe, directe Est, Tomas, Eperon Est… ainsi que la belle traversée des quatre pointes (parcours long et difficile).

De l’autre, des écoles d’aventure du CAF (Tarbes et Bayonne Pays Basque) ont amené des jeunes dans des voies plus abordables. Ainsi qu’une initiation à la pose de protections organisée par les initiateurs du CAF de Pau était proposée à tous. Sans oublier, les montagnards qui faisaient simplement la voie normale de l’Ossau : une voie pas si facile où l’encordement est nécessaire.
Il y avait donc affluence dans toutes les voies de l’Ossau et la bonne humeur est restée de mise tout le week-end.

C’était aussi le dernier stage des groupes espoirs après deux années passées ensemble. En effet, de nouveaux groupes seront constitués lors des sélections FFCAM les 15 et 16 décembre 2012 en vallée d’Aure. Ce fonctionnement sur deux ans permet aux jeunes d’acquérir les techniques de sécurité, de l’expérience de progresser dans tous les milieux (glace, mixte, rocher…) et aussi de lier les individus car l’alpinisme implique des valeurs de solidarité, d’engagement et de respect.

En ce qui concerne directement le groupe promo 65, ce dernier stage fut le plus réduit avec seulement 4 participants sur 8. Dommage de terminer sur cette mauvaise note car les deux années passées ensemble furent une grosse réussite. Effectivement, l’entente, la cohésion, l’amitié furent exemplaires et le groupe a super bien vécu lors des stages « officiels » et en dehors.
Les présents Manon, Simon et Simon, Théo sont donc montés jeudi soir sous un ciel menaçant et ont campé les 3 jours à côté du refuge.

Vendredi, malgré la météo, nous sommes motivés et attaquons Flipp Matinal, les Surplombs et l’éperon Est mais il fait trop froid et après quelques petites longueurs et beaucoup d’onglées, nous redescendons en rappel pour retrouver la chaleur du refuge.

Samedi, froid et vent sont toujours présents mais le soleil pâle réchauffe les cœurs. Manon, Simon F découvre la Sud-Est classique avec Eric et Simon L, David, Théo affrontent, bardés de camalots 4 et 5, Eliminator et sa célèbre fissure de la 2nd longueur en 6c. La soirée au refuge se passe dans une belle ambiance car tout ce petit monde (plus de cent quand même) se connait.

Dimanche, Simon L et Eric partent avec Victor, Lucas et Marc du groupe espoir dans la traversée des 4 pointes dès 6h30 du matin avec la pression d’un match amical car l’équipe FFME avait fait le parcours la veille en 9h et quelques minutes. Résultat : égalité !

Manon, Simon F, Théo et David partent pour la face Ouest du petit pic plus tard à cause du froid (encore !). Le passage de la caverne et sa sortie plein gaz laisseront des souvenirs.
On s’est séparé lentement sur le parking malgré le froid car nous aurions voulu continuer ces aventures encore ensemble…

E. Gerardin