Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Journée interprofessionnelle : Près de 800 manifestants à Tarbes

jeudi 29 septembre 2022 par rédaction

Dans le cadre de la journée nationale de mobilisation interprofessionnelle, à l’appel de la CGT, de la FSU et de Solidaire, malgré la pluie et un temps frais, près de 800 personnes ont manifesté ce jeudi matin dans les rues de Tarbes. Parmi eux, des salariés de l’industrie, du secteur privé, des enseignants, des agents de la fonction publique territoriale, des pompiers, des postiers, des retraités. Principales revendications : augmentation des salaires et du pouvoir d’achat et bien sûr la retraite.

Déclaration de l’intersyndicale

La situation inédite d’augmentation rapide du coût de la vie appelle des mesures d’une toute autre ampleur que celles prises jusqu’à présent par le gouvernement. La loi dite « pouvoir d’achat » votée cet été se contente de poser quelques rustines et, à travers les exonérations de cotisations, ampute le financement de notre modèle social. Alors que la fatigue et le ras-le-bol s’étendent sur nos lieux de travail, le gouvernement entend remettre à l’ordre du jour la réforme des retraites et refuse de prendre des mesures générales pour garantir des hausses de salaires pour toutes les catégories de travailleurs (…)

Nous demandons une juste indemnisation du chômage. Couplée à la volonté de durcir les conditions d’obtention du RSA, la nouvelle reforme de l’assurance chômage va à l’encontre des droits des travailleurs. Nous voulons aussi une augmentation des salaires avec l’indexation des salaires sur les prix ; la revalorisation du point d’indice et de toutes les grilles dans la fonction publique et la revalorisation des pensions, retraites et prestations sociales. Enfin, la retraite à 60 ans, c’est possible en augmentant le nombre et les montants des cotisations : réduction de la précarité, augmentations des salaires notamment des femmes, suppression des exonérations de cotisations patronales, participation des revenus financiers. (...)