Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Quand trop de communication tue la communication...

vendredi 2 décembre 2022 par rédaction

Comme chacun le sait, la cote de popularité d’un homme politique permet de mesurer la confiance des électeurs ou, après une élection, des citoyens. Cela passe par différents moyens comme les instituts de sondages, mais aussi par l’audience sur les réseaux sociaux.

A Lourdes, le chef de la majorité municipale, dès le début de son mandat, a multiplié les opérations de communication pour médiatiser ses actions, ses déplacements, ses rencontres, ses entretiens, avec moult vidéos, photos, tant est si bien que cela ressemble parfois à de véritables mises en scène. On se souvient du Grand entretien organisé par le Cartel médiatique lourdais et de tous ces rendez-vous à la pointe du cavalier laquelle mériterait qu’on la rebaptise la pointe du chevalier.

A l’instar de nos précédentes publications, nos propos et les données mentionnées dans cet article sont publics car directement extraits de la page Facebook du maire.

Que pouvons-nous constater à notre niveau ?

En effet, il est indispensable de communiquer, la transparence étant une règle d’or dans la gouvernance d’une collectivité pour le respect de la démocratie et l’information des citoyens. Ce qui est d’autant plus vrai lorsque dans son programme de campagne, on déclare « S’appuyer sur les 30 propositions d’Anticor pour une transparence de l’action municipale… ».

Mais il semble actuellement qu’il y ait communication et communication.

Quand le maire ne sélectionne pas les journalistes, il semble également sélectionner la communication des documents publics.

Ainsi, malgré notre récent signalement, les décisions prises par le maire avant le mois de juillet 2022 ne sont toujours pas visibles sur le site de la ville de Lourdes (soit pour une période de 2 ans).

En ce qui concerne la communication du maire sur sa page Facebook, le mois dernier, nous avions comparé les mois de septembre et octobre 2021 à ceux de 2022 et nous avions constaté une audience en chute libre.

Quels sont les chiffres du mois de novembre ?

Novembre 2021

-    publications : 13

-    audience : 823 (nombre de likes)

- pondération : 63 (chiffre audience par rapport au nombre de publications).

Novembre 2022

-    publications : 10

-    audience : 390

-     pondération : 39

Soit compte tenu du nombre de publications, une chute de 38 %

Si on veut affiner ces données brutes, on voit que les images du Maire à l’Elysée ou au Vatican sont celles qui lui permettent d’obtenir le plus grand nombre de suffrages des internautes.

En effet, les photos du Maire en compagnie de sa sainteté le Pape est la plus plébiscitée à ce jour, suivie par celle aux côtés de son altesse le prince de Monaco, le Président de la République au Tour de France, lors de l’investiture puis par l’ancien premier Ministre.

Encore que…

Encore que la publication relative au dîner des maires à l’Elysée est beaucoup moins attractive que la cérémonie patriotique du 11 novembre. Il est revenu du Palais en reprenant devant certains auditoires bigourdans les explications du Président Macron sur la démarche ZAN (Zéro Artificialisation Nette) mais en commettant des …bourdes selon des élus apparemment plus pointus que lui en l’espèce.

Mais revenons sur ce qui concerne l’actualité lourdaise, ce sont toujours les cérémonies patriotiques qui remportent la palme de l’audience.

Pour reprendre la formule de Jean Cau « le poids des mots, le choc des photos », un slogan dont on attend, à Lourdes, qu’il soit suivi de réalisations concrètes. Car après les paroles, les images, nous sommes impatients de voir tout cela se concrétiser en « renaissance d’une ville condamnée à réussir ». A ce sujet, on a l’impression qu’il s’est fait tirer l’oreille (c’est poliment exprimé) en haut lieu pour qu’il en termine avec ses annonces grandiloquentes multipliées dans les colonnes de ses thuriféraires de service. Assez de bla-bla des actes. Sinon, les subventions promises pourraient partir ailleurs si les délais ne sont pas respectés. D’où la réunion des riverains de la friche Toupnot préparée à la hâte pour évoquer le projet de l’éco-quartier. Où l’on a d’ailleurs appris que les terrains appartenant à l’ancien directeur Arnaud Desartres n’avaient toujours pas été achetés. Il n’aurait même pas été approché avant ladite réunion, nous a-t-on fait savoir par la bande ! D’aucuns sont prêts à parier que le projet n’est pas pour demain la veille. Cette semaine, on a aussi aperçu une délégation municipale autour du DGS sur la place du Champ Commun Nord pour un projet qui ne devrait pas déplaire, entend-on du côté de l’hôtel de ville, à une partie de l’opposition de droite. Que faut-il entendre par là ? Quant au projet du Pont Peyramale pour lequel Thierry Lavit demande une rallonge de 500 000 € à la communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, ça devrait faire des étincelles dans un prochain conseil communautaire. D’après nos renseignements, des élus du territoire ne seraient pas d’accord pour accéder aux caprices dispendieux du maire de Lourdes. Il serait question que le vote puisse se dérouler à bulletins secrets. Lavit pourra-t-il tenir ses propos : « L’argent, je vais aller le chercher ? »

Si les nombreux déplacements du Maire à Paris n’ont plus le même effet « booster » de l’audience qu’en 2021 (la réception des maires à l’Elysée a recueilli presque deux fois moins de plébiscites que la cérémonie du 11 novembre), serait-ce à dire que les Lourdais commencent à se lasser de ces signes de proximité avec le chef de l’Etat, lequel dégringole dans le dernier sondage du Figaro, et sont aujourd’hui dans l’attente des effets concrets de tous ces déplacements ?

Enfin, au 1er décembre 2022, le Top 10, des publications les plus plébiscitées (nombre de likes) pour les années 2021 et 2022 sont :

1. Sa sainteté le Pape François                    196

2. Son altesse le prince Albert de Monaco            163

3. M. Gad Elmaleh                              161

4. Le président de la République (Tour de France)      157

5. Zucchero                                     145

6. Le cardinal Adeline (au Vatican)                   129

7. Le président de la République (investiture)          120

8. Lancement saison avec le Sanctuaire              120

9. La présidente de la région Mme Carole Delga        113

10. L’ex premier Ministre M. Jean Castex            105

Ce classement est très certainement amené à évoluer. Il sera mis à jour en fin d’année.

Rendez-vous donc fin décembre, pour découvrir la synthèse annuelle du baromètre de popularité de la page Facebook du Maire (valeur comparée avec l’année 2021).