Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Législatives : la première réunion d’Artiganave à Tarbes

vendredi 24 février 2012 par rédaction

Hier soir, le « démocrate » maire de Lourdes avait convié ses supporters à l’autoport de la zone Kennedy à Tarbes pour évoquer les élections législatives prévues pour les 10 et 17 juin 2012. On était curieux de savoir l’importance de l’auditoire. Eh bien, comme on s’en doutait, "Arti" n’a pas fait recette : 60 à 70 personnes pour une population de 117 000 habitants, c’est plutôt insignifiant. Pas beaucoup d’élus dans la salle, visiblement les soutiens de ses collègues maires sont rares. Parmi l’assistance, les Lourdais étaient les plus nombreux : tout juste une trentaine. Quelques militants étaient venus du nord de la circonscription, du canton d’Ossun, une poignée d’Argelésiens avait fait le déplacement. Par contre, il y avait très peu de Tarbais. Les deux starlettes de la communication artiganavienne DPP-CG étaient sur le qui-vive. La seconde mitraillant à tour de bras pour agrémenter sans doute les journaux de campagne du secrétaire départemental de l’UMP et le futur site internet du candidat que l’on nous a prédit extraordinaire. S’il ressemble au site actuel du FC Lourdais, ça promet ! Dans l’assistance, Dominique Artiganave et son fils Antoine n’ont pas raté une miette de la soirée.

La réunion a duré de 20h30 à 22h. Avec deux minutes seulement consacrées à l’élection présidentielle (Il va être content Sarkozy !). Puis le « grand » démocrate a sillonné la circonscription. Partant du nord (le Val d’Adour ) jusqu’au pays Toy en passant Bordères/Echez, Lourdes et Argelès, oubliant de parler des deux cantons de Tarbes (sic). Ce qui a dû faire plaisir aux quelques Tarbais présents. De l’avis de deux personnes présentes, la réunion a manqué de dynamisme. Le candidat et son suppléant l’ont dit le plus sereinement du monde : « Ils sont prêts ! ». Reste qu’ils n’ont pas fait état d’une feuille de route. Artiganave est longuement intervenu avec le langage qui lui est propre et qu’il est souvent difficile de décrypter. On attend encore de connaître ses propositions . Son programme ? Pas un mot. Il a fait une intervention d’une demi-heure sur l’hôpital. Ses fans n’ont rien appris de nouveau sur le dossier. D’aucuns ont retenu qu’à plusieurs reprises il a fait référence au karma. Pas grand monde a compris ce qu’il voulait dire dans ce qui ressemblait à ses habituels délires. Et pour terminer, pas un mot sur la venue à Tarbes, le 7 mars prochain, de Jean-François Copé, le secrétaire général de l’UMP. Il est vrai qu’il ne vient pas à sa demande mais à l’invitation de Gérard Trémège, maire de Tarbes et président de la Fédération de l’UMP 65.