Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Dojo Lourdais : Flo, toujours plus haut...

lundi 4 avril 2011 par rédaction

Troisième sélection nationale après sa sélection en équipe académique UNSS la saison passée ; et acteur de la qualification de l’équipe du Dojo Lourdais pour les championnats de France par équipe en début d’année, Floriant Labarrière fait une entrée chez les "tous meilleurs" de sa catégorie en disputant le championnat de France individuel cadets ce week-end à Paris.

Si sa sélection est déjà un gage de réussite évident (peu d’élus ont le bonheur de jouer à ce niveau), c’est avant tout la manière dont elle fût conquise qui nous réjouit.

Lors de la demi finale interrégionale, tout était en place, c’est à dire tout ce qui a permis à Flo d’exprimer sa singularité au travers d’un savoir combattre d’une rigueur et fraîcheur jusqu’alors inédites.

Marc Galan qui l’a accompagné à Paris revient sur cette dynamique qui nous invite à l’optimisme même au niveau national : « Il aborde son début de compétition avec détermination et prise d’avance...mais de manière un peu précipitée encore : il lève deux fois son partenaire " au plafond " (trop haut !) mais oublie de conclure et laisse son adversaire lui repasser devant...Erreur, mais pas échec, notamment lorsqu’on connaît la dynamique de Floriant, sa capacité à tirer des leçons des loupés et des réussites, à s’entraîner voire à s’échiner pour chercher, creuser et trouver sa voie. Ces valeurs que Flo incarne et participe à diffuser au groupe d’entraînement du Dojo, ne représentent-elles pas avant les résultats (qui ne peuvent qu’évoluer positivement), l’essence même de son engagement ? ».

Quoi qu’il en soit, le voilà prêt à en découdre, avec des jeunes presque tous issus des pôles d’entraînement, s’évertuant à s’entraîner jusqu’à 3 fois plus que lui et profitant des stages et tournois nationaux.

Et c’est là où je m’interroge. Comment peut-on optimiser les entraînements et continuer à progresser avec royalement3 heures de judo par semaine ?, Là où les autres clubs arrivent à s’entraîner en moyenne 6 heures par semaine . Nous savons aussi, sans rentrer dans des considérations physiologiques du sport, que le volume d’entraînement est fondamental à la progression, que les répétitions intelligentes et le travail qualitatif, aussi qualitatif qu’il soit pour parfaire sa technique, nécessitent du temps, beaucoup de temps. Nous ne pouvons pas dans ces 3 heures incompressibles tout y mettre. La confrontation avec le haut niveau rend compte de ces insuffisances.

Il paraît que même la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a.

Soyons rassurés, les cadres du Dojo Lourdais ne prétendent pas être la plus belle femme du monde et sauront certainement proposer des solutions et stratégies pour lui mais aussi pour tous ceux qui sont réellement au travail (cf. article précédents et à venir), afin de leur permettre de dépasser cette adversité, de stabiliser les évolutions notées cette saison, et accéder au "toujours mieux" voire au plus haut niveau.

Félicitation Flo.

Khalid BOUSSIF pour le Dojo lourdais