Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Projet de valorisation du bois-hêtre dans les Hautes-Pyrénées (Communiqué Préfet 65)

jeudi 14 juillet 2022 par rédaction

Une réunion de restitution de l’étude-concertation sur le projet de valorisation du bois-hêtre dans les Hautes-Pyrénées, missionnée par le préfet des Hautes-Pyrénées en décembre 2020, en accord avec le préfet de region Occitanie et en coordination avec la présidente du conseil régional, s’est tenue ce mercredi 13 juillet à la préfecture des Hautes-Pyrénées.

Cette étude-concertation avait pour objectif de recueillir les avis des principaux acteurs concernés sur la question : " Conditions, moyens et ambitions d’une gestion durable de la forêt pyrénéenne ". 60 personnes ont été auditées : services de l’État, collectivités, acteurs économiques, associations environnementales et citoyennes.

La réunion, d’une durée de 2 heures, a permis de présenter les conclusions détaillées de cette démarche, en présence des personnes auditées. Les acteurs présents ont pu émettre des remarques sur le document en vue d’assurer la bonne prise en compte des positions exprimées au cours du processus d’écoute. Ils peuvent continuer à le faire jusqu’à la fin du mois de juillet afin de garantir que le document final soit le reflet fidèle des positions exprimées par chacun des acteurs.

En complément de cette démarche, deux inspecteurs généraux du ministère de l’agriculture sont missionnés pour conduire une expertise technique sur l’évaluation de la ressource valorisable sur le massif des Pyrénées et définir les conditions à réunir pour valoriser le bois des Pyrénées dans le rapport des dispositifs de développement durable.

Une nouvelle réunion se tiendra au mois de septembre en vue de présenter les travaux des inspecteurs généraux du ministère de l’agriculture et de poursuivre les échanges à l’échelle du massif.