Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

COVID : le nombre de cas est en augmentation dans les Hautes-Pyrénées

samedi 27 novembre 2021 par rédaction

Le taux d’incidence remonte sur le département : 320 cas. Le préfet Rodrigue Furcy et Manon Bordelet, représentante de l’ARS, se sont rendus à la pharmacie Astuguevieille à Brauhauban Tarbes pour faire le point sur la situation sanitaire et inciter la population à faire la 3ème injection.

Robert Astuguevieille coprésident du syndicat départemental des pharmaciens, a indiqué que 50% des pharmacies du département participent à la campagne de vaccination. « Nous sommes proches de la population et nous sommes complémentaires des centres de vaccination. Avec nos équipes qui sont sur le pont depuis des mois, on continue à recevoir les patients sans déstabiliser nos activités. Nous sommes passés de 60 à 100 vaccinations pour la semaine prochaine. Il est indispensable de prendre rendez-vous ».

Le pharmacien a rappelé que le parcours vaccinal était un processus : une primo vaccination, une 2ème injection au bout de deux mois et un rappel dans les 6 mois suivants. Et cette 3ème injection contre le Covid correspond à ce parcours vaccinal classique. « Cette 3ème dose est essentielle, elle va quintupler le taux d’anticorps de façon à obtenir une immunité beaucoup plus importante. Sans vaccin, les services hospitaliers et de réanimations seraient saturés à l’heure actuelle ».

Le préfet a expliqué que le rappel est obligatoire à partir de sept mois suivant la deuxième injection. « Dans la mise en place de cette relance de rappel, on s’appuie sur les centres de vaccination avec une remontée en puissance de centres à partir de ce samedi 27 novembre, mais aussi sur les professionnels de la ville , médecins ,pharmaciens. Tous les centres seront ouverts ce week-end : Vic, Lannemezan, Juillan, Argelès, c’est plus de 2000 injections qui seront réalisées. Nous allons enclencher de nouveaux créneaux pour la semaine prochaine dans le département pour atteindre le plus rapidement possible le rythme que nous avions au plus fort de la campagne vaccinale ces derniers mois. Toutes les équipes sont mobilisées. Pour se faire vacciner on peut aussi appeler sa pharmacie ».

 Le représentant de l’Etat a indiqué que pour le moment il n’y a pas de jauge, pas de restrictions, pas de limitation en termes d’horaires, pas d’interdictions. Le rappel de vaccination booste l’immunité.

Manon Bordelet représentante de l’ARS poursuit : « Nous sommes dans une situation ou l’on voit la courbe de l’incidence qui augmente très fortement et qui nécessite de la vigilance, 320 cas sur le département. Le taux d’incidence est élevé, nous sommes tous responsables individuellement et collectivement. Il faut que l’on puisse adoucir cette pente et permettre que le pic arrive plus tôt en limitant la diffusion du virus avec les gestes barrières et pour limiter l’impact sur le système de soins. 100% des personnes en réanimation sont des personnes non vaccinées ».

Pour conclure, le préfet rappelle le rétablissement des mesures barrières et du port pass sanitaire ainsi que le port du masque qui pourrait devenir obligatoire partout rapidement.

“Il a été demandé aux forces de l’ordre de renforcer les contrôles pour le pass sanitaire. Il faut impérativement que le pass sanitaire s’applique, c’est la seule solution pour éviter les restrictions”.

A ce jour, 30 000 troisièmes doses ont été injectées dans le département.

Nicole Lafourcade.