Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Une nouvelle organisation des services de médecine au centre hospitalier de Lourdes

lundi 2 avril 2012 par rédaction

Ce lundi, en fin d’après-midi, Miguel Bréhier, directeur des centres hospitaliers de Tarbes et Lourdes, le Docteur Nadine Dubroca, chef de service du service médecine polyvalente et court séjour gériatrique, Audrey Liort, Directrice Adjointe chargée des affaires générales et médicales du Centre Hospitalier de Bigorre et du Centre Hospitalier de Lourdes , chargée de la communication, ont tenu un point-presse pour évoquer la nouvelle organisation des services de médecine au centre hospitalier de Lourdes. Cela n’a rien à voir avec le dossier des hôpitaux de Tarbes et Lourdes qui donne lieu ces temps-ci à de vives polémiques. « L’hôpital de Lourdes demeure », s’est borné à dire Miguel Brehier. Cette modernisation et cette réorganisation ont pour unique objectif de mieux répondre aux besoins de santé de la population.

 

Pour Miguel Brehier et le Docteur Nadine Dubroca :
 « Ces réorganisations poursuivent
en effet plusieurs objectifs :

- S’adapter aux caractéristiques de nos patients et aux
besoins de santé : le centre hospitalier de Lourdes accueille de plus en plus
de patients âgés, polypathologiques ou
souffrant de maladies chroniques
.

-Réduire les durées d’hospitalisation : les orientations
nationales et régionales nous encouragent à développer des normal'>modes de prise en charge alternatifs à l’hospitalisation (hôpital
de jour et de semaine, chirurgie ambulatoire). Le Centre Hospitalier de Lourdes
s’inscrit complètement dans cette dynamique.

-Développer et moderniser les activités du Centre
Hospitalier de Lourdes en confortant
l’offre existante et en conservant la totalité de ses capacités d’hospitalisation

afin de conserver une réponse adaptée et de proximité pour la population du
bassin de santé lourdais et des vallées »

normal'>Une nouvelle
organisation de la médecine polyvalente : un service de 12 lits

Ce service a pour but d’accueillir les patients de moins de
75 ans ou de plus de 75 ans ne présentant pas de polypathologies
chroniques ou de signes de fragilité particuliers nécessitant une
hospitalisation en court séjour gériatrique.

Relèvent de la médecine polyvalente des normal'>pathologies infectieuses, gastro-<span
class=SpellE>entérologiques, pneumologiques, hématologiques...

Des lits de soins
palliatifs sont également identifiés dans ce service
pour la prise en
charge les fins de vie toujours dans le sens d’une démarche éthique chère au
centre hospitalier de Lourdes et aux professionnels qui y travaillent.

padding:0cm;mso-padding-alt:1.0pt 4.0pt 1.0pt 4.0pt'> normal'>Et la pneumologie ?

padding:0cm;mso-padding-alt:1.0pt 4.0pt 1.0pt 4.0pt'>Le Docteur VABRE,
pneumologue du Centre Hospitalier de Lourdes continue d’accueillir ses patients
une semaine complète par mois en consultation.

padding:0cm;mso-padding-alt:1.0pt 4.0pt 1.0pt 4.0pt'>Les hospitalisations de
pneumologie sont assurées par le Docteur HADDAD au sein du service de médecine
polyvalente-Court séjour gériatrique dans lequel il travaille en collaboration
quotidienne avec l’équipe du Docteur DUBROCA.

padding:0cm;mso-padding-alt:1.0pt 4.0pt 1.0pt 4.0pt'>Il assure également des
consultations, des hospitalisations de jour et de semaine notamment
polysomnographies, oxymétries nocturnes, bilans respiratoires,
chimiothérapies...

 

normal'>Une offre nouvelle<span
style='color:#1F497D;mso-themecolor:text2'> : La création d’ une offre nouvelle
au CHL : la création d’un service de court séjour gériatrique de 20 lits

Le court séjour gériatrique est normal'>un service de 20 lits permettant d’accueillir des patients de plus de
75 ans présentant plusieurs pathologies chroniques pouvant entraîner une
dépendance physique et/ou psychique
. Ces patients sont hospitalisés pour un
problème aigu en rapport avec une de leurs pathologies.

La particularité du court séjour gériatrique du Centre
Hospitalier de Lourdes est sa vocation
médicochirurgicale
 : il pourra aussi bien accueillir des patients présentant
une pathologie médicale que les suites d’une intervention chirurgicale où la
compétence gériatrique des médecins sera appréciée et sera un réel plus par
rapport à un service de chirurgie classique.

Les liens directs
avec les médecins libéraux seront privilégiés avec la possibilité d’admission
directe programmée ou urgente sans passage par le service des Urgences.

L’équipe pluridisciplinaire du service (médecins gériatres,
kinésithérapeutes, infirmières, aides- soignantes, assistante sociale...)
permettra de procéder à une évaluation globale individualisée de la personne
appropriée à ses pathologies et à ses facteurs de fragilité entraînant chez
elle un risque de dépendance. L’équipe du court séjour gériatrique garde la
possibilité de recourir à tous les spécialistes de l’hôpital, <b
style='mso-bidi-font-weight:normal'>pneumologues, cardiologues, diabétologues,
neurologues, gastro- entérologues,
ORL, dermatologues qui sont disponibles quotidiennement dans l’hôpital pour
apporter un avis spécialisé.

Toute l’équipe a pour but d’accompagner le patient, de le
guider, de l’évaluer afin de préserver son autonomie, tant sur le plan de la
locomotion, de la continence ou encore de l’alimentation. normal'>La sortie du patient sera préparée dès son admission en concertation
avec lui, son entourage, son médecin traitant et les acteurs du domicile.

L’équipe s’attache à établir pour chaque patient un projet de soin
thérapeutique et social personnalisé.

La création de ce service s’inscrit dans le développement <b
style='mso-bidi-font-weight:normal'>d’une filière gériatrique complète
composée entre autres de consultations mémoire, d’un accueil de jour pour les
personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer mais aussi d’une équipe mobile de
gériatrie qui a pour mission d’apporter une expertise gériatrique aussi bien
dans les services de l’hôpital qu’au domicile ou en EHPAD (Établissement
Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes).

Les médecins de ces
deux services sont les Docteurs DUBROCA (responsable de la structure), BADENCO,
CASTEL et très prochainement le Dr BLEULER.

Outre le service de
médecine polyvalente et le court séjour gériatrique, d’autres services du CHL
se réorganisent pour mieux répondre aux besoins de la population.

<span
style='color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>Le regroupement des activités de
cardiologie et maladies vasculaires

La réorganisation des activités de médecine du Centre
Hospitalier de Lourdes a aussi permis à notre équipe de cardiologues de
disposer de nouveaux espaces
d’hospitalisation et de consultation
.

En effet, les 6 lits
de soins continus de cardiologie et les 13 lits d’hospitalisation
ont été
regroupés sur un seul secteur géographique afin de créer une plus grande
cohérence pour les équipes médicales et paramédicales mais aussi d’avoir une
organisation plus claire et plus lisible pour les patients et leurs familles.

Aujourd’hui, les docteurs DULHOSTE, PINTA, DEMASLES et
AUBURGAN pour la médecine du sport accueillent les patients dans un secteur
plus grand et plus fonctionnel regroupant les salles d’examens, d’échographie,
d’épreuve d’effort et les bureaux médicaux.

<span
style='color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>Le développement du service d’<span
class=SpellE>endocrino-diabétologie

L’endocrinologie-diabétologie au Centre Hospitalier de
Lourdes est l’exemple d’une coopération réussie avec le Centre Hospitalier de
Bigorre à Tarbes. En effet, les docteurs MALET et LANSAMAN, praticiens lourdais
travaillent en collaboration directe avec leurs confrères tarbais : les docteurs
LOUVET, ARRIVIE et NEAMTU.

Le service de l’hôpital de Lourdes aura désormais <b
style='mso-bidi-font-weight:normal'>un secteur autonome de 10 lits pour
l’hospitalisation complète.

Les hospitalisations de semaine sont, dans cette spécialité,
localisées au CHB. Les deux établissements développent également des stages
d’éducation thérapeutique pour les patients diabétiques de types 1 et 2.

<span
style='color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>Le renforcement des alternatives à
l’hospitalisation

Le Centre Hospitalier de Lourdes a décidé de prendre le
virage de l’ambulatoire et de l’hospitalisation de jour.

13 lits sont
aujourd’hui installés au Centre Hospitalier de Lourdes pour accueillir
l’hôpital de jour médecine et la chirurgie ambulatoire.

Une équipe spécifique accueille les patients le matin afin
de les préparer pour la chirurgie ou de leur administrer leur traitement
notamment par chimiothérapie.

Le Docteur AYELA,
oncologue
, est présent tous les matins dans le service pour le traitement
des patients par chimiothérapie.

Par ailleurs, des
endoscopies, coloscopies sont réalisées en chirurgie ambulatoire par les
Docteurs
DRUART et ANDRAU.

Les chirurgiens
digestifs et orthopédistes
de l’établissement accueillent les patients
pour des interventions pouvant être réalisées en ambulatoire.

Enfin, le CHL dispose également d’un normal'>secteur de 5 lits d’hospitalisation de semaine pour des prises
en charge ne pouvant être réalisées en ambulatoire sur une seule journée mais
ne nécessitant pas pour autant une hospitalisation complète : chimiothérapies
sur plusieurs jours, transfusion sanguine, oxymétrie nocturne sont
quelques-unes des prises en charge pouvant être réalisées dans ces lits.

<span
style='color:#1F497D;mso-themecolor:text2'>Les programmes d’éducation
thérapeutique

En cardiologie, l’équipe du CHL a lancé en 2011 <b
style='mso-bidi-font-weight:normal'>un programme d’éducation thérapeutique pour
les insuffisants cardiaques (programme ETIC : « Éducation thérapeutique pour
les insuffisants cardiaques »). Le programme du CHL peut accueillir 27 à 30
patients par an. II consiste à réaliser des stages de deux jours pour 5
patients maximum par stage d’éducation thérapeutique après une première
hospitalisation au cours de laquelle le diagnostic d’insuffisant cardiaque est
posé.

En diabétologie, deux
programmes d’éducation thérapeutique du patient sont reconnus
. Il s’agit de
stages d’éducation pour patients diabétiques de type 1 sur 4 jours et pour
patients diabétiques de type 2 sur 3 jours. Les programmes sont ouverts aux
patients à tous les stades de la maladie. Cette option a été choisie par
l’équipe afin de permettre les échanges d’expériences entre les patients. Ces
programmes sont personnalisés en fonction des caractéristiques de chaque
patient et se déroulent sur plusieurs jours grâce à une prise en charge
pluridisciplinaire (médecin, diététicienne, infirmière...).

padding:0cm;mso-padding-alt:1.0pt 4.0pt 1.0pt 4.0pt'> normal'>Les idées clefs :

padding:0cm;mso-padding-alt:1.0pt 4.0pt 1.0pt 4.0pt'> normal'>- La création d’un
court séjour gériatrique de 20 lits et d’un service de médecine polyvalente de
12 lits.

padding:0cm;mso-padding-alt:1.0pt 4.0pt 1.0pt 4.0pt'> normal'>- Le renforcement
des capacités d’hospitalisation de jour et de semaine.

padding:0cm;mso-padding-alt:1.0pt 4.0pt 1.0pt 4.0pt'> normal'><span
style='mso-spacerun:yes'> 
- Le renforcement du service de
diabétologie-endocrinologie.

padding:0cm;mso-padding-alt:1.0pt 4.0pt 1.0pt 4.0pt'> normal'>- Une lisibilité
accrue et une simplification du parcours patients en cardiologie.

padding:0cm;mso-padding-alt:1.0pt 4.0pt 1.0pt 4.0pt'> normal'>- Une offre de soins
de pneumologie conservée tant en hospitalisation qu’en consultation et EFR.

Ces travaux qui ont été réalisés entre la mi-décembre et la mi-février ont coûté 100.000 euros. Le directeur Miguel Brehier a tenu à souligner l’implication et le dynamisme dont a fait preuve le personnel.

Le centre hospitalier de Lourdes compte aujourd’hui 715 agents dont 67 médecins.