Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Le maire Artiganave à Bruno Vinualès : "Vous terminez avec la note du faux-cul" (sic)

dimanche 3 octobre 2010 par rédaction

Jeudi soir, il a manqué une quinzaine de minutes à la batterie de notre notebook pour terminer le direct-live de la dernière séance du conseil municipal, direct-live que vous avez été d’ailleurs très nombreux à suivre et que vous avez visiblement apprécié. Nous vous remercions également de vos félicitations et encouragements. Nous vous aurions bien évidemment parlé de la déclaration choc d’Artiganave à l’endroit de son opposant Bruno Vinualès qu’il a affublé du terme peu élégant de faux-cul ! Cela s’est produit lors de l’examen de la question n° 24, laquelle concernait l’autorisation de travaux accordée à une SARL locataire d’un banc de la Grotte. Ces travaux consiste à modifier l’intérieur du magasin, remodeler l’escalier et clôturer par une maçonnerie les ouvertures du magasin et de l’étage donnant sur le banc voisin et actuellement fermées par des panneaux.

L’an dernier, l’opposition du maire, et plus particulièrement Bruno Vinualès avait évoqué ce dossier. Jeudi soir, cette même opposition s’est félicitée d’avoir été entendue. Ce qui fit dire au maire Artiganave : « Grâce à Dieu et à M. Vinualès, nous avons résolu le problème ». Un commentaire qui fit sortir ce dernier de ses gonds. Il s’ensuivit l’échange suivant (décryptage de notre enregistrement)

Bruno Vinualès : Moi, je suis très triste de vous voir réagir avec humour sur cette affaire-là. Vous parlez d’humanisme et vous n’en avez pas abusé parce qu’à l’époque c’était avant que les travaux ne soient réalisés que vous avez été informé. Si vous aviez été dans l’humanisme, vous vous seriez rapproché de cette famille et vous auriez pu très bien régler le problème avant qu’il ne se crée. Vous avez été informé, vous avez laissé faire, vous m’avez ri au nez quand je vous ai informé. Par la suite, vous avez sur-réagi, vous m’avez agressé, vous avez levé les bras au ciel en disant que c’était scandaleux que ces travaux avaient été faits. Vous n’avez pas été correct vis-à-vis de ces gens-là. Aujourd’hui, c’est eux qui vont devoir assumer financièrement. Je trouve franchement que c’est léger de votre part.

Artiganave : Comme la famille que vous incriminez qui est votre voisine de travail, une famille tout à fait honorable et qui est d’ailleurs dans cette salle ce soir, allez la trouver pour voir si le maire de Lourdes s’est comporté de manière déshumanisée dans cette affaire. Je ne crois pas. Quant à vous, vous terminez avec une bien mauvaise note M. Vinualès, c’est-à-dire la note du faux cul.

Bruno Vinualès : Je m’excuse. En quoi je suis faux-cul ? Est-ce que je ne vous pas informé à l’époque, est-ce que vous ne m’avez pas ri au nez ? C’est quand même une insulte. Vous vous attaquez à mon intégrité. Vous parliez tout à l’heure de hauteur. Eh bien, vous êtes tombé bien bas.