Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Echos, bruits et chuchotements de la vie lourdaise...

jeudi 19 novembre 2009 par rédaction

Résidence Saint-Thomas d’Aquin : le personnel et les pensionnaires craignent la liquidation judiciaire
La résidence Saint-Thomas d’Aquin qui abrite des pensionnaires et qui était autrefois le lieu de retraite des prêtres du diocèse ne se porte pas bien. On craint une liquidation judiciaire qui pourrait intervenir dans quelques jours. Le personnel (une vingtaine d’employés) et les 32 résidents vivent mal la situation. Récemment, une proposition de rachat a été faite par le groupe privé "Action et Santé" qui aurait conditionné le maintien du personnel actuel à une réduction des salaires de 20%. Proposition qui a été rejetée à l’unanimité. Il y a peu de temps, cette résidence tournait à plein régime. Le personnel avait été rassurée par la direction : pas de problème en vue. Aujourd’hui, les employés se demandent ce qui a bien pu se passer ! La situation de cette institution laisse beaucoup de monde indifférent. Du côté de la mairie, visiblement on ne bouge pas. Et du côté du diocèse, itou ? Nous reviendrons sur ce dossier. (Revoir la lettre ouverte de Jean-Pierre Auguet parue sur notre site)

Les préférences des vice-présidents
Dimanche dernier, il y avait deux fêtes dans le pays de Lourdes, à Julos et Barlest. Les vins d’honneur avaient été programmés quasiment au même moment. D’où un choix cornélien pour certains élus. Les observateurs auront constaté qu’il y avait beaucoup plus de vice-présidents de la communauté de communes du pays de Lourdes (CCPL) à Barlest dont le maire est Francis Lafon-Puyo,également vice-président de la CCPL, qu’à Julos (1 seul ?) dont le maire est Georges Castres, lui aussi vice-président de la CCPL. Serait-ce la conséquence d’une possible disgrâce à venir ? Nous n’en dirons pas plus aujourd’hui.

FEU : avenant
Dans le cadre du Fonds d’Equipement Urbain attribué par le conseil général, la conseil municipal avait proposé au titre de la programmation 2008/2010 deux opérations : la création d’un centre social multiservices et la création d’un pôle enfance/jeunesse. Aujourd’hui, seule la première opération est engagée. La création du pôle enfance/jeunesse est en panne et relève désormais de la compétence de la Communauté de communes du pays de Lourdes. D’où la nécessité de signer un avenant avec le conseil général visant à remplacer cette action par la mise en valeur du lac de Lourdes d’une part et l’amélioration de l’accessibilité du secteur touristique aux piétons et personnes handicapées rues Sainte Marie et Saint Joseph, d’autre part.