Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Ne pas oublier la montagne dans le futur Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT)

vendredi 8 avril 2011 par rédaction

Vincent DESCOEUR, député du Cantal, et Chantal ROBIN-RODRIGO, députée des Hautes-Pyrénées, respectivement Président et Secrétaire générale de l’ANEM, ont rencontré Thierry MARIANI, secrétaire d’État chargé des transports, le mardi 5 avril, pour évoquer la place de la montagne dans le Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT).

Ce schéma planifiera pour les trente prochaines années une cinquantaine d’actions portant sur tous les modes de transport (routier et autoroutier, ferroviaire, aérien et fluvial). Il aura donc d’importantes conséquences en matière d’aménagement du territoire, puisqu’il a vocation à tracer la stratégie de l’Etat et ses priorités en matière d’infrastructures de transport.

Les deux députés ont exigé :

-  L’intégration dans le SNIT des équipements relevant des stratégies intéressant la montagne pour lesquelles l’État doit remplir ses obligations en matière d’aménagement du territoire au nom de la solidarité nationale au travers notamment des contrats de projet Etat régions (CPER), des programmes de modernisation des itinéraires routiers (PDMI) et des conventions interrégionales de massif (CIM).

-  L’Egalité d’accès aux infrastructures de transport pour la desserte effective des territoires de montagne avec, au minimum, à défaut de desserte terrestre satisfaisante, une desserte aérienne garantie.

-  La Priorité aux projets structurants en matière de desserte ferroviaire notamment la desserte Béarn-Bigorre dans le cadre de la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique en ne repoussant pas après 2020 la mise à l’étude de ce barreau.

-  Les Moyens pour l’action relative à la viabilité hivernale avec une priorité marquée pour l’équipement en matériels et l’efficacité de leur mobilisation.

-  La mise en œuvre d’un calendrier précis concernant les travaux de la mise à 2x2 voies de la RN21 entre Limoges et Tarbes

Le secrétaire d’Etat s’est montré très réceptif face à ces propositions des deux députés montagnards et a assuré que les besoins légitimes des massifs en matière d’infrastructures de transport seraient pleinement pris en compte dans la version finale du SNIT. Il leur a donné rendez-vous, avant l’été, lors du débat à l’Assemblée nationale précédant l’adoption définitive du SNIT. Les élus considèrent que le SNIT ne pourra être un projet d’avenir que s’il prend réellement en considération la montagne.