Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Thierry Lavit, maire de Lourdes, fait le point sur la gestion des cimetières

samedi 30 octobre 2021 par rédaction

À la veille de la Toussaint et de la fête des morts, Thierry Lavit, maire de Lourdes, a souhaité faire le point sur le dossier des cimetières, après avoir demandé à ses services de préparer un dossier spécial cimetières ayant trait à l’aménagement, l’entretien, la sécurisation, l’informatisation. 

Un domaine bien souvent sujet à discussions et controverses. Il était entouré de Romain Caperet, responsable du pôle optionnel et de José Moura, responsable de l’état civil.

« Les cimetières sont des espaces très minéraux et laissent peu de place au végétal et à la flore spontanée, précise le maire. C’est souvent mal perçu par les usagers. En termes de gestion, ces lieux sont associés à des espaces à contraintes pour les communes. Le fait de laisser se développer la végétation peut faire naître un sentiment d’abandon chez les familles ou de non-considération. Les pesticides ont été pendant longtemps la solution la plus pratique pour le désherbage de ces espaces et cela s’est fait souvent en ignorant les impacts sur la santé des applicateurs, sur l’environnement et la biodiversité. Je rappelle que l’utilisation des produits phytosanitaires pour les collectivités territoriales est régie par la loi n° 2014-110 du 6 février 2014. Elle encadre l’utilisation des produits phytosanitaires sur l’ensemble du territoire national et depuis le 1er janvier 2017, elle interdit les usages de produits phytosanitaires à l’ ensemble des personnes publiques à savoir l’Etat, les collectivités territoriales et les établissements publics. Cette interdiction vise à l’entretien des espaces verts, les voiries, les promenades, les forêts. Pour s’adapter à cette nouvelle législation, Il a fallu reconsidérer le mode d’entretien et l’aménagement des cimetières » 


=========

La commune de Lourdes possède 5 cimetières : les cimetières du Bon Pasteur, de l’Égalité, de la rue de Langelle, d’Anclades et de Saux. La réglementation actuelle contraint fortement les communes dans leurs usages, incitant à un arrêt définitif. De ce fait, la ville de Lourdes s’est tournée vers des alternatives mécaniques pour la gestion des espaces. La présence de végétation est donc contrainte, elle est volontaire de la part de ceux qui entretiennent les cimetières. Les espaces gravillonnés verdissent lors de la poussée des plantes sauvages, la végétation est tondue régulièrement mais les techniques actuelles de désherbage ne permettent pas de supprimer l’ensemble de la végétation présente sur ce site. « C’est un vrai changement mais on ne pourra pas faire autrement, fait observer Thierry Lavit. L’aménagement des cimetières doit évoluer afin de respecter cette nouvelle réglementation. Nous avons entamé une réflexion sur le bitumage des allées principales sur lesquelles circulent les véhicules afin de permettre aussi l’accès aux personnes handicapées. Les allées secondaires aujourd’hui gravillonnées sont très difficiles à entretenir sans pesticides , nous faisons procéder à un enherbement qui sera réalisé sur deux allées du cimetière de Langelle dans le courant du mois de novembre. Tout cela va modifier en profondeur l’aspect des cimetières qui vont devenir forcément plus végétalisés. En travaillant cela finement, on arrivera à un bon résultat d’ici 2022. Si aujourd’hui l’herbe revient dans les allées, ce n’est pas par absence d’entretien. Nos services de la propreté urbaine et des espaces verts veillent au bon entretien de la collectivité de façon raisonnée, respectueuse de l’environnement et de nos défunts. En résumé, la loi sur l’interdiction des produits sanitaires depuis 2017 nous contraint à faire évoluer notre mode de gestion des allées. Pour les cimetières, cela se traduit par des aménagements en dur, en enrobé pour les voies principales et de la végétalisation maîtrisée pour les voies secondaires ». 

Par ailleurs, la municipalité va traiter des aménagements qualificatifs sur des stations fréquentées par les touristes et pèlerins : le caveau Soubirous au cimetière de l’Egalité avec un chemin en béton désactivé et aussi à la tombe du Père Giacomo, au cimetière de Langelle, qui est très fréquentée. « Tout cela est dans le cadre de la mise en tourisme du parcours de Bernadette qu’on va requalifier de manière globale. il existait déjà. Il doit rentrer dans une nuit de plus à Lourdes », confie T. Lavit qui enchaîne en annonçant l’installation de niches de columbarium le long des murs du cimetière du Bon-Pasteur et d’ un jardin souvenir. Dans le courant de l’année 2022, il y aura aussi des columbariums supplémentaires au cimetière de la rue de Langelle. 

Un complément en équipement de vidéo protection est à l’étude. Les cimetières du Bon Pasteur et de l’Égalité en sont déjà équipés. Les équipes de la police municipale effectueront des rondes supplémentaires dans les cimetières de la ville de Lourdes. 

Romain Caperet  : « Concernant l’enherbement, nous avons constaté que sur les cimetières ce n’est que de la végétation spontanée, ce sont des plantes sauvages qui gagnent au fur et à mesure toutes les parties gravillonnées. L’objectif c’est d’avoir quelque chose d’homogène, plus esthétique qui nous limite les contraintes d’entretien puisque ce sera des espèces qui ne pousseront pas beaucoup et qui resteront à ras de terre. La seule problématique c’est l’ouverture des caveaux, notamment sur Langelle et l’Égalité, qui se font dans les allées, par devant ».