Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

La fusion de l’UML et de l’EML est entérinée : Vive l’Alliance Musicale Lourdaise

dimanche 5 septembre 2021 par rédaction


Pierre Mur, premier président de l’Alliance Musicale Lourdaise

Vendredi soir, dans une salle de l’Immeuble Lacour, au rez de chaussée, 16 avenue Maransin, s’est tenue l’assemblée constitutive de l’Alliance Musicale Lourdaise, résultant de la fusion des deux sociétés musicales de Lourdes : l’Union Musicale Lourdaise présidée par Rodolphe Boulent et l’Ensemble Musical Lourdais, présidée par Pierre Mur.


Réaction de Thierry Lavit, maire de Lourdes

« Lorsque j’ai été en campagne pour l’élection municipale, j’avais souhaité mutualiser certaines sociétés à Lourdes. Quand deux sociétés se créent à partir d’une, c’est parce qu’il y a parfois des conflits humains et avec le temps les tensions s’apaisent. Beaucoup de Lourdais souhaitent que des associations qui sont doubles fusionnent. Ayant été musicien à l’Ensemble Musical, j’avais vécu la séparation des deux : L’Union musicale lourdaise et l’Ensemble musical lourdais. Pour les musiciens, ça avait été un moment douloureux pour eux de se séparer. 44 ans après, j’avais promis, si j’étais élu, que je travaillerai fort à cette union, d’abord parce que ça a un sens aujourd’hui. Nous avons de grandes difficultés que nul n’est censé ne pas connaître au niveau de la ville pour obtenir des salles puisque nous avons dû entreprendre des travaux sur l’immeuble Lacour pour loger toutes les associations y compris culturelles lourdaises. Il n’y a pas trop de locaux. En même temps que l’union et la fusion des deux ensembles de musique de Lourdes pour devenir l’Alliance musicale lourdaise, Il y avait la nécessité pour la ville de Lourdes de répondre à un moment où la ville de Lourdes n’est pas très en richesse de créer une nouvelle salle pour la musique ou d’autres associations d’ailleurs. C’est donc une très bonne chose et je remercie les deux responsables des deux sociétés qui ont fait preuve d’une grande intelligence de situation. Il a fallu un mois de discussions pour qu’ils comprennent l’enjeu. Je pense que l’union fait la force. Aujourd’hui l’assemblée générale a eu lieu. Tout s’est bien passé, tout est calé.Ils ont aménagé des locaux à l’immeuble Lacour puisque lors de la dernière mandature, ils étaient situés au château de Soum après être partis du Tydos. Et comme le château de Soum, on ne peut pas l’utiliser pour des raisons de sécurité,Il a fallu trouver un lieu. L’union faisant la force, cela permet de loger une société musicale à un endroit où il n’y a pas non plus beaucoup de salles. »


Quid des répétitions ? « Les répétitions peuvent se faire sur place mais j’ai œuvré auprès de Monsieur le Préfet pour récupérer l’espace Robert Hossein très rapidement. Le centre de vaccinations va être déplacé à un autre endroit, ce qui nous permettra de récupérer la seule salle où l’on pourra faire des spectacles mais aussi où l’Alliance musicale lourdaise pourra répéter lorsqu’elle sera au complet, soit au tour de 55 à 60 musiciens. Le bureau a été constitué. Le nouveau président est M. Pierre Mur. Vraiment je voudrais remercier ces acteurs d’une fusion. Ils se sont adaptés aux circonstances un peu complexes. Ça donne un résultat probant .Il y a beaucoup de talents des deux côtés. Ils vont unir ces talents pour une pédagogie qui sera sans cesse d’une meilleure qualité. C’est aussi une poche d’espoirs pour voir d’autres le faire sur la ville de Lourdes, sur la base du volontariat. 

Les statuts ont été déposés, les deux sociétés ont été dissoutes. Une espèce de sérénité se dégage de ce groupe que j’ai rencontré qui fait plaisir à voir. Nous avons des musiciens qui sont là depuis très longtemps. Je remercie encore M. Pascal Garde, la grande classe, qui joue toujours et qui a été mon professeur à l’époque ainsi que la fille de Monsieur Duclos, deux grands bénévoles de la ville de Lourdes pour la société musicale ».