Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Fête locale de Gazost : Oubliée la crise sanitaire, on renoue avec la tradition

lundi 6 juin 2022 par rédaction

Depuis 2019, crise sanitaire oblige, il n’y avait plus eu de fête locale dans le pays de Lourdes. Ce dimanche 5 juin 2022, le village de Gazost a renoué avec la tradition. C’est toujours dans cette commune qu’est programmée, chaque année, la première fête du printemps et de l’été. Et comme toujours, le public est venu nombreux pour la réception offerte par la municipalité dirigée par le premier magistrat Pierre Darré. Les personnalités avaient répondu présent. Au premier rang, on notait la députée Jeanine Dubié dont c’était la dernière fête locale en tant que parlementaire, Viviane Artigalas, sénatrice, les conseillers départementaux Stéphane Peyras, Marie Plane et Evelyne Laborde, plusieurs maires du secteur, Jérome Crampe, vice président de la CA Tarbes-Lourdes-Pyrénées, candidat aux élections législatives dans la 2e circonscription, Gaëlle Vallin, maire d’Argelès-Gazost et suppléante de Benoît Mournet, candidat aux élections législatives.


Dans son discours, malencontreusement haché par des pannes de micro, Pierre Darré a d’abord remercié le comité des fêtes pour l’organisation de ce rendez-vous mais également pour son implication dans les animations tout au long de l’année : “C’est un lien social qui permet de nous retrouver, d’échanger. Vous avez plaisir à organiser les fêtes. Je suis très fier de vous”.


Après avoir remercié le prêtre pour avoir célébré la messe, la chorale de Castelloubon pour l’avoir animée avec brio, Pierre Darré a eu une pensée émue pour une figure de Gazost, Jean-Guy Navarret, décédé en décembre dernier. Il a souhaité la bienvenue aux nouveaux arrivants. Ensuite, il a évoqué les travaux en cours de réalisation (sur la RD 7 les travaux sont terminés, le département était maître d’ouvrage), une seconde tranche d’enfouissement des réseaux devrait démarrer à la rentrée dans le coeur du village, des travaux sont prévus à l’église, ainsi que des travaux de voirie, l’aménagement du cimetière. Il a remercié tous ses collègues maires venus en nombre, les conseillers départementaux. Et a surtout salué et remercié Jeanine Dubié qui a effectué deux mandats de député et qui ne se représente pas. “Je tiens à te remercier et te féliciter pour tout le travail que tu as fait sur cette circonscription et particulièrement sur la commune de Gazost. Tu t’es beaucoup engagée à nos côtés, notamment lors de la coulée de boue. Tu as participé à beaucoup de réunions, notamment à la sous-préfecture et à la mairie de Gazost”. Dans la foulée, il se tournait vers Jérome Crampe dont Jeanine Dubié aimerait qu’il lui succède : “Jérome est un ami, un collègue, maire du rural, quelqu’un qui a ses racines dans la vallée. Il est vice-président de la communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées. Il est candidat aux élections législatives. J’ai décidé de la soutenir car c’est quelqu’un du milieu rural, qui connaît bien le territoire car ce qui m’inquiète ce sont des candidats que l’on ne connaît pas, qui arrivent et qui parce qu’ils ont la bonne étiquette font des scores impressionnants. Si demain, ils sont élus, je suis un peu inquiet. Je l’ai dit Jeanine a toujours répondu présent. Des gens parachutés, ça me gêne un petit peu. J’ai fait le choix de soutenir Jérome Crampe Et ce que je demande à mes administrés, c’est de voter pour lui” 


Pierre Darré a aussi exprimé sa solidarité envers les éleveurs dont les troupeaux ont été victimes du loup.

Jeanine Dubié, très émue, a pris la parole : “Merci Pierre pour tes mots gentils à mon égard. Vous dire que c’est ma dernière fête locale. Je suis très heureuse que ce soit à Gazost. Comme tu l’as rappelé, on a eu à travailler ensemble quand il y a eu la coulée de boue. Je veux vous dire le plaisir que j’avais aussi à participer à ces fêtes locales, un moment où l’on rencontre les maires avec qui on peut échanger sur les problèmes du quotidien et avec les habitants des villages et nous faire remonter vos préoccupations. Mon mandat de parlementaire va s’arrêter mais je serai encore présidente de l’association nationale des élus de la montagne jusqu’au mois d’octobre. Comme l’a fait l’ANEM en soutien pour les prédations de l’ours, comme l’a fait l’ANEM en soutien pour les prédations du loup dans les Alpes, le Jura, je peux vous assurer de tout le soutien de l’NEM et dès mardi nous prendrons contact, j’ai entendu vos demandes et je les ferai remonter. Vous pouvez compter sur moi et mes collègues sénatrices.”