Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Du 11 au 16 août 2011 : 138e pèlerinage national

mercredi 10 août 2011 par rédaction

10.000 pèlerins sont attendus à Lourdes, du 11 au 16 août 2011, pour participer au 138e Pèlerinage National, animé par la Famille de l’Assomption, et organisé par l’Association Notre-Dame de Salut et l’Hospitalité Notre-Dame de Salut. Cette année, le pèlerinage sera présidé par Mgr Emmanuel Lafont, évêque de Cayenne, ancien curé de Soweto (Afrique du Sud) de 1983 à 1994. La direction sera assurée par le père Jacques Nieuvarts. Hier soir, Il a présenté le programme tde ce pèlerinage qui constitue l’un des temps forts de la saison lourdaise. Il avait à ses côtés Arnaud Legrez, président de l’Hospitalité Notre-Dame de Salut et François Vayne, directeur de la communication des Sanctuaires. Un plus tard, Robert Hossein et Paco Fernandez, le régisseur du spectacle "Une femme nommée Marie" , devaient les rejoindre.

Venus de toutes les régions de France et d’ailleurs, personnes malades ou handicapées, membres de l’Hospitalité Notre-Dame de Salut, jeunes et familles, laïcs et religieux, se retrouveront dans la cité mariale pendant cinq jours autour des multiples activités, temps de prières, rencontres, conférences, et pour suivre les cérémonies organisées à l’occasion de la fête de l’Assomption, le 15 août.

Ce pèlerinage qui sera présidé par Monseigneur Emmanuel Lafont, Évêque de Cayenne, aura pour thème : "Que ton règne vienne" Avec Bernadette, prie le Notre Père.

Ils se partagent en trois grandes catégories :

• 1 000 pèlerins malades ou handicapés.

• 4 000 pèlerins hospitaliers bénévoles parmi lesquels des médecins, infirmières, pharmaciens, ... au service permanent des personnes malades et handicapées, et de tous. Cet ensemble représente l’équivalent d’un CHU de ville moyenne.

• 5 000 pèlerins valides, dont 1 500 jeunes venant de toutes régions de France, mais aussi des Etats-Unis, de Turquie, de Bulgarie, de Côte d’Ivoire ... dans une tradition d’internationalité forte au sein du Pèlerinage National.

Les inscriptions des pèlerins, valides, malades et hospitaliers, s’effectuent par le biais de vingt trois comités régionaux situés dans les principales villes ou régions de France : Angers, Bergerac, Bordeaux, Clermont-Ferrand, La Rochelle-Niort, Lille, Limoges, Lyon, Marseille, Mazamet, Montpellier, Nantes, Nice, Nîmes, Normandie, Paris, Périgueux, Perpignan, Poitiers, Strasbourg, Toulon, Toulouse et Val de Loire.

Certains pèlerins viennent pour la première fois, nombreux sont ceux qui reviennent régulièrement chaque année.

Huit trains appelés « trains de pèlerinage » et une trentaine de cars sont spécialement affrétés pour les pèlerins. La plupart sont aménagés pour les personnes malades et handicapées. Ils partiront des principales régions de France le 11 août pour rejoindre Lourdes. Retour le 16 août.
Par ailleurs, de nombreux pèlerins rejoignent Lourdes par leurs propres moyens : trains réguliers, avions, véhicules personnels et cela tout au long du pèlerinage.

Dès les Apparitions de Lourdes en 1858, des malades, des fidèles et aussi des curieux viennent à la Grotte, mais il ne s’agit pas encore de groupes organisés. En 1862, Monseigneur Laurence, évêque de Tarbes reconnait le caractère authentique des Apparitions. Dès lors, les chrétiens commencent à se rendre en foule immense à Lourdes. Ils s’organisent d’abord en paroisses, puis par diocèses.

En 1873, l’Association Notre-Dame de Salut fondée par les Pères Assomptionnistes emmène, pour la première fois, à Lourdes des malades sans ressources. Très vite, des questions pratiques se posent : qui, pendant le voyage et sur place va s’occuper de ces malades ? En 1874, trois Petites Soeurs de l’Assomption s’y emploient. Elles sont 25 en 1879 mais ne suffisent toujours pas à la tâche tant les personnes malades deviennent nombreuses. Elles seront près d’un millier en 1880.

C’est alors que naît l’Hospitalité Notre-Dame de Salut, en 1881. Cette association de laïcs commence alors une histoire désormais indissociable de celle du Pèlerinage National. Elle en partage tant les grands moments que les soucis constants d’adaptation et d’évolution.

Les Hospitaliers de Notre-Dame de Salut  :

 Les membres de l’Hospitalité Notre-Dame de Salut sont des laïcs, hommes ou femmes, jeunes ou moins jeunes, en couple ou célibataires. Aujourd’hui au nombre de 4 000, ils viennent des vingt trois comités régionaux.

 Ils sont répartis sur en de multiples services à Lourdes, auprès des pèlerins valides et handicapés. Ils sont brancardiers, hospitaliers en Accueils, pisciniers ... Ce sont eux qui prennent en charge l’accompagnement des pèlerins malades et valides dans les trains et cars assurant le voyage jusqu’à Lourdes. De plus, ils restent toute l’année au contact des pèlerins de leur région en assurant diverses animations et rencontres.

 Ils sont animés par le désir d’accueillir, servir et accompagner leurs frères pèlerins, en particulier ceux qui sont malades ou handicapés. Cela dans la fidélité à leur devise : "Domino Christo Servire", Servir le Christ Seigneur.

Le programme du Pèlerinage National 2011

Site www.pelerinage-national.org


titre documents joints

10 août 2011
info document : PDF
434.8 ko