Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Inauguration de la ligne d’arrivée virtuelle de la 13e étape du Tour de France

jeudi 16 juin 2011 par rédaction

La semaine dernière, le maire de Lourdes avait fait inaugurer à l’arrache le site de l’embarcadère du lac de Lourdes alors que les travaux n’étaient pas terminés, hier, en fin de matinée, il a été procédé, boulevard du Lapacca, devant la station Total, à l’inauguration de la ligne d’arrivée "virtuelle" de la 13e étape du tour de France qui reliera Pau à Lourdes, le vendredi 15 juillet prochain. Artiganave serait-il en manque d’inauguration ? Reste que des personnalités s’étaient déplacées pour cette cérémonie-gadget à l’invitation de JPA : Johann Mougenot, sous-préfet d’Argelès-Gazost, Michel Pélieu, président du conseil général des H-P ; Martine Lignères-Cassou, maire de Pau, Jacques Dussutour, adjoint au maire de Luz-Saint-Sauveur, représentant le maire Alain Lescoules ; les élus du conseil municipal ; Robert Bergero, maire d’Adé ; François Pouchan, Commandant du Commissariat de Lourdes et trois anciennes gloires du cyclisme régional : Hubert Arbes,le local ; Gilbert Duclos-Lassalle, le Béarnais et Didier Rous, le Montalbanais.

Au fait que doit-on attendre de cette 13e étape Pau-Lourdes ? Voici ce qu’en pense François Pécheux, directeur du Tour de France :« Une étape pour les baroudeurs qui savent passer les cols, car l’Aubisque est à peu près à mi-parcours. L’an dernier, une des plus belles étapes fut celle de la Madeleine dont le sommet se trouvait à plus de trente kilomètres de l’arrivée. Encore une fois, s’il y a de la bagarre, il suffit qu’un des favoris coince pour que cela lance la course devant et déclenche la grande explication. En revanche, un leader, jusque-là mal placé, peut tenter un coup dans l’Aubisque car, ensuite, il n’y a plus que de la descente. L’arrivée n’étant pas au sommet, les vrais grimpeurs ne vont pas s’affoler : ils resteront dans les roues. Les autres, ceux qui finiront entre la 15e et la 30e place du Tour, se disputeront la victoire après avoir éliminé les principaux sprinteurs. »