Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

Lourdes s’impose difficilement chez la lanterne rouge

dimanche 13 décembre 2009 par rédaction

A Pechbonnieu, le F.C. Lourdes bat Vallée du Girou 6-0. M-T : 3-0.
Arbitrage de M. Philippe Milani (Périgord Agenais).
F.C.L : 2 P Caussade (31e, 60e)
Terrain labouré par le match de foot de la veille.
Carton blanc pour Karélé (FCL, 52e)

Lourdes : Caussade ; Brua, Péna (Montoro 69e), Mail Métui, Soucaze ; (o) Montoro (Darbo 69e) ; Taulanga, Troader (cap), Plo ; Pettigiani (Lonca 80e), Karélé (Arino 63e), Tashrique (Da Costa 60e), Cazalot, Iribarne (Simon 60e)

Vallée du Girou : Bonne (Gony 69e) ; Dalla Negra, Péméja (Sanchez 69e), Igarza (cap), Pailhès ; (o) Arrandiga (m) Cazanave ; Delmas, Macua, Bretge ; Médard, Roger (T 11E :25E puis D 38e) ; Lacrouts (Mohl 63e), Marcinkiewicz, Demou

Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse ! C’est certainement la morale de la rencontre qui a opposé l’équipe de Sylvain Dispagne à celle du FCL. Par rapport au match aller gagné à la force du jarret par les coéquipiers de Jérôme Troader, la Vallée du Girou se présentait sans Griffoul, El Hadji, Chamouton, Richter, Giestal, Bouras, Quessette, Raynaud, Cacérés et Portet. Lourdes se voit privé de Latapie, Laloo, Maisonabe, Pays, (blessés), Irigoyen (grippé), Labadie (malade).

Fortement handicapées, les deux formations se retrouvent à Pechbonnieu sous une température glaciale. Malgré quelques escarmouches des uns et des autres, il faut patienter jusqu’à la 19e. Etienne Plo semble aller à l’essai mais le 3ème ligne lourdais est écroulé à moins d’un mètre de la ligne d’essai. Regroupement en faveur des avants du FCL, acte d’antijeu d’un joueur local, pénalité. Caussade touche du bois sur cette tentative, ballon repris par un banlieusard toulousain qui commet un en-avant. Les Lourdais laissent échapper une première occasion et les locaux contre-attaquent mais sont stoppés dans les 22 m. lourdais. Paulès échoue en s’essayant au drop-goal. Pris sans ballon, Metui Mail, le centre tonguien, offre une pénalité aux visiteurs. Rouspétance adverse, 10 mètres de gagnés pour Caussade qui marque les trois premiers points. Pas cher payé pour la Vallée du Girou dominée dans tous les compartiments du jeu mais qui attaque inexorablement, afin de ne pas subir la mainmise en conquête des avants ‘’rouge et bleu’’. Bonne, l’arrière, a pourtant l’occasion d’égaliser suite à une position hors-jeu de Montoro. Mais, il rate complètement son coup de pied.

3-0 à la pause

Ce même buteur échoue à nouveau des 40 m. pour un hors-jeu de Karélé. (50e). Le seconde ligne du FCL se fait prendre à nouveau, deux minutes plus tard, et se voit infliger par M. Milani un carton blanc. Réduits à 7, les avants lourdais continuent toutefois à malmener leurs homologues. Gaël Arrandiga supplée Bonne dans le rôle du buteur mais ce changement n’apporte pas les résultats escomptés. Une cocotte bigourdane met au supplice les avants pechbonniliens qui ne peuvent trouver la parade qu’en commettant une nouvelle faute. Mise à profit par Caussade pour doubler le score. Les locaux subissent le coup, le FCL fait figure de vainqueur. Pourtant, le final revient aux joueurs du crû qui tentent un ultime baroud par leur cavalerie qui se heurte à une défense
lourdaise intraitable.

Ce succès à l’extérieur, après lequel les joueurs du FCL courent depuis plusieurs dimanches, ils l’obtiennent enfin et ce, dans des conditions difficiles. Conditions climatiques certes, (les mêmes pour les deux équipes), mais aussi celles rencontrées pour battre une équipe qui disputait ses dernières chances de maintien en Fédérale 1 et qui a joué crânement ses chances jusqu’à l’ultime minute. Ce succès du FCL revient en premier lieu à la mêlée lourdaise avec en figure de proue son talonneur Cazalot, au four et au moulin, et ensuite à Caussade, l’attaquant le plus inspiré de sa formation.

Michel Corsini

============

Ci-dessous le commentaire au téléphone de Jean-Christophe Debaes, l’entraîneur du FCL :