Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

La CGT du groupe SEB à la rencontre des salariés du site lourdais

vendredi 22 octobre 2021 par rédaction


Jeudi matin, l’Union départementale CGT des Hautes-Pyrénées représentée par Angélique Samaran et la CGT du groupe SEB composée de représentants de chaque site français (Tefal, Calor, Rowenta, Seb, Moulinex et les sites logistiques) sont venues à la rencontre des salariés du site de Lourdes. Une conférence de presse s’est tenue aux portes de l’établissement, zone du Monge.

Il a été rappelé que le groupe est implanté à Lourdes depuis 1969. Cette usine fabrique du matériel de petit électroménager (hachoir, yaourtière…)

Dans les années 80, il y avait 1100 salariés. En 1995, ce site employait 400 salariés.

Les représentants syndicaux de poursuivre : « En 2015, le bureau d’études a été transféré à Mayenne. Et aujourd’hui il ne reste que 113 salariés. Avec la pyramide des âges dans les 2 ans ils ne seront que 80, dû au non-remplacement des départs en retraite. La qualité du travail et le savoir-faire des salariés ont permis d’avoir une santé financière remarquable et régulière depuis 2017, elle va au-delà des espérances du groupe SEB. La CGT se questionne sur la stratégie industrielle et sur la politique d’emploi du groupe SEB pour le site de LOURDES. La CGT dans le groupe SEB a permis de faire évoluer des revendications telles que l’égalité Femmes/Hommes, hausse des salaires, améliorations des conditions et santé au travail, la classification, mutuelle équitable pour tous, C’est pourquoi la CGT s’est déplacée sur le site de Lourdes pour se rapprocher des salariés afin de partager avec eux leurs revendications, leurs conditions de travail et pouvoir mener des actions avec eux ».

Malgré les paroles rassurantes de la direction du site, les représentants syndicaux ne cachent pas leurs inquiétudes quant à la pérennité du site (audio ci-dessous)