Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

[blanc]469[/blanc]

vendredi 4 décembre 2009 par rédaction

Régionales : Artiganave en n°3 sur la liste UMP, c’est sûr !

Hier, nous nous faisions l’écho d’une possible candidature de M. Artiganave, l’actuel maire de Lourdes, aux élections régionales sur la liste UMP conduite par Gérard Trémège, son collègue maire de Tarbes. Aujourd’hui, nous sommes en mesure de confirmer l’information. Inutile d’attendre la conférence de presse de ce soir au parc des expositions de Tarbes, avant le congrès départemental umpiste. "Arti" qui avait toujours dit qu’il se contenterait de son seul mandat de maire a fait marche-arrière. Une de plus, ajouteront ses détracteurs. En la matière, il est vrai que c’est un spécialiste du genre. Pas surprenant non plus qu’à la moindre faute de conduite, la manœuvre se termine alors en tête-à-queue. Pour JPA qui a à faire face depuis quelque temps à une fronde de ses concitoyens (opposition à la fermeture du PN 181, hostilité des commerçants vis à vis du projet de pôle commercial de l’Aquarium, etc.), ce scrutin servira de test grandeur nature. Sera-t-il pour Gérard Trémège la locomotive qui lui permettra de gagner ce troisième siège pour la droite ? Les électeurs trancheront. Quel sera le score de l’UMP sur Lourdes ? En tout cas, il permettra de connaître le véritable impact "artiganavien" sur sa ville. Et là, nombreux sont les Lourdais qui ont hâte de le savoir.

Camouflet ?

Cet après-midi, à 17h, Jean Glavany, député de la 3e circonscription des Hautes-Pyrénées, conseiller municipal de Tarbes, tiendra une conférence de presse pour rendre compte de son récent entretien avec Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, et dont le sujet portait uniquement sur le projet d’hôpital commun Tarbes/Lourdes. Lors d’un dernier point-presse, l’ancien ministre socialiste pensait qu’il était possible de faire capoter le projet. Y sera-t-il parvenu ? Aura-t-il obtenu des assurances sur le maintien des hôpitaux à Lourdes et Tarbes ? La réponse sera ce soir sur notre site. En attendant, il va pouvoir se targuer d’avoir, lui, été reçu par la ministre UMP de la Santé alors que les maires UMP de Tarbes et Lourdes attendent encore un rendez-vous ! D’aucuns diront qu’il s’agit là d’un camouflet.

37

C’est le nombre de dossiers déposés cette année sur le bureau du Docteur Alessandro de Franciscis qui dirige le Bureau des Constatations Médicales de Lourdes depuis le 1er avril dernier. Celui d’Antonietta Raco, une Italienne de 50 ans, du diocèse de Tursi-Lagonegro, immobilisée depuis 2005, et qui a été guérie d’une sclérose latérale amyotrophique (SLA) à la suite d’un pèlerinage à Lourdes, n’y figure pas encore. Mais là il y a du nouveau puisque la semaine dernière, l’évêque du diocèse italien d’Antonietta Raco a adressé un courrier à Mgr Jacques Perrier, évêque de Tarbes et Lourdes. Par ailleurs, le médecin traitant de la quinquagénaire italienne a également contacté le Docteur Alessandro de Franciscis. Pour ce dernier, ce cas paraît particulièrement sérieux. (Relire notre entretien avec le Docteur Alessandro de Franciscis)

Artiganave aux Régionales ?
Il a toujours dit qu’il se consacrerait uniquement à son mandat de maire de Lourdes. Ce qui expliquait notamment sa non-candidature aux élections cantonales contrairement à ses prédécesseurs Philippe Douste-Blazy et François Abadie qui avaient siégé au conseil général des Hautes-Pyrénées en tant que conseiller général de Lourdes-Est. Dans 4 mois, auront lieu les élections régionales. On sait que l’UMP a désigné Gérard Trémège, maire de Tarbes, pour conduire sa liste dans notre département. Demain vendredi, à 19h15, à l’occasion du congrès départemental de l’UMP où l’invité d’honneur sera Pierre Lellouche, Secrétaire d’Etat aux Affaires Européennes, Gérard Trémège et Jean-Pierre Artiganave tiendront une conférence de presse. JPA qui est secrétaire départemental de l’UMP, annoncera-t-il qu’il figurera en n°3 de la liste conduite par son collègue tarbais ? Ces derniers temps en effet, la rumeur parcourait certaines enceintes politiques. Il se chuchotait qu’Artiganave déclarait à qui voulait l’entendre qu’on l’avait mal compris. Et qu’il ne fallait pas voir dans ses déclarations précédentes un désintérêt pour un mandat régional. Il va bien falloir un Lourdais ou une Lourdaise dans la liste adoubée par le président de la République. En procédant par élimination, une Lourdaise "umpiste", on n’en voit pas. Reste alors le seul premier magistrat lourdais qui en vertu du système "Chabada" (parité) occuperait une 3e place que d’aucuns à droite croient gagnante. Réponse demain soir. Nous vous dirons évidemment très vite ce qu’il en est.

Le gendarmerie de Lourdes en question
La brigade de gendarmerie de Lourdes a-t-elle vécu ? Le sujet est évoqué depuis plusieurs mois. Les maires des cantons de Lourdes et Saint-Pé dont certains ont été approchés sont dans l’expectative. En 2010, il est envisagé de transformer la brigade de Lourdes en PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie). Viendrait s’y ajouter la brigade de recherches d’Argelès. Autant dire pas de risque que la caserne toute neuve reste vide. Les missions du PSIG ne seront pas les mêmes que celles remplies aujourd’hui par les gendarmes basés à Lourdes. Il semblerait, à en croire certaines sources bien informées, que rien d’officiel n’a été décidé. Wait and see..

PN181 : motion en perspective devant le conseil municipal
Le 9 décembre prochain, à l’occasion de la séance publique du conseil municipal, une partie des élus de l’opposition déposera une motion à soumettre au vote de l’assemblée communale en vue d’exiger l’abrogation de l’arrêté préfectoral fermant le PN 181 et de réclamer la réouverture dudit PN. Nul doute que l’association des usagers et riverains des rues et route de Pau va inviter ses adhérents et les Lourdais à venir lui manifester leur soutien et à entendre les débats sur ce sujet, si tant est que le maire donne son accord.