Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Quand Espérance rime avec Bernadette et Rodhain

mardi 1er décembre 2009 par rédaction

« J’ai découvert que j’existais en tant que personne grâce à un voyage de l’espérance à Lourdes » : ce témoignage, parmi d’autres, a marqué la soirée organisée lundi 30 novembre à la Cité Saint Pierre sur le thème « au service des pauvres avec Bernadette et Jean Rodhain ».

Plus de 80 personnes ont participé à cette rencontre, au cours de laquelle le théologien Luc Dubrulle, auteur d’une thèse sur Rodhain, a présenté la démarche spirituelle du fondateur de la Cité et du Secours Catholique. « Jean Rodhain avait deviné que la Vierge Marie voyait le visage de son Fils se refléter dans les yeux des trois mages venus à la crèche. A la Cité Saint Pierre, il a souhaité que nous soyons à notre tour les témoins de la rencontre secrète entre les pèlerins les plus pauvres et le Christ ».

Le père Luc Dubrulle a rappelé que Rodhain « ne faisait pas la charité ». Au contraire, selon sa formule, c’est « la charité qui l’agissait », en lui permettant de mieux « écouter, regarder et comprendre les pauvres ». Plusieurs membres des délégations du Secours Catholique, présents lors de cette soirée à la Cité, ont souligné à quel point, à Lourdes, les personnes qu’ils accompagnent en « voyage de l’espérance » se retrouvent dans le visage de Bernadette Soubirous.

Ce point fort a été repris dans le film sur la Cité diffusé pour l’occasion, puis dans le diaporama intitulé « elle m’a regardée comme une personne ; à présent, je suis comme tout le monde ».

A la fin de la rencontre, les Fils de la Charité ont proposé aux participants de lire ensemble un texte rédigé par les pèlerins des « voyages de l’espérance », lors de la fête du 50ème anniversaire de la Cité Saint Pierre. Ce poème, appelé « Magnificat des pauvres », s’achève sur un appel lancé par les « Bernadettes d’aujourd’hui » aux femmes et aux hommes de notre temps : « Dieu nous dit, j’ai besoin de toi ! ».

Jean-François Courtille