Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Conseil municipal : l’audio de l’incident

jeudi 10 décembre 2009 par rédaction

Comme nous avons eu l’occasion de l’annoncer hier soir lors du direct-live, un vif incident s’est traduit par le départ des élus de l’opposition PRG-PS de la séance du conseil municipal. C’est le refus du maire d’attribuer le poste de délégué supplémentaire auprès de la CCPL (Communauté de communes du pays de Lourdes) qui a tout déclenché. L’occasion aussi pour Bruno Vinualès d’asséner de sacrés coups de butoir. Nous reproduisons ci-dessous son intervention que l’on peut écouter ensuite :

Bruno Vinualès :

"J’aimerais quand même savoir comment cela fonctionne. Quand vous avez pris vos fonctions, vous avez demandé à participer, vous avez demandé à être coopératif. Nous ne demandons que ça. Aujourd’hui, vous parlez de cohérence. (interruptions par l’assemblée) J’aimerais aussi m’exprimer. Écoutez ce que j’ai à dire. Vous parlez de cohérence. Pour moi, ce qui est important, c’est la cohérence dans sa parole. Or, aujourd’hui, c’est un double langage. Qu’avez-vous à cacher à la communauté de communes ? Ce n’est pas notre présence qui va faire de l’ombre à qui que ce soit et à vos votes. Qu’avez-vous à cacher ? Les dépressions, le manque de réussite sur le plan du développement économique. Ce que je vois aujourd’hui c’est qu’encore une fois ce sont des grandes manœuvres. Beaucoup de débauches d’énergie pour manœuvrer, influencer, cacher, maquiller, obscurcir, éradiquer, diviser pour mieux régner. Vos méthodes sont peu respectables. Il s’agit bien de régner. Pas d’objectifs, pas de grands projets. Collectionner les titres de présidences, n’en assumer ni les fonctions ni les devoirs. Sans construire l’avenir de Lourdes et le mieux-être des Lourdais. Seules vous importent la puissance du despote, la jouissance d’être roi. Malheureusement en continuant ainsi, vous ne serez jamais roi, vous ne serez qu’un triste sire. Et sur ce, Monsieur, nous partons ! "