Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Jean Lassalle à Bartrès : “Le pays de Lourdes et la Bigorre sont chers à mon coeur”

dimanche 14 novembre 2021 par rédaction

A l’invitation de Gérard Clavé, maire de Bartrès et président des maires ruraux des Hautes-Pyrénées, le Béarnais Jean Lassalle, candidat à l’élection présidentielle 2022, a tenu une réunion publique à l’occasion de la présentation de son dernier livre “Aurore ou crépuscule - Résistons !


Arrivé à la salle des fêtes de Bartrès avec plus d’une heure de retard, Jean Lassalle, dans le style inimitable qui est le sien, a d’abord expliqué les raisons de son retard : la panne de gas-oil (AUDIO). 


Il a dit qu’il se trouvait dans une région qui lui est particulièrement chère à son cœur."Chère, parce que la Bigorre, Lourdes, toutes les vallées qui partent de Lourdes. J’ai la chance de les connaître”, rappelant qu’il a été président du Parc National au début de sa carrière, ce qui lui a permis de rencontrer les élus et les habitants de ces vallées. “Avec les Béarnais et les Basques, ce sont les 3B des Pyrénées, du bassin de l’Adour qui auraient pu faire à eux seuls une région qui aurait eu beaucoup de sens et qui aurait eu beaucoup de poids”. Et d’avouer aussitôt : “J’ai voulu vous voir car j’ai besoin de parrainages. Le maire de Bartrès, un vieil ami, m’a proposé de m’accueillir dans cette admirable salle. Partout où je passe où il y a des maires, je rappelle que le maire français était certainement l’un des maires au monde les plus puissants. Son rôle est ancien. Nous avons beaucoup emprunté au royaume de Navarre, le seul royaume que nous ayons supporté”. Il regrette qu’aujourd’hui le rôle du maire passe au second plan, se souvenant que la Révolution a tenu à avoir des maires solides. Pourquoi ? “D’abord parce qu’ils ont considéré que le maire aurait la charge non seulement des habitants de sa commune mais aussi des territoires. Personne ne parle plus des territoires. Le maire français est le seul qui représente l’État dans sa commune. Il a la mission de veiller au patrimoine de la commune. Si nous avons une France belle, c’est grâce aux maires et aux paysans qui ont entretenu les terres. Le maire a la charge de veiller à la paix civile et au développement de sa commune”. Ce plaidoyer en faveur des maires amène naturellement Jean Lassalle à condamner les regroupements de communes. S’il est élu président, il abrogera la loi NOTRe. “Aujourd’hui l’Etat ne symbolise plus la liberté, l’égalité, la fraternité de la Révolution. Il faut un Etat qui soit un outil parce que le nouveau président va devoir reprendre une politique sur des bases très différentes que nous avons aujourd’hui. On ne peut plus faire des réformes dont on se demande ce qu’ils en ont fait, à part nous endetter. Quand j’ai fait le tour de France, on m’a dit “Où sont nos hôpitaux ? Où sont nos cathédrales ? Où sont nos arcs de triomphe ? Qu’est-ce qu’ils ont fait avec tout cet argent ?


Avant que la réunion s’achève vers 23 heures, plusieurs intervenants, dont le maire d’Escondeaux et le Pontacquais, son ami Maurice Lamouré, ont pris la parole pour dire à Jean Lassalle qu’ils l’aimaient et qu’il pouvait compter sur eux.


Jean Lassalle ne cachait pas qu’il avait beaucoup apprécié sa journée dans le pays de Lourdes. Cela lui rappelait aussi le temps où il venait applaudir le grande équipe du FC Lourdais et qu’il lui fallait parcourir 5 à 6 km à pied avant de parvenir au stade Antoine Béguère.



titre documents joints

14 novembre 2021
info document : MP3
2.1 Mo