Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Le Maire Thierry LAVIT accueille le PDG de la SNCF, Jean Pierre FARANDOU, en gare de Lourdes (Communiqué mairie)

vendredi 13 mai 2022 par rédaction

Jean-Pierre Farandou, président-directeur général de la SNCF, est arrivé en gare de Lourdes, jeudi 12 mai, par le train de nuit de 7 h 43, le Pyrénéen. Ce nouveau train de nuit qui relie la Ville de Lourdes à Paris, et anciennement appelé la Palombe Bleue, a été remis en service en décembre 2021. Accompagné d’une délégation composée des représentants SNCF Réseau, Intercités SNCF Voyageurs, TER Occitanie SNCF Voyageurs, M. Farandou était attendu par le Maire Thierry Lavit pour échanger autour de la dynamique ferroviaire et de ses enjeux locaux.

Jeudi 12 mai, le Maire Thierry Lavit et Cécile Prévost, adjointe en charge de la transition écologique et du cadre de vie, ont invité l’assemblée à se réunir autour d’un petit déjeuner de travail pour échanger autour de l’action 96 du Plan Avenir Lourdes* qui concerne la : « mise en place d’une offre de transport ferroviaire de qualité ».

Au programme de la rencontre

- La desserte LGV du Sud Ouest.

- L’amélioration et modernisation de la ligne Dax-Pau-Lourdes-Tarbes.

- Le point sur la ligne de train de nuit le Pyrénéen (Paris-Lourdes).

- Le développement des lignes train de nuit (notamment vers l’Italie et l’Espagne).

- L’amélioration des cadencements entre Orthez-Pau-Lourdes-Tarbes (RER Pyrénées).

- Le développement des expérimentations et de la recherche et développement pour faire évoluer les services liés au transport ferroviaire.

Le train de nuit “Le Pyrénéen” : un début prometteur

Cette rencontre a été l’occasion pour les équipes de la SNCF de venir présenter au Maire les chiffres, très encourageants, constatés après 6 mois de fonctionnement, de cette ligne de nuit.

Thierry Lavit avait sollicité Jean-Pierre Farandou en début d’année 2022, pour lui faire remonter les débuts difficiles et les déboires de certains usagers suite à des suppressions, des retards et des travaux.

Le Président avait répondu que la SNCF allait mettre en œuvre des actions d’amélioration, et depuis, la qualité de service s’est redressée.

Le bilan à 6 mois est donc très positif, avec plus de 20 000 voyageurs recensés depuis le lancement en décembre 2021. De très belles performances pour les vacances de février avec un taux d’occupation de 85 % sur certains trains, 100 % pour le week-end de Pâques et un taux moyen de 50 % en période de vacances scolaires.

Pour cet été, 20 % des billets sont déjà vendus et certains trains sont déjà complets ! A noter que le Pyrénéen sera prolongé jusqu’à Hendaye via Pau, Orthez, Dax, Bayonne, Biarritz et Saint Jean de Luz en juillet et en août.

Pour une offre de transport ferroviaire de qualité

Depuis l’ouverture du train de nuit Lourdes-Paris le 12 décembre obtenue à l’initiative de Thierry Lavit, des élus et des parlementaires locaux, du collectif Oui au train de nuit et des usagers, Lourdes est devenue accessible en train de nuit depuis Paris en Intercité. Le temps de transport de cette liaison, qui transite par Orléans, Limoges et Toulouse, est d’environ 10 heures.

Cette première étape appelle les suivantes identifiées au point 96 du PAL.

Pour y parvenir, deux leviers sont d’ores et déjà identifiés :

> impulser une nouvelle dynamique au dispositif des rames spécifiques destinées aux différents types de voyageurs (pèlerins, sportifs, travailleurs, malades…).

> assurer une desserte ferroviaire de qualité du piémont pyrénéen à destination des visiteurs individuels. Outre le secteur cultuel qui sera soutenu et préservé, la valorisation de la destination Lourdes prévoit en effet de mettre en valeur la culture, le patrimoine, la nature et le sport.

La nouvelle offre de transport attendue, écologiquement plus responsable, assurerait une meilleure desserte du territoire et profiterait au désenclavement en complémentarité des offres proposées par les aéroports locaux.

Lors de la rencontre de jeudi 12 mai 2022, il a été convenu de poursuivre les échanges et de créer une feuille de route partagée entre la Ville et les représentants de la Direction TER Occitanie SNCF Voyageurs et la Direction territoriale SNCF Réseau.

Verbatim

« Le train, on y tient  »

« C’est une grande joie de vous accueillir ici ce matin Monsieur le Président. Ce train de nuit, je me suis battu pour lui dès 2019. Il faut savoir que Lourdes a bénéficié d’un plan extrêmement particulier de la part de l’État pour éviter le naufrage. Le Plan Avenir Lourdes est notre bouée de sauvetage. Lourdes est aujourd’hui en pleine reconstruction et nous ne lâcherons rien. Votre venue est donc un soutien précieux. Vous êtes notre partenaire. Ensemble, nous devons rendre visibles les Pyrénées à l’international ! Nous sommes fiers de notre territoire. Il y a une véritable mission à mener et vous êtes l’épicentre des mobilités. Le train, on y tient !  » Thierry Lavit, Maire de Lourdes.

« On est en phase »

« Votre projet, je le pousse au niveau national. Il faut faire beaucoup plus pour le ferroviaire dans notre pays. Pour y parvenir, il faut investir sur le réseau. C’est sur ce point que nos causes se rejoignent. Je suis content d’accompagner ce projet pour Lourdes qui fait partie des territoires qui ont des idées et qui sont prêts à renverser des montagnes pour avancer. Nous allons travailler avec vous sur le concept de la feuille de route partagée. Le regard territorial est le plus important. Il faut regarder Paris depuis Lourdes et non l’inverse. Le train, c’est l’avenir. Nous sommes en phase Monsieur le Maire », Jean-Pierre Farandou, PDG du Groupe SNCF.

* Le Plan Avenir Lourdes vise à définir une stratégie ambitieuse, à la hauteur de la notoriété mondiale de Lourdes, de son potentiel et de son rôle structurant pour l’attractivité du territoire haut-pyrénéen. Il se décline en un plan opérationnel pour construire la destination Lourdes 2030. Il s’agit de doter Lourdes d’un véritable projet de destination sur le long terme coconstruit autour d’une ambition commune pour mettre l’humain, la solidarité et la transition écologique au cœur du Plan Avenir Lourdes. Ce plan comporte 100 actions. La n°96 constituait l’ordre du jour de la rencontre organisée à Lourdes aujourd’hui.