Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Echos, bruits et chuchotements...

jeudi 3 mai 2012 par rédaction

JPA n’est pas une fine lame

Artiganave n’a rien d’un bretteur. On le savait. S’il se croyait une fine lame, c’est raté. On en a eu la démonstration, ce soir, à Tarbes, pour le meeting de l’UMP dont il faut rappeler qu’il est le discret secrétaire départemental , une fonction qu’il a occupée avec une rare inefficacité et qui le donne d’ores et déjà pour ceux qui approchent l’équipe de Jean-François Copé sur un siège éjectable. Il n’a pas galvanisé le public, contrairement à son collègue tarbais Gérard Trémège. Ça ressemble bien au personnage. Jamais lors des campagnes présidentielles, sous la Ve République, la ville de Lourdes n’avait été aussi effacée dans le camp de la droite ! Pas un meeting sur le plan local ! Ça restera dans l’histoire ! Bravo Arti ! Où est-il le temps où « Lourdes-demain » et la brave Dominique faisaient monter localement la pression, étoffant quotidiennement les équipes de supporters qui font aujourd’hui défaut autour du malheureux maire de Lourdes ? Hier soir, comme il y quelque temps à Argelès-Gazost, les Lourdais à s’être déplacés se comptaient sur les doigts des deux mains ! C’était les mêmes (sic). Et dire qu’Arti en son jeune temps assurait qu’il avait mis plus de bretteurs à bas que séduit de gazelles ! C’est quelqu’un qui le connaît bien qui nous l’a glissé à l’oreille.

Le coup d’envoi, c’est pour la semaine prochaine…

Alors que deux de ses principaux concurrents - Jeanine Dubié – François Tabel (PRG-PS) et Marie-Pierre Vieu – Pierre Montoya (Front de Gauche) – ont lancé depuis belle lurette la campagne des législatives, Artiganave, investi par l’UMP dans la 2e circonscription, s’apprête à rameuter la presse pour annoncer qu’il part au combat. « Ses troupes sont en ordre de bataille  » se plaît-il à répéter ! Vous allez voir ce que vous allez voir. Et sur quoi par exemple ? Sur le plan de la communication. Car c’est sur ce terrain que table le maire de Lourdes pour décoller dans les intentions de vote qui le donnent pour l’instant loin derrière Jeanine Dubié . A ce sujet, vous pourrez compter sur nous pour nous livrer à de fréquentes consultations sur la toile. Des équipes de ses adversaires l’ont vu se faire filmer par un professionnel de l’image devant des mairies du nord de la circonscription. A quelles fins ? « Il peut avoir le meilleur réalisateur avec lui, ça n’empêchera pas, à la sortie, d’avoir un navet ! », lâchait de façon cinglante un adversaire qui lui veut du bien.

Leçon de com’

Artiganave va beaucoup miser, on vous le dit plus haut, sur son staff de communicants pour sa campagne des législatives. En la matière, c’est loin d’être gagné. Ce jeudi soir, pour le meeting de l’UMP à Tarbes, l’actuel maire de Lourdes avait transporté dans son Koleos (notre photo) son fameux bureau ambulant. Lequel a pris une belle leçon de com’. On s’explique : avant que démarre ledit meeting, le service communication de Gérard Trémège, maire de Tarbes, avait les yeux braqués sur les smartphones. Il guettait la déclaration de François Bayrou qui devait annoncer son vote pour le second tour. Pour le staff d’Artiganave, c’était le cadet de ses soucis. On préférait papillonner dans le couloir ! Quand la nouvelle de François Bayrou annonçant son vote pour François Hollande a été connue, Gérard Trémège en a été immédiatement informé. Et il a pu en faire état d’entrée dans son discours, déclenchant les huées du public. Évidemment, « Arti » n’en a pas dit un mot. Il a une excuse : il ne savait pas ce qu’avait annoncé son ancien « compagnon de route » béarnais.