Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Sanctuaires NDL : 6 millions de pèlerins en 2010

lundi 4 avril 2011 par rédaction

Le Père Horacio Brito, recteur des Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes, Thierry Castillo, économie diocésain, en charge des Sanctuaires de Lourdes, et François Vayne, directeur du Service Communication-Presse, ont réuni aujourd’hui de nombreux journalistes pour le repas de presse annuel, en présence de Monseigneur Jacques Perrier, évêque de Tarbes et Lourdes, et de Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la conférence des évêques de France.

Après un bilan pastoral et économique de l’année 2010 et l’annonce des grands rendez-vous de la saison des pèlerinages qui vient de s’ouvrir (retransmission de la béatification de Jean-Paul II, spectacle de Robert Hossein, étape lourdaise des participants aux Journées Mondiales de la Jeunesse à Madrid, pèlerinage national des familles...), le docteur Alessandro de Franciscis, médecin permanent du Bureau des constatations médicales, a fait un point sur l’actualité des guérisons de Lourdes, notamment autour du récent cas de Serge François qui a donné lieu à une déclaration de reconnaissance par l’évêque d’Angers.

La barre des 6 millions de pèlerins franchie en 2010

1 - Fréquentation globale

"Grâce aux différents comptages effectués par le service de sécurité des Sanctuaires et par les sacristains, nous obtenons une estimation de 6 094 215 de pèlerins pour l’année 2010. Ce chiffre est sensiblement équivalent aux années précédentes (exception faite de l’année jubilaire 2008)", précise Thierry Castillo.

2 - Pèlerinages organisés

Sur le nombre global de 6 millions, les pèlerinages organisés comptent pour 825 868. Ils ne représentent que 13, 55 % de la fréquentation globale. Mais, comme ils restent en moyenne quatre jours, leur présence est presque aussi importante dans les Sanctuaires que celle des autres pèlerins.

Dans le cadre des pèlerinages organisés, on compte :

 86.797 membres des Hospitalités d’accompagnement
 79.994 jeunes
 59.334 personnes signalées comme malades ou handicapées
 10.065 prêtres signalés
 8.323 membres de l’Hospitalité N-D de Lourdes
 458 évêques signalés"

3 - Analyse

"Le chiffre de 825 868 pèlerins est en légère progression (+0,33%) par rapport à 2009. Nous nous réjouissons de la fidélité des pèlerins au rendez-vous de Massabielle : ils font cette démarche malgré les difficultés économiques actuelles (leurs ressources étant moindres, les offrandes s’en ressentent...).

L’année 2010 a profité du Fraternel d’Ile-de-France et du Pèlerinage des Anciens d’Afrique du Nord.

L’année 2011 verra venir les jeunes de passage vers les Journées Mondiales de Madrid, les chorales liturgiques (Ancoli) et le rendez-vous des familles".

Stagnation des ressources en 2010

"L’année 2010 se caractérise par une stagnation des ressources
des Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes issues des offrandes
faites sur place,
a souligné Thierry Castillo. Elles ne progressent que de 0,6 %. La crise ou le sentiment de crise y est certainement pour quelque chose.

Le maintien de nos ressources à leur niveau de 2009 est cependant
un résultat assez positif puisque sur Lourdes l’encaissement
de la TVA a baissé ce qui traduit une diminution de la
consommation.

Le tonnage de cierges a baissé de 5 %.

Les quêtes ont baissé de 1,12 %.

Ces diminutions ont été compensées par les offrandes faites
en contrepartie d’un objet nouveau proposé en 2010 : les petites
fioles permettant de recueillir l’eau des fontaines, près de
la Grotte.

Les mailings accusent une légère baisse.

La masse salariale a été contenue à son niveau de 2009 et
l’ensemble des autres charges a été bien maîtrisé.

Les comptes ne sont pas encore totalement établis mais il est à
craindre que l’équilibre financier soit tout juste atteint avec nos
ressources d’exploitation courante
".

Les travaux

Rocher de Massabielle

Coût de l’opération : 75 000 €

"Toucher au coeur des Sanctuaires n’est jamais chose aisée. Ces travaux sur le Rocher de Massabielle, objet de toute l’attention spirituelle des pèlerins de Lourdes, ont donc été particulièrement
soignés. L’organisation du chantier a permis de conserver le déroulement des célébrations et une communication spécifique a été
organisée autour de ces travaux durant l’hiver. Pari réussi. Aujourd’hui, les pèlerins peuvent se rendre à la Grotte en toute sécurité"
.

Maison Ave Maria

Coût de l’opération : 2 000 000 €

"Située en dehors du domaine des Sanctuaires (avenue du Paradis), cette structure d’accueil est dédiée à l’hébergement et à la restauration des hospitaliers. Offrir un minimum de confort à ceux qui donnent un maximum d’énergie pour servir les malades est tout à fait primordial. Aussi, l’ensemble de ce bâtiment d’environ 2 000 m² sur 5 étages a été repensé. Chambres, salles d’eau, sanitaires offrent aujourd’hui aux hospitaliers un lieu convivial et chaleureux".

Basilique Notre-Dame du Rosaire

"Depuis plusieurs années, la basilique du Rosaire connaît de fréquents
aménagements. Elle est victime de son succès. Cet hiver, le parcours des chapelles a été refait pour permettre aux personnes à mobilité réduite d’admirer les mosaïques qui se trouvent derrière le chœur. Il sera pourvu d’un nouveau mobilier liturgique, accueillant désormais des œuvres de l’orfèvre Goudji
".

Les projets

Rénovation de la chapelle Notre-Dame de Guadalupe

Budget prévisionnel : 150 000 €

Financé par l’Ordre de Malte du Mexique, cette rénovation se déroulera tout au long de cette saison et sera inaugurée le 15 septembre 2011. Le chantier est supervisé par l’architecte des monuments historiques. Les mosaïques seront réalisées par l’école de Spilimbergo qui a déjà réalisé les mosaïques intérieures de la basilique.

Projet « Siloë »

Le projet d’un nouveau bâtiment pour les piscines est né à l’été 2009, à l’initiative de Mgr Jacques Perrier, évêque de Tarbes et Lourdes. Ce projet passionne et donne lieu à de nombreux échanges d’idées car les piscines sont un lieu essentiel de l’expérience de foi des pèlerins. En ce début 2011, un bureau d’étude travaille pour établir un diagnostic hydrologique. Ce dernier précisera les possibilités de constructions dans la zone de la prairie, déterminant ainsi l’emplacement futur de « Siloë ».

Accessibilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite.

Budget prévisionnel : 4 000 000 €

La loi de février 2005 demande aux établissements recevant du public de permettre aux handicapés et personnes à mobilité réduite de pouvoir se déplacer en toute autonomie. Dans cette perspective, les Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes ont d’ores et déjà lancé une expertise qui déterminera les différents lieux touchés par ces nouveaux aménagements. Les responsables des Sanctuaires veulent s’appuyer sur la législation pour aller plus loin, souhaitant procurer
non seulement l’accès, mais surtout le confort à ceux qui en ont le plus besoin.

Travaux hydrauliques au Moulin de Boly

"C’est dans ce moulin que Bernadette a passé les dix premières années de sa vie. Il faut recréer un canal qui permette au moulin
de fonctionner grâce à la force hydraulique. Ainsi les roudets (roues en bois situées à l’aplomb des meules en partie basse) pourront à nouveau entraîner les meules en silex. Cette restauration de la véritable maison familiale des Soubirous s’inscrit bien dans le cadre de l’année de la Famille voulue par l’épiscopat français
".

Des temps forts

Plusieurs temps forts marqueront cette saison de pèlerinages : la béatification de Jean-Paul II (30 avril et 1er mai), les 20 ans de Lourdes Magazine, le "pélé vélo" à l’occasion de l’arrivée du tour de France à Lourdes et la représentation unique et gratuite du spectacle de Robert Hossein "Une femme nommée Marie" qui sera donnée le 13 août 2011sur le site de l’esplanade des Sanctuaires. Lire .pdf ci-dessous :

Récit de la guérison reconnue remarquable de Serge François que l’on a évoquée la semaine dernière par le docteur Alessandro de Franciscis, médecin permanent du Bureau des constatations médicales : (.pdf)