Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Rassemblement pour la défense du service public hospitalier

mardi 16 juin 2020 par rédaction

Après quelques temps d’absence sur les réseaux sociaux, nous voilà de retour.

Nous tenons à vous informer que nous reprenons notre combat.

L’énergie déployée ces derniers temps était consacrée à une tout une autre cause, même si la pandémie du covid 19 nous a, nous pouvons le dire, épargné. Nous restons cependant très vigilants.

Revenons sur l’historique de notre mouvement de grève :

Début 2019, nos collègues Parisiens ont été à l’initiative d’un collectif (Le Collectif Inter Urgences). Il a pour origine un constat, celui de la descente aux enfers de notre système de santé et plus particulièrement dans les services d’urgences où les patients attendent des heures voire des jours sur des brancards faute de places dans les services d’hospitalisation qui ne cessent de fermer et faute d’un manque cruel en personnels.

Ces carences ont des répercutions importantes sur la prise en charge des patients, entraînant à plusieurs reprises le décès de certains sur leur brancard ou en salle d’attente.

Une augmentation notable de la violence envers les soignants etc...
Peu à peu, tout au long de l’année, les services d’urgences de France rejoignent le CIU (Collectif Inter Urgences), la colère gronde ! S’en suit des manifestations et des rencontres avec les plus hautes instances nationales et locales. Sur le plan national, les services d’urgences ont ainsi pu obtenir une prime de risque de 100 € et une prime de collaboration, rien de plus.

Rappelons que les revendications principales du CIU sont les suivantes :

- arrêt de la fermeture des lits d’hospitalisation,
- plus de moyens pour nos hôpitaux et
- une revalorisation salariale.

Certains services de certains centres hospitaliers ont rejoint ce combat.

Ajouté à ce contexte social tendu, la pandémie est venue s’invitée sur le sol Français en mars dernier. La France a été touchée de façon différente suivant les régions.
Nos collègues de la région Grand Est ainsi que ceux de la région Parisienne ont été touchés de plein fouet par le virus.
Notre système de santé, déjà fragilisé depuis des années, en a subit les conséquences. En effet, pour gérer cette crise, il a fallu une mobilisation générale de tous les personnels soignants et non soignants des hôpitaux travaillant déjà sous tension et pour certains au péril de leur vie.
Pénurie de masques, pénurie de blouses, pénurie de lits, pénurie de personnels...

Bref un système de santé fragile avant, fragilisé pendant et toujours fragile aujourd’hui.

Le Gouvernement nous a promis beaucoup de choses mais aujourd’hui nous n’avons rien obtenu, mis à part une médaille, une reconnaissance nationale le 14 juillet et des chèques vacances donnés par des salariés !
Une prime, également proposée par le Gouvernement, fait débat depuis des semaines, et semble être là pour diviser les soignants.

Alors aujourd’hui, nous nous remobilisons de façon massive au niveau national avec un appel à la mobilisation le 16 Juin devant les Centres Hospitaliers de France.

Nous vous donnons rendez-vous devant le Centre Hospitalier de Lourdes mardi 16 juin à 14h00, pour faire entendre nos voix. Venez en masse pour montrer votre implication dans le sauvetage de notre système de santé !

Nous vous tiendrons informés de la suite !