Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

"Territoires Utopiques" : un projet de la Médiathèque consacré à la question du monde nouveau

mercredi 21 septembre 2011 par rédaction

Cette aventure artistique vient clôturer un long projet consacré à la question du monde nouveau. Après avoir accueilli une première exposition UTOPIA en 2010, la Médiathèque du Pays de Lourdes a sollicité deux des artistes invités à prolonger ce questionnement sur des lieux existants de notre territoire proche. Greg Vezon et Fred Nicolau ont donc travaillé durant plusieurs mois à la création d’une œuvre collective, hybride qui plonge le spectateur dans une réelle expérience onirique.

TERRITOIRES UTOPIQUES est né d’une fusion d’artistes, d’un collectage d’informations (archives, textes, photographies), de rencontres et d’échanges avec des habitants pour proposer la (re) découverte de lieux.

Une invitation au voyage d’un lieu existant à un non-lieu fantasmé… le temps d’un mirage floutant réalité et fiction.

SOIRÉE UTOPIQUE / les géographies du rêve /
Espace artistique/ Médiathèque du Pays de Lourdes

- 18H30 : Présentation de l’exposition TERRITOIRES UTOPIQUES retraçant le travail de résidence et de recherche des artistes.

- 19H30 : Découverte collective de l’oeuvre Traversée au cœur de la nature à Adé*

- 21H00 Suite de l’exploration des oeuvres au Château de Soum à Lourdes.

*La Médiathèque met à disposition du public un transport collectif dans la limite des places disponibles.

Retrouvez l’intégralité du projet sur http://www.territoires-utopiques.fr/

Dans son acception première, la notion d’utopie telle que l’a inventée Thomas More au XVIème siècle désigne à la fois un lieu inexistant et un lieu de bonheur. Soit un espace idéal qui accueillerait un monde meilleur, une société régénérée. En effet, de quelque ordre quelle soit, sociale, culturelle, ou religieuse, l’utopie repose toujours sur une critique des mœurs en présence pour en proposer un contrepoint lumineux. Ainsi, dans son Utopia, Thomas More livrait une satire radicale de l’Angleterre de son temps. Réinventer le présent pour un avenir plus vivable, tel est certainement le dessein de toute utopie.

Mais cette prospective sans bornes, dans son aspect le plus concret, est par vocation, terrestre. Elle correspond avant tout au choix d’un lieu, à la quête d’un territoire de tous les possibles. L’île coupée du monde, telle l’Utopia de More, le désert, la montagne inaccessible sont autant de terres de prédilection des idéaux utopistes, que l’on retrouvent dans de nombreux récits ou tentatives concrètes de modèles de vie commun. Ce lieu de bonheur se construit donc à l’abri des menaces du dehors, loin des maux de l’humanité concentrés dans les villes classiques et bien souvent, dans un esprit d’autonomie.

Le champ spéculatif de l’utopie dessine par conséquent une société parfaite évoluant dans un écrin idéal. Par ailleurs, dans sa version dystopique, cette perfection, peut aller jusqu’à des formes extrêmes et néfastes. Quoiqu’il en soit, si l’utopie écrit de nouvelles lois, elle investit surtout de nouveaux territoires, et en ce sens, elle est construction. Rien de plus normal donc que ce soit l’architecture qui en propose les plus étonnantes applications à travers les oeuvres d’architectes visionnaires comme autant de projections d’un ordre rêvé, réaffirmant sans cesse le droit à l’imagination pour transformer les choses et le monde qui nous entoure.

Avec le projet Territoires Utopiques, l’art croise la géographie à travers la notion de l’utopie. En effet, l’utopie se trouve ici confrontée à celle de territoire pour proposer un questionnement sur un périmètre donné, urbain ou naturel, et en offrir une relecture par des artistes contemporains. Deux lieux de la communauté de communes du pays de Lourdes ont été choisis pour accueillir ce projet le bois d’Ade et le château de Soum Deux lieux que tout oppose : l’un, naturel, offre un magnifique panorama sur la chaîne des Pyrénées quand le second, situé au coeur de la ville de Lourdes, est un lieu patrimonial d’exception. Deux espaces comme deux îlots, repensés par des artistes pour en dévoiler une vision fantastique et faire naître de nouveaux territoires, hybridant à la fois réel et virtuel, naturel et construit, passé et futur.

En croisant les disciplines, en revisitant la façon de créer, mais aussi en offrant une nouvelle présentation de l’art hors les murs, cette proposition d’une forme nouvelle se veut une expérience artistique globale, tant du point de vue des artistes et des commanditaires que du public. Une nouvelle façon d’aborder à la fois la création et sa restitution qui plonge les spectateurs, lors d’une soirée unique, dans une véritable expérience collective. Ainsi, Territoires Utopiques réinvente un territoire existant en un non-lieu imaginaire et redessine dès lors, les cartes d’une nouvelle géographie de l’art et du rêve.. .le temps d’un mirage floutant réalité et fiction.

Ci-dessous l’interview audio de Karine Mathieu :