Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

La fête départementale de la Rose aura lieu, le 16 octobre, à Agos-Vidalos

lundi 11 octobre 2010 par rédaction

C’est le samedi 16 octobre 2010 que les militants socialistes sont invités à participer à la fête départementale de la Rose. L’occasion de se retrouver pour aborder les questions d’actualité et développer les politiques alternatives à celles du gouvernement et de la majorité présidentielle.

La présentation de cette fête a donné lieu à une conférence de presse qui s’est tenue dans un café d’Argelès-Gazost. Autour d’Alain Piaser, secrétaire fédéral, étaient présents les trois secrétaires de section concernés, à savoir Alain Garrot (pour Lourdes et Saint-Pé), Patrick Paddeu (pour Argelès) et Alain Lescoules (pour Luz-Saint-Sauveur).

Deux thèmes seront principalement abordés au cours de cette journée : celui de la décentralisation avec la réorganisation territoriale et bien évidemment le dossier des retraites. Le dossier de la santé et de l’avenir des trois hôpitaux des Hautes-Pyrénées devrait également faire l’objet de débats. Le Parti socialiste réaffirmera sa position qui s’appuie sur une médecine de proximité. Trois invités figurent au programme : Marie-France Pérol-Dumont, présidente du Conseil général de Haute-Vienne et députée ; Bariza Khiari, sénatrice de Paris et Alain Vidalies, député des Landes et membre du secrétariat national.

Lors de ce point-presse, les trois secrétaires de section présents se sont exprimés. S’agissant de la réforme des retraites, Patrick Paddeu s’est dit scandalisé de constater que ce seront ceux qui sont rentrés le plus tôt dans la vie active qui travailleront le plus longtemps. Alain Garrot a évoqué le dossier de l’hôpital, rappelant les rencontres avec les élus et les médecins au travers des comités de défense des hôpitaux de Tarbes et Lourdes. Alain Lescoules a fait part de ses inquiétudes pour la jeunesse. Par ailleurs, pour lui, l’hôpital unique est un leurre. Il a fait ensuite savoir que la fête de la Rose était ouverte à tous, comme les portes de la section socialiste de Luz-Saint-Sauveur.