Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Communiqué de presse de Benoit MOURNET, Député des Hautes-Pyrénées, relatif au projet de loi de financement de la Sécurité sociale et à la défense du thermalisme

jeudi 27 octobre 2022 par rédaction

L’Assemblée nationale a adopté, le 25 octobre au soir, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2023. 150 amendements ont été retenus.

1. Pour renforcer l’accès aux soins et améliorer la prévention :

- rendez-vous de prévention aux âges clés de la vie (25-45-65 ans) ;

- prise en charge à 100% et sans ordonnance de la contraception d’urgence pour toutes les femmes en âge de procréer et du dépistage de certaines IST (déjà déployé pour le VIH) ;

- prescription et administration de plus de vaccins par les infirmiers, sage-femmes et pharmaciens

2. Pour lutter contre les déserts médicaux :

- contrat unique d’incitation à l’installation, y compris financièrement, étendu aux remplaçants et internes en médecine pour lutter contre les déserts médicaux ;

- tarification à l’acte pour les internes de 4ème année en médecine générale ;

3. Pour améliorer le quotidien de nos aînés :

- renforcement du contrôle et de la transparence financière des EHPAD et leurs groupes gestionnaires ;

- modernisation du financement des services d’autonomie à domicile pour plus de justice et d’efficacité.

4. Pour soutenir les familles :

- un complément du mode de garde permettra aux familles monoparentales de faire garder leurs enfants jusqu’à douze ans, contre six ans actuellement ;

- pour les jeunes parents, avance par les employeurs du montant des indemnités journalières en cas de congé maternité/paternité (crédit d’impôt pour 300.000 foyers).

 

A l’occasion de l’examen de ce projet de loi, le député des Hautes-Pyrénées Benoit Mournet s’est particulièrement investi pour la défense du thermalisme.

« La politique, c’est faire mais c’est parfois aussi éviter que de mauvaises décisions ne soient prises ! Or, dans ce projet de loi, un amendement pouvait conduire au déremboursement des cures thermales. Grâce à l’appui du Président de la République, du gouvernement et d’une majorité de mes collègues de l’Assemblée et du Sénat, nous avons réussi à le repousser ! Je m’en réjouis pour les 600 000 patients curistes chaque année et pour nos sept magnifiques établissements thermaux des Hautes-Pyrénées.

Le thermalisme médical a un service médical rendu scientifiquement démontré mais il ne peut et ne doit être assimilé à un médicament. Je défends la création d’un statut spécifique. Dans ce combat difficile et transpartisan de ces trois dernières semaines et pour ceux à venir, ma boussole, c’est de défendre notre territoire, premier département thermal de France ! »